Mon chien court après les vélos : 5 étapes pour qu’il arrête

Mon chien court après les vélos : 5 étapes pour qu’il arrête

Ton chien court après les vélos le long du grillage de ton jardin, ou alors il veut les poursuivre et tire comme un fou sur sa laisse. Et si par malheur il est détaché, tu n’as plus aucun contrôle sur lui. Ce comportement gênant est dangereux pour les cyclistes, mais aussi pour ton chien. Si tu es ici, c’est que tu cherches à comprendre pourquoi ton chien court après les vélos et que tu veux régler ce problème. Tu es au bon endroit et si tu es vraiment très pressé je te conseille d’aller directement en bas de cet article pour regarder notre vidéo : « Pourquoi mon chien attaque les vélos ? »

Pourquoi mon chien court après les vélos ?

Pour comprendre pourquoi ton chien court après les vélos, il faut bien analyser son comportement et le contexte.

Mon chien a peur des vélos et les attaque

La peur est une émotion basée sur la perception du danger, qu’il y ait ou non un danger réel. C’est une émotion primaire importante qui permet au chien de survivre à un risque ou à une menace. Cela se rapporte à leur ascendance sauvage où ils n’avaient pas d’humains pour les protéger des prédateurs et d’autres menaces dans leur environnement.

Lorsque ton chien a peur, il peut réagir par l’agression comme une forme d’autopréservation. Si ton chien a peur des vélos, il peut se mettre à les poursuivre, car il les perçoit comme une menace pour sa sécurité. Les causes d’une telle agression basée sur la peur chez ton chien peuvent être variées.

Cela pourrait être lié à une mauvaise socialisation lorsqu’il était un chiot, il peut y avoir une influence génétique sur son comportement ou il peut même avoir vécu une expérience traumatisante. Si tu l’as adopté adulte, il sera difficile de savoir pourquoi il réagit ainsi.

Pour savoir si ton chien a peur des vélos, il faut l’observer avant, pendant et après le passage du vélo. Il faut que tu saches qu’un chien qui a peur cherchera d’abord à fuir. Il passera à l’attaque seulement s’il n’a pas le choix. S’il se sent bloqué, ou si tu n’as pas pris en compte les signes de peur à temps, il risque de se défendre en grognant, en aboyant et en poursuivant voir lancer une attaque.

Traiter ce type d’agressivité n’est pas une facile. Il te faudra surement l’aide d’un professionnel, les éducateurs canins RespectDogs sont formés pour t’aider dans la rééducation de ton chien vis-à-vis des vélos. Mais voici quelques conseils qui peuvent t’aider :

1. Mener des séances dans un environnement contrôlé pour associer positivement la présence de vélos.

2. Utilisez une laisse et un collier sécurisés dans les espaces publics pour éviter un éventuel accident . Dans les cas graves, il faudra prévoir une muselière pour ton chien.

3. Évite d’exposer ton chien à des stimuli qui peuvent provoquer la peur. Cela pourrait impliquer de le promener dans des zones plus calmes et/ou à des moments plus calmes de la journée.

4. Évite de gronder ou de punir ton chien lorsqu’il réagit négativement. Cela risque d’augmenter son niveau de stress et augmenter la probabilité d’un incident.

Cette rééducation est souvent très longue. Ce n’est pas évident à mettre en place et c’est pour cette raison que l’aide d’un professionnel est recommandée. Ils ont la formation, l’ expérience et la persévérance nécessaires pour corriger les comportements problématiques comme courir après des voitures.

Mon chien protège son territoire et attaque les vélos

Les chiens sont des animaux territoriaux. Mais ils n’ont pas la même notion de propriété que nous. De ce fait il est possible que ton chien considère un certain périmètre autour de ta maison comme étant son territoire.

Ses instincts lui indiquent de protéger son territoire et dès lors qu’il perçoit un vélo s’approchant il peut se précipiter à la clôture et va essayer de faire fuir la personne. Le souci c’est s’il arrive à sortir. Il risque de le poursuivre un moment et essayer de l’attaquer.

Dans le cas de la protection de propriété donc ton chien peut se montrer plus ou moins agressif : poils dressés, grognements, aboiements … Il va falloir renforcer les attitudes calmes et détendues, veiller à ce que tous ses besoins soient comblés.

Si tu n’as pas encore téléchargé ton e-book (rendre mon chien heureux et bien dans ses pattes) je t’invite à le faire maintenant. Tu comprendras quels sont les 3 besoins les plus importants pour ton chien et comment les combler afin de vivre en harmonie avec lui.

Mon chien veut jouer et court après les vélos

Au fur et à mesure qu’un chien se développe, sa socialisation est liée à la façon dont il interagit avec les autres personnes, les animaux et tout ce qui se trouve dans son environnement. La période de socialisation la plus importante se situe au cours des 12 premières semaines de vie.

Si un chiot, pendant cette période, aboie ou poursuit des vélos, il est possible qu’il essaie d’adopter un comportement de jeu. Il faut donc lui faire comprendre que ce comportement n’est pas adapté.

Les chiens adultes qui ont eu de mauvaises périodes de socialisation n’ont peut-être jamais appris à restreindre leur comportement de jeu. Si les vélos passent, ils peuvent courir et les chasser sans chercher à les attaquer.

Bien que cet élan ne vienne pas d’une crainte des vélos, il peut toujours être problématique. Si c’est le cas de ton chien, il faudra le garder en laisse, mais cela ne suffira surement pas, car il risque de se mettre à tirer fort sur la laisse. Il faudra alors travailler pour lui faire comprendre que non, courir après les vélos, ce n’est pas un jeu.

Mon chien court après les voitures : l’instinct de prédation

Comme pour la protection de territoire, l’instinct de prédation découle de l’instinct et de l’inné du caractère de ton chien. La domestication a réduit son besoin de chasse, mais n’a pas complètement supprimé l’instinct. De nombreuses races de chiens sont encore utilisées aujourd’hui pour la chasse. Il y a donc des prédispositions à l’instinct de prédation en fonction de la race (ou des croisements de races) de ton chien.

Si l’instinct de prédation de ton chien n’est pas géré correctement, cela peut conduire à des problèmes comme courir après les vélos. Il peut également viser des voitures, d’autres animaux, des joggeurs ou même des enfants .

La séquence comportementale de la prédation est un ensemble de mouvements qu’un chien fait lorsqu’il chasse une proie, tu dois en être conscient afin de bien repérer le comportement.

Les étapes principales sont : immobilité et fixation, poursuite, capture et enfin la mise à mort. Reconnaître ce comportement te permettra d’intervenir avant qu’il ne soit trop tard.

De plus, ton chien peut réagir furtivement et de manière inattendue , tu dois donc être extrêmement vigilant envers les personnes et les animaux vulnérables. Si ton chien a fait preuve d’un fort comportement de prédation, avec une séquence comportementale complète ou presque, une laisse et une muselière sont essentielles lorsqu’il est en public. S’il est sur ta propriété, il ne doit pas avoir la possibilité de s’échapper.

Cette rééducation prendra du temps et demande de l’expérience. L’aide d’un professionnel sera un atout dans ta capacité à réussir à gérer ce problème. Tu peux remplir gratuitement un formulaire d’évaluation et être recontacter par ton éducateur canin comportementaliste RespectDogs ici : je remplis mon formulaire.

pourquoi mon chien court après les vélos

Comment empêcher mon chien de courir après les vélos ?

Bien qu’il puisse être naturel pour ton chien de poursuivre un objet en mouvement, comme un vélo, ce comportement peut être extrêmement dangereux pour les cyclistes et pour lui. Il est important d’apprendre à ton chien, dès son plus jeune âge, à ne pas courir après les vélos, pour sa sécurité et celle des cyclistes.

Tu veux que ton chien se comporte de manière calme et silencieuse et résiste à l’envie de courir après le vélo. L’apprentissage d’un comportement alternatif à adopter lorsqu’un cycliste passe est un moyen efficace de changer le comportement de poursuite de ton chien.

Mettre toutes les chances de ton côté

Tout en entraînant ton chien à arrêter de courir après les vélos, il sera utile d’avoir un assistant sur un vélo qui comprend ce que tu veux travailler et qui n’a pas peur de ton chien. Cela évitera de devoir prendre un cycliste inconnu comme cobaye et de lui faire peur.

Tu auras besoin d’une laisse et d’un collier solides pour que ton chien ne puisse pas t’échapper s’il se met à tirer fort. Des friandises pour rediriger le comportement ou récompenser les bons comportements peuvent également être une bonne idée.

La méthode du comportement alternatif

L’idée est de renforcer un comportement acceptable afin de voir diminuer le comportement gênant.

ÉTAPE 1 apprendre les ordres « assis » et « laisse »

Apprends à ton chien à détourner le regard et à se focaliser sur toi avec l’ordre « laisse », l’ordre « assis » te permettra de stabiliser ton chien dans une position fixe. Récompense-le dès qu’il reste assis et attentif à toi. Commence toujours dans un environnement calme, puis amène des distractions progressivement (ici c’est ton ami cycliste la distraction). Continue à renforcer et à récompenser, en prenant ton temps : approche le vélo à l’arrêt dans un premier temps.

ÉTAPE 2  le vélo en action

Une fois que l’exercice est acquis et facile avec ton cobaye à l’arrêt dans un environnement calme, il est temps d’aller là où habituellement ton chien a le mauvais comportement de courir après les vélos. Avant même d’apercevoir d’approcher ton ami, demande régulièrement à ton chien un « assis » et récompense le focus sur toi. Tu t’assures ainsi d’avoir l’attention et le contrôle de ton chien.

ÉTAPE 3 l’approche du vélo

Demande à ton assistant de faire du vélo à plusieurs mètres de ton chien. Et continue à travailler le focus et le calme de ton chien. Récompense-le dès que possible et ne laisse jamais l’excitation monter. Progressivement tu pourras te rapprocher du vélo, en y allant par étape.

ÉTAPE 4 en situation réelle

Il est temps d’aller travailler avec des vélos inconnus. C’est à toi de mettre la distance suffisante entre les vélos et ton chien. Et de bien observer autour de toi afin de ne pas de faire surprendre. N’attends pas que ton chien monte en excitation pour le travailler sur les ordres « laisse » et « assis » .

ÉTAPE 5 retirer la laisse

Lorsque ton chien se détourne complètement des vélos, dans toutes les situations, même lorsqu’ils sont très proches. Et à condition qu’il ait un rappel impeccable. Tu peux alors te passer de sa laisse. Mais soit extrêmement prudent, si ton chien t’échappe et part derrière un vélo tu devras reprendre tout le travail depuis le début et cela sera plus compliqué. En effet, si ton chien comprend que sans laisse, il peut obtenir satisfaction à courir derrière un vélo, cela risque d’être très compliqué à corriger.

Voilà j’espère t’avoir aidé, pour terminer voici notre vidéo sur le sujet : « Pourquoi mon chien attaque les vélos ? »

Mon chien court après les chats : 5 conseils pour stopper ce comportement

Mon chien court après les chats : 5 conseils pour stopper ce comportement

Ton chien court après les chats, que ce soit le tien ou celui du voisin, c’est assez problématique. Pourtant ton chien est gentil et il veut surement simplement jouer. Mais tu as peur que cela dégénère un jour. Ou au contraire, ton chien n’en est pas à son coup d’essai et déjà un chat en a fait les frais… Si tu veux comprendre pourquoi ton chien voue une passion à la poursuite des chats et que surtout tu veux régler ce problème, tu es au bon endroit. Si tu es très pressé, rendez-vous en bas de cet article pour visionner notre vidéo : « Comment apprendre à son chien à ne pas courser les chats ».

Pourquoi mon chien court après les chats ?

Pourquoi mon chien court-il les chats ? Car c’est un prédateur et s’il perçoit un chat comme une proie potentielle, il le chassera. Il se peut aussi qu’il veuille simplement jouer.

Comportement de prédation

La première chose à comprendre est que la poursuite est un comportement naturel de ton chien. C’est une de ces façons ancestrales de se nourrir ! Les chiens ont été domestiqués par les humains il y a environ 12 000 ans (estimation approximative). Que faisaient les chiens avant que cela n’arrive ? Ils devaient survivre par eux-mêmes en chassant et en attrapant de petites proies, ils étaient probablement aussi des charognards ( c’est pourquoi la plupart des chiens mangent n’importe quoi ! ).

Le comportement de chasse était très important pour leur survie, il a donc été « câblé » dans leur cerveau. Nous l’appelons « instinct de prédation ». Cela signifie que le comportement est en partie contrôlé par la génétique, ils exécuteront ce comportement lorsque le bon signal apparaîtra (quelque chose à chasser), même s’ils n’ont pas besoin de nourriture.

Pourquoi l’instinct de prédation est-il toujours aussi fort chez mon chien après 12 000 ans de domestication ? Parce que ce laps de temps n’est généralement pas suffisant pour voir des changements significatifs. Néanmoins, les chiens sont élevés dans un but précis, comme la garde de troupeau ou la chasse. Ce que la garde de troupeau a fait dans ce cas, c’est de modifier légèrement le comportement de chasse. Les chiens de berger vont … eh bien, rassembler … des animaux au lieu de les chasser pour les tuer. Les chiens d’arrêt s’arrêteront et indiqueront la proie.

Comprendre que la prédation fait partie de l’identité de ton chien t’aidera à mieux accepter ses comportements. Cependant, il est important d’apprendre à ton chien à répondre à tes ordres dans n’importe quelle situation , peu importe à quel point il serait amusant de chasser ce chat. Et le chat t’en remerciera.

Comportement de jeu chez le chien

Une autre réponse réside dans le comportement de jeu. Ton chien aime jouer à rapporter ? Aime-t-il courir après d’autres chiens au parc ? La plupart des chiens aiment ça, pourquoi ? Parce que c’est comme chasser une proie ! La poursuite leur donne une poussée d’adrénaline comme s’ils chassaient vraiment. C’est donc le tout début du comportement de prédation que l’on retrouve dans les jeux canins.

Lorsque ton chien joue, il n’essaie (généralement) pas de blesser celui qui est poursuivi. Ils prennent de courtes pauses ou changent de rôle (il laisse l’autre le poursuivre). Le problème est que la plupart des chats n’aiment pas être pourchassés par les chiens, surtout s’ils ne se connaissent pas ! Pour éviter qu’il court après, tu dois lui apprendre à t’obéir lorsque tu ne veux pas qu’il s’en prenne à un chat (ou quoi que ce soit d’autre d’ailleurs).

Pourquoi mon chien court après les chats

Comment empêcher mon chien de courir après les chats ?

Parfois, ton chien peut devenir obsédé par un chat. Il peut commencer par grogner et aboyer, mais ensuite cela peut dégénérer et il fonce sur lui en le poursuivant. C’est très stressant pour le chat. Si tu veux entraîner ton chien à ne pas chasser les chats, il va te falloir du temps et de la patience, mais cela peut se faire. Voici nos conseils pour y parvenir.

Conseil n°1 : associer des personnalités

Si tu n’as pas encore adopté ton chat ou ton chien, essaye d’abord de faire correspondre leurs personnalités. Certains chiens ont un très fort instinct de prédation et ils essaieront toujours de chasser et de coincer un chat. Si c’est le cas de ton chien, vous serez tous les deux plus heureux si tu n’adoptes pas un chat.

Mais les chats peuvent aussi poser des problèmes. Si un chat tape et siffle sur les chiens tout le temps, alors votre chat pourrait ne pas être compatible pour vivre avec un chien. Un chat énergique et joueur s’en sort mieux avec un chien joueur, tant que ni l’un ni l’autre ne considère l’autre comme une proie ou un concurrent. Un chat plus âgé et détendu pourrait mieux s’entendre avec un chien plus âgé et facile à vivre. N’essaye pas de forcer deux personnalités qui ne font pas bon ménage.

Conseil n°2 : apprendre les ordres de base

Pour réduire le comportement de prédation de ton chien, tu dois lui apprendre quelques ordres de base. Cela inclut le assis, pas bouger et le rappel. Ensuite, teste l’obéissance de ton chien dans des situations de distraction et avec des choses qui l’attirent. Ton but ultime est qu’il obéisse à ces ordres lorsqu’il est en présence d’un chat.

Assure-toi de le prendre en laisse lorsque tu testeras pour la première fois son obéissance avec le chat présent.

Certains chiens avec un fort instinct de prédation demanderont certainement l’aide d’un professionnel. Les éducateurs canins comportementalistes RespectDogs sont formés pour régler les soucis de chiens qui poursuivent les chats.

Conseil n°3 : rediriger le comportement

Tu obtiendras de meilleurs résultats si tu prends le comportement de prédation tôt, dès les premiers signes et que tu le rediriges vers autre chose. Une fois que ton chien a découvert qu’il aime chasser les chats, le comportement peut être difficile à désapprendre. Essaye donc de t’occuper de ce problème dès les premiers signes.

S’il essaie de s’élancer ou de poursuivre ton chat, reprends-le, il doit comprendre que ce comportement est inacceptable. Si le fait le reprendre le monte en excitation, tu peux l’isoler, le temps qu’il retrouve son calme. Dès que tu remarques que ton chien se fixe sur ton chat, redirige immédiatement son attention. Fais un rappel. Quand il se retourne et t’obéit, félicite-le et récompense-le.

Au fil du temps, tu pourras travailler avec une laisse plus longue. Assure-toi que ton chat a toujours un moyen de s’échapper, juste au cas où. Envisage d’utiliser un arbre à chat, des meubles hauts ou des pièces inaccessibles à ton chien comme voies d’évacuation.

Conseil n°4 : évacuer l’énergie et combler l’ennui

Un chien qui a trop d’énergie est plus susceptible de chasser un chat. Emmène ton chien, faire des promenades tous les jours et fait des parties de lancer de balles, des séances d’éducation et pourquoi pas un sport canin. Plus tu lui offriras des moments de dépenses énergétiques, moins il risque de dépenser son trop-plein d’énergie sur ton chat.

Il en va de même pour ton chat. Un chat avec trop d’énergie est plus susceptible de bondir sur un chien et éventuellement de déclencher sa prédation.

Et il en est de même si l’un ou l’autre s’ennuie, alors laisse en permanence des occupations à tes animaux. Pour éviter que ton chien passe le temps en poursuivant le chat.

Conseil n°5 : refaire les présentations

Dans certains cas, tu devras peut-être séparer ton chien et ton chat et refaire les présentations. Cela implique de les garder dans des pièces séparées jusqu’à ce qu’ils ne soient plus stressés par l’odeur ou le son de l’autre. Cela demande du temps et de la patience.

Retrouve tous nos conseils pas-à-pas sur cet article : « Chien et chat : le duo parfait en 7 conseils. »

Un chien qui aime courir après les chats peut apprendre à s’entendre avec un chat en particulier, mais d’autres chats peuvent « déclencher » son instinct. Parfois, les personnalités de deux animaux ne s’accordent jamais vraiment. Mais souvent, avec une éducation et une réintroduction progressive, ton chien et ton chat apprendront à être amis.

Je te laisse sur notre vidéo : « Comment apprendre à son chien à ne pas courser les chats » et j’espère t’avoir apporter les réponses à tes questions.

Mon chien ne mange plus : 6 conseils pour lui redonner l’appétit

Mon chien ne mange plus : 6 conseils pour lui redonner l’appétit

Ton chien ne mange plus ses croquettes et boude sa gamelle, il est peut-être malade ou alors quelque chose d’autre ne va pas. Cela t’inquiète. Je vais t’aider à déterminer si tu dois l’emmener chez le vétérinaire et je vais te donner 5 conseils pour booster son appétit. Retrouve à la fin de notre article notre vidéo « mon chien ne mange plus ses croquettes ».

Pourquoi mon chien ne mange plus ?

Tout comme nous, les chiens peuvent refuser de manger pour diverses raisons. Voici quelques pistes :

Maladie

Une diminution de l’appétit chez ton chien est souvent un signe de maladie, surtout s’il présente d’autres symptômes en même temps. Bien qu’une perte d’appétit n’indique pas nécessairement une maladie grave, une attention vétérinaire rapide est importante, car elle pourrait être le signe d’une maladie grave, notamment un cancer , diverses infections systémiques, des douleurs, des problèmes de foie et une insuffisance rénale… Et si ton chien n’a rien, tu seras rassuré de le savoir.

Problème de dents

Ton chien peut ne pas vouloir manger parce que quelque chose dans sa gueule lui cause de la douleur. Demande à ton vétérinaire de vérifier s’il n’y a pas une dent cassée ou qui bouge, une gingivite grave et même une tumeur buccale.

Vaccination

Heureusement, des vaccins sont disponibles pour de nombreuses maladies canines graves et contagieuses. Bien que ces injections aient sauvé la vie de millions d’animaux de compagnie au cours des 100 dernières années, elles ont parfois des effets indésirables. La majorité d’entre eux sont mineurs et brefs, y compris une perte d’appétit temporaire chez les chiens.

Environnement inconnu

Si l’appétit de ton chien était bon jusqu’à ce que tu partes en voyage avec lui ou que tu déménages dans un nouvel endroit, il se peut que ton chien ne mange pas à cause du mal des transports ou du fait qu’il soit nerveux ou mal à l’aise dans de nouveaux endroits.

Absence du maître

Si tu dois laisser ton chien quelque temps il se peut qu’il arrête de manger, un changement dans ses habitudes de vie peut avoir le même effet. Les chiens sont des animaux de meute ils sont par conséquent impactés par tous les changements dans sa composition.

Problèmes de comportement

Certains chiens sont juste difficiles, ou leur refus de manger peut être causé par le fait de les nourrir dans des situations où ils ne sont pas à l’aise, comme à côté d’un autre chien ou dans une gamelle qui ne leur convient pas. Parce qu’une diminution de l’appétit chez ton chien peut être causée par une maladie, ne suppose jamais que ton chien est pointilleux sans d’abord rechercher d’autres possibilités.

Mon chien Pourquoi mon chien ne mange plus

Comment faire quand mon chien ne mange pas ?

Ce que tu peux faire pour aider ton chien qui ne veut pas manger dépend de ce que toi et ton vétérinaire déterminez comme étant la cause du problème. Si la perte d’appétit de ton chien est causée par une maladie, ton vétérinaire peut recommander un régime sur spécial pour répondre aux besoins nutritionnels de ton animal pendant que la maladie sous-jacente est traitée.

Parfois, ces régimes ne sont pas particulièrement savoureux, surtout si ton chien est habitué à des friandises régulières ou à de la nourriture humaine. Si ton chien est déjà malade, ne l’affame jamais pour tenter de le forcer à manger le régime prescrit.

Au lieu de cela, parle avec ton vétérinaire des alternatives possibles. Dans les cas plus graves, ton vétérinaire peut te prescrire des médicaments stimulant l’appétit, recommander une alimentation liquide à la seringue ou insérer une sonde d’alimentation.

Si la perte d’appétit de ton chien est un problème de comportement plutôt que le résultat d’un problème de santé, il existe un certain nombre de choses que tu peux faire pour encourager ton loulou à manger :

Conseil n°1 : réduire les friandises

Le grignotage entre les repas, ce n’est bon ni pour nous ni pour nos chiens ! Si ton chien boude sa gamelle, commence par arrêter les friandises « pour le plaisir » et réserve-les pour l’entrainement et l’éducation.

Conseil n°2 : nourrir de manière régulière

Généralement au moins deux fois par jour et plus ou moins au même moment de la journée. Laisse la gamelle à ton chien 15 minutes, s’il n’y touche pas ou qu’il n’a pas tout mangé, ramasse-la et repropose-lui plus tard. Lui donner l’habitude de picorer à longueur de journée n’est pas une bonne solution.

Conseil n°3 : promène ton chien avant le repas

Le chien est un prédateur, il chasse pour manger. Il est « programmé » pour manger après avoir fait de l’exercice. En proposant une sortie à ton chien avant le repas tu lui « ouvres » l’appétit.

Conseil n°4 : changer la situation alimentaire

Si tu as plusieurs chiens, essaye de nourrir celui qui pose problème seul, dans un endroit calme où il n’y a rien d’autre à faire que manger. Tu peux aussi essayer différentes gamelles et même lui proposer de manger au sol.

Conseil n°5 : essayer un autre type de nourriture

Si ton chien est aux croquettes, tu peux changer de marques ou de gammes, tu peux essayer aussi de lui proposer de la nourriture humide ou de mettre de l’eau tiède dans ses croquettes, ou bien changer radicalement et le passer à la ration ménagère ou au cru (Raw feeding) comme le BARF ou le Prey Model.

Conseil n° 6 : donner des compléments alimentaires

Il existe plein de bons compléments alimentaires pour ton chien. Afin de booster son appétit, tu peux lui donner du fenugrec : Le fenugrec est très riche en phosphore, en fer, en soufre, en acide nicotinique, en alcaloïdes, en saponines (à l’origine de ses propriétés stimulantes de l’appétit). Tu peux t’en procurer sur le site AJC Nature, marque testée et approuvée pour nos poilus et pour nous.

comment faire quand mon chien ne mange plus

Est-ce qu’un chien se laisse mourir de faim ?

Un chien ne mourra pas volontairement de faim. Les chiens ont un fort instinct de survie et mangent quand ils savent qu’ils en ont besoin. Les chiens n’ont pas faim aussi souvent que les humains. En fait, certains chiens passeront 48 heures avant d’avoir faim et de décider de manger.

Il existe deux types de chiens : ceux uniquement motivés par la nourriture et ceux qui considèrent la nourriture comme un mal nécessaire. Certaines races ont plus tendance à « picorer » et dans ce cas il est plus judicieux de leur proposer plusieurs petits repas dans la journée. Alors que d’autres races seront de vrais aspirateurs à croquette. Et au sein d’une même race, deux individus peuvent avoir un rapport différent à la nourriture.

Quelle que soit leur préférence, les faits sont les mêmes : tous les chiens ont besoin de manger. Si ton chien arrête de manger, tu dois te questionner.

Ton chien va-t-il mourir de faim ?

Non, comme les humains, les chiens peuvent survivre plus longtemps sans nourriture que sans eau. Un chien en bonne santé peut généralement tenir deux jours avant d’avoir assez faim pour céder et manger, mais il peut finalement survivre jusqu’à sept jours sans repas et parfois plus, mais il n’est pas souhaitable de connaitre le record de ton chien.

Les chiens en mauvaise santé, sous médicaments pouvant créer un arrêt du comportement alimentaire, peuvent prendre plus de deux jours pour atteindre à nouveau le « point de faim ».

Quoi qu’il en soit, si ton chien arrête de manger pendant plus de 24 heures, il est préférable de faire part de tes préoccupations au vétérinaire.

Ton chien ne mange-t-il VRAIMENT pas ?

Si ton chien refuse de manger, mais ne perd pas de poids, il se nourrit d’une autre source. Soit quelqu’un d’autre lui donne de la nourriture, soit il fouille dans la poubelle et mange des choses qu’il ne devrait pas. Non seulement manger dans la poubelle est un mauvais comportement, mais cela peut aussi être extrêmement dangereux pour ton chien. Si quelqu’un lui donne de la nourriture, c’est également nocif, car son régime alimentaire ne sera peut-être pas respecté ou alors déséquilibré.

Je te laisse avec notre vidéo : Mon chien ne mange plus et j’espère t’avoir aidé avec cet article.

L’anxiété de séparation chez le chien : les conseils de votre éducateur canin

L’anxiété de séparation chez le chien : les conseils de votre éducateur canin

Ton chien a des comportements étranges quand tu t’absentes ? Peut-être qu’il aboie, fait ses besoins ou abime tes meubles … Non ce n’est pas un « caprice », il n’essaye pas non plus de se « venger » car tu le laisses seul ! Ton chien est stressé, anxieux et ce trouble s’appelle anxiété de séparation ou angoisse de séparation. Voici des conseils pour l’aider à mieux vivre la solitude.

Qu’est-ce que c’est : le mal-être du chien moderne

C’est un problème fréquent que tu rencontres peut-être. Ton chien vocalise lors de tes absences et cela pose problème avec le voisinage. Ou alors il s’est attaqué à ton mobilier et remplacer un nouveau canapé tous les mois commence à te coûter cher. En plus ton chien risque d’être sérieusement malade s’il avale des matières synthétiques.

Pourtant tu lui donnes plein de jouets, tu lui fais plein de câlins avant de partir et tu le rassures en lui disant que tu rentres bientôt. Peut être qu’on t’a conseillé de lui laisser la télé ou la radio. Mais rien n’y fait.

L’anxiété de séparation est un mal-être lié à la nature profonde de ton chien. Bien que les sélections génétiques l’aient éloigné de ses ancêtres il n’en reste pas moins un prédateur carnivore vivant en meute. Oui même ton chien citadin parfaitement habitué à la vie en ville. De ce fait il n’est pas programmé pour bien vivre la solitude.

Ceci étant dit il existe fort heureusement des solutions, je t’explique tout, tout de suite.

hyper attachement chien

Reconnaitre l’anxiété de séparation

Afin d’être sûr qu’il s’agit bien d’angoisse de séparation et non pas d’autre chose, voici une liste de symptômes pouvant indiquer un chien anxieux :

Faire ses besoins

Si ton chien urine ou défèque lorsqu’il est laissé seul ou juste lorsqu’il est séparé de toi, il est très certainement sujet à l’anxiété de séparation. En revanche si cela lui arrive fréquemment lorsque tu es présent, alors il s’agit simplement d’un problème de propreté.

Vocalises

Peut-être que ton chien aboie quand tu pars, il peut aussi faire le loup et même « hurler à la mort » . C’est souvent ce dont se plaignent les voisins d’un chien qui fait de l’anxiété de séparation. Ces vocalises sont différentes de celles déclencher par la garde de territoire et n’arrive que lorsque tu laisses ton chien seul.

Destructions

Un chien anxieux peut s’auto-apaiser grâce à la mastication. C’est peut-être ce que ton chien fait lorsque tu le laisses seul. Il se peut qu’il détruise des affaires que tu as portées, ou le mobilier de la maison, voire les murs, les encadrements de portes et de fenêtres. Si cela n’arrive que lorsque tu le laisses seul, tu l’auras compris, c’est qu’il fait de l’anxiété de séparation. Ces comportements peuvent entraîner des mutilations, comme des dents cassées, des pattes coupées et éraflées et des ongles endommagés.

Fugue

Un chien souffrant d’anxiété de séparation peut essayer de s’échapper d’une zone où il est confiné lorsqu’il est laissé seul ou séparé de son maître. Puisque ton chien vit mal d’être seul, il est possible qu’il cherche à te rejoindre. Par contre s’il est fréquent que ton chien aille faire le tour du quartier, et plus si affinités, tu as affaire à un problème de fugue.

Hyperactivité

Ton chien peut également se mettre en hyperactivité, il va de la fenêtre, à son panier, à la porte … Monte sur le canapé, redescend, repars vers la porte, monte à l’étage, aboie … Là encore c’est un signe d’un chien anxieux. Il peut même déclencher des tocs, comme faire toujours le même chemin, tourner autour de sa queue etc. Comme pour tous les autres symptômes, si ton chien le fait également en ta présence ce n’est donc pas lié à de l’anxiété de séparation mais à un autre problème.

Coprophagie

La coprophagie est le fait que ton chien mange ses excréments. Un chien anxieux pour faire de la coprophagie lorsqu’il est laissé seul. Mais s’il le fait même en ta présence, la coprophagie n’est pas liée à l’anxiété.

chien anxieux

Pourquoi certains chiens développent une anxiété de séparation mais pas tous ?

On ne sait pas exactement pourquoi certains chiens font de l’anxiété de séparation alors que d’autres n’en feront jamais. Nous avons remarqué que bien souvent les chiens qui font de l’anxiété de séparation font aussi de l’hyper-attachement vis-à-vis de leur maître. On a également remarqué que les chiens sujets à l’angoisse de séparation n’avaient pas appris à rester seul d’une manière adéquate. Et le cas le plus évident, c’est pour les chiens qui se sont retrouvés en refuge.

L’hyper-attachement chez le chien

Ton chien étant un animal de meute il est logique qu’il ait envie de rester près de toi. Mais attention au développement de l’hyper-attachement. Si ton chien est collé à toi tout le temps, au point de dormir dans ton lit et de te suivre jusqu’aux toilettes, là ce n’est plus sain du tout pour lui.

Comment veux-tu qu’il vive bien ton départ s’il ne sait pas être bien quand tu t’éloignes d’un mètre de lui ? Idem, si lorsque tu es avec lui tu passes ton temps à le caresser, ton absence est encore plus difficile car en plus de ne plus te voir, il n’a plus tes câlins.

L’apprentissage de la solitude

Certaines familles pensent que les vacances ou une période de chômage est le bon moment pour adopter un chien car ils seront tout le temps avec lui. Alors c’est vrai qu’il aura besoin que tu sois très disponible, surtout au début où il doit apprendre sa nouvelle vie. Mais si les premiers moments de sa vie avec toi c’est passer 24h sur 24 à tes côtés, ton chien prend ce rythme comme normal. 

Sauf que des vacances ou une période de chômage ne durent jamais indéfiniment, et lorsque tu vas devoir partir sans ton chien, son monde risque de s’écrouler car tu ne lui auras pas appris que rester seule quelque temps était normal.

Si tu accueilles ton chien à l’un de ses moments de ta vie, force-toi à le laisser seul de temps en temps.

Le chien abandonné

Il est évident, si ton chien s’est retrouvé du jour au lendemain au refuge, que la séparation avec sa famille est quelque chose de traumatisant pour lui. Tu es sa nouvelle chance et tu vas pouvoir l’aider à mieux vivre les moments où tu le laisses seul.

séparation chien maître

Problèmes médicaux à exclure en premier

La mal-propreté peut être causée par l’incontinence. Les chiens souffrant de problèmes d’incontinence urinent parfois même pendant leur sommeil. Un certain nombre de problèmes médicaux, notamment une infection des voies urinaires, un sphincter affaibli causé par la vieillesse, des problèmes hormonaux après une chirurgie de stérilisation, des calculs vésicaux, le diabète, une maladie rénale, la maladie de Cushing, des problèmes neurologiques et des anomalies des organes génitaux peuvent provoquer des troubles urinaires.

Incontinence chez le chien 

Donc si les seuls symptômes qui te vont penser à de l’anxiété de séparation sont les besoins que tu retrouves dans la maison, consultes ton vétérinaire pour ton chien. Afin d’écarter les problèmes médicaux.

Médicaments

Il existe un certain nombre de médicaments qui peuvent provoquer des mictions fréquentes et des besoins dans la maison. Si ton chien prend des médicaments, contacte ton vétérinaire pour savoir s’ils peuvent ou non contribuer aux problèmes de malpropreté.

Les autres problèmes de comportement à exclure

D’autres problèmes de comportement peuvent te faire penser à de l’anxiété de séparation car ils ont les mêmes symptômes, voici ce que tu dois exclure avant de travailler sur les problèmes d’anxiété :

Miction de soumission ou d’excitation

Ton chien peut uriner lorsque tu arrives, lors des jeux, des contacts physiques ou lorsqu’il est réprimandé ou puni. Il aura tendance à afficher des postures de soumission pendant les interactions, telles que tenir la queue basse (sous le ventre), aplatir les oreilles contre la tête, s’accroupir ou se retourner et exposer le ventre. 

Ce sont ce qu’on appelle couramment des « pipis émotionnels », qui est également un problème à prendre au sérieux. En fait ton chien a des difficultés à gérer ses émotions. En travaillant sur sa gestion des émotions tu devrais pouvoir le faire progresser.

Apprentissage de la propreté incomplet

Si ton chien fait ses besoins de temps à autre dans la maison c’est peut-être que son apprentissage de la propreté n’est pas complètement achevé. Reprend depuis le début, en y allant progressivement et le problème risque de rentrer dans l’ordre rapidement.

Marquage urinaire

Ce problème est plus fréquent chez les mâles entiers, mais il arrive que certaines femelles le fassent également. Ce comportement est naturel, il sert à ton chien à marquer son territoire. En fait il indique aux autres chiens susceptibles de venir, qu’ici c’est chez lui.

On peut travailler sur ce problème, mais il faut garder à l’esprit qu’interdit un chien entier de marquer son territoire n’est pas naturel.

Besoin de mastication

Ce problème, qui n’en est pas un, concerne essentiellement les jeunes chiens. En fait c’est un besoin naturel et indispensable pour son bon développement. Ton chien, même adulte, a besoin de mastiquer.

Lui offrir des jouets à mâcher, ou encore mieux des friandises naturelles qui incitent la mastication, régleront certainement le souci.

L’ennui

Si ton chien fait des bêtises pendant ton absence mais ne semble pas du tout anxieux, alors peut-être qu’il s’ennuie tout simplement.

Lui donner des occupations exceptionnelles, réservées aux moments où il reste seul devrait l’aider à patienter sagement.

Aboiements excessifs

Certains chiens, qu’on pourrait qualifier « d’aboyeur » ont en fait la mauvaise habitude de répondre à diverses stimuli en aboyant, voire en hurlant. Et en général, il le font tout le temps, que tu sois présent ou absent.

Il va falloir lui apprendre à gérer son quotidien autrement.

Si ton chien vocalise uniquement pendant ton absence ou au moment où tu pars, voici une vidéo qui pourrait t’intéresser : Mon chien aboie quand je pars ! Collier anti-aboiement … Solution ?

Que faire si ton chien souffre d’anxiété de séparation ?

Maintenant tu es sûr et certain que ton chien fait de l’anxiété de séparation. Voici nos conseils pour l’aider à vivre mieux la solitude.

Traitement de l’anxiété de séparation légère

Si ton chien a un léger cas d’anxiété de séparation, le contre-conditionnement peut réduire ou résoudre le problème. Le contre-conditionnement est un processus de traitement qui va, dans le cas de l’anxiété de séparation, transformer l’émotion/la réaction anxieuse de ton chien en une émotion/réaction agréable et détendue. Cela se fait en associant la présence d’une situation anxiogène avec quelque chose de vraiment bien, quelque chose que ton chien aime.

Au fil du temps, ton chien apprend que la situation qu’il craint (être seul) lui prédit de bonnes choses. Pour développer ce genre d’association, à chaque fois que tu quittes la maison, laisse-lui un jouet qu’il adore. Par exemple, un KONG® farci de quelque chose de vraiment savoureux, comme du fromage ou de la pâtée et des croquettes pour chiens en conserve. Un KONG peut même être congelé pour que la sortie de toute la nourriture prenne encore plus de temps. Pour faire plus simple tu peux aussi lui donner des friandises naturelles longues à manger (bois, cornes, sabot …) 

Assure-toi de retirer ces jouets spéciaux dès ton retour à la maison afin que ton chien n’y ait accès que lorsqu’il est seul. Garde à l’esprit, cependant, que cette approche ne fonctionnera que pour les cas bénins d’anxiété de séparation, car les chiens très anxieux ne mangent généralement pas lorsqu’ils sont seuls.

Traitement de l’anxiété de séparation modérée à sévère 

Les cas modérés ou sévères d’anxiété de séparation nécessitent un programme de désensibilisation et de contre-conditionnement plus complexe. Dans ces cas, il est crucial d’habituer progressivement ton chien à être seul en commençant par de nombreuses séparations courtes qui ne produisent pas ou peu d’anxiété, puis augmenter progressivement la durée des séparations sur plusieurs semaines de séances quotidiennes.

Les étapes suivantes décrivent brièvement un programme de désensibilisation et de contre-conditionnement. Garde à l’esprit qu’il s’agit d’une brève explication générale.

La désensibilisation et le contre-conditionnement sont complexes et peuvent être délicats à réaliser. La peur doit être évitée ou la situation pourrait se retourner contre toi et ton chien deviendra plus effrayé. Parce que la rééducation doit être progressive et évoluer en fonction des réactions de ton chien, et parce que ces réactions peuvent être difficiles à lire et à interpréter, la désensibilisation et le contre-conditionnement nécessitent l’accompagnement d’un professionnel formé et expérimenté.

Si tu as besoin d’aide les éducateurs canins comportementalismes RespectDogs sont formés pour régler ce genre de problème. Tu peux faire une demande gratuitement ici, en remplissant un formulaire d’évaluation. L’éducateur de ta région prendra contact avec toi rapidement.

Première étape : signaux avant le départ

Ton chien peut commencer à se sentir anxieux pendant que tu te prépares à partir. Par exemple, il peut commencer à faire les cent pas, à haleter et à gémir lorsqu’il remarque que tu mets des chaussures et un manteau, puis prend un sac ou des clés de voiture. (Si ton chien ne montre pas de signes d’anxiété lorsque tu te prépares à le laisser seul, tu peux simplement passer à l’étape deux ci-dessous.) 

Pour aider ton chien qui fait de l’anxiété de séparation la première étape va être de « casser » les rituels de départ. Mettre tes chaussures et ton manteau ne doit plus être systématiquement associé à ton départ. Plusieurs fois par jour tu peux mettre ton manteau puis repartir à tes occupations, ou mettre tes chaussures ou même prendre tes clés et aller regarder la télé. Cela réduira l’anxiété de ton chien, car ces signaux ne mèneront pas toujours à ton départ et ton chien ne sera donc pas aussi anxieux lorsqu’il les verra.

Il faudra effectuer ces « faux départs » plusieurs fois par jour sur plusieurs semaines avant que ton chien n’y prête plus attention.

Deuxième étape : départs/absences progressifs

Si ton chien est moins anxieux avant ton départ, tu peux continuer les faux départs et commencer  des vrais départs très courts. La règle principale est de planifier tes absences pour qu’elles soient plus courtes que le temps qu’il faut pour que ton chien se retrouve dans un état trop anxieux. Il faudra aussi toujours lui donner son jouet exceptionnel avant ton départ, même lorsque tu es dans la pièce d’à côté pour commencer.

Pour commencer, entraîne ton chien à rester hors de vue par une porte à l’intérieur de la maison. Augmente progressivement le temps d’attente de l’autre côté de la porte, hors de la vue de ton chien. Une fois cette étape acceptée par ton chien, fait la même chose mais avec la porte d’entrée de la maison.

Tu pourras ensuite faire des vraies absences en partant 1 minute avec ta voiture, puis 2, puis 5 etc.

Laisse du temps entre deux départs, afin que ton chien ait le temps de retrouver un comportement calme et serein. 

Reste calme et silencieux au moment des départs et des retours, afin de ne pas contraster avec les moments où ton chien se retrouve seul.

Chaque chien étant différent, le tien aura son propre rythme de progression. Tu dois donc être très observateur pour savoir à quel moment passer à l’étape suivante. Si tu vas trop vite, tu vas provoquer de l’anxiété chez ton chien et agrafer le problème. Pour éviter ce genre d’erreur surveille les signes de stress : halètement, bâillement, salivation, tremblements … Si tu détectes du stress, raccourcis la durée de tes départs ou revient à l’étape précédente, jusqu’à ce que ton chien réussisse à se détendre et reprend plus progressivement.

Il te faudra plusieurs semaines avec des séances quotidiennes mais le jeu en vaut la chandelle.

Une composante nécessaire

Au cours de la désensibilisation à tout type de peur, il est essentiel de t’assurer que ton chien n’éprouve jamais son anxiété ou sa peur de façon trop forte, cela doit rester acceptable pour lui. Il ne doit expérimenter qu’une faible intensité. Sinon, il ne pourra pas apprendre pas à se sentir calme et à l’aise dans des situations qui le dérangent. Cela signifie que pendant le travail de l’anxiété de séparation, ton chien ne doit pas être laissé seul sauf pendant tes séances de désensibilisation. Heureusement, il existe de nombreuses alternatives :

  • Si possible, emmène ton chien travailler avec toi.
  • Fais en sorte qu’un membre de la famille, un ami ou un pet sitter vienne chez toi et reste avec ton chien lorsque tu n’es pas là. (La plupart des chiens souffrant d’anxiété de séparation vont bien tant que quelqu’un est avec eux.)

Voilà j’espère que cet article t’aura aidé, et je te dis à bientôt pour un nouvel article canin.

Calmer un chiot : 4 choses qu’il faut savoir

Calmer un chiot : 4 choses qu’il faut savoir

Et voilà ta nouvelle boule de poils est enfin arrivée dans la famille. Il est parfait, tellement chou, c’est le plus mignon de tous les petits chiens à tes yeux. Mais qu’est-ce qu’il lui prend ?! Le voilà qu’il se met à courir partout, à monter sur les meubles, à voler tes affaires, à aboyer … Est-ce qu’il est devenu fou ?

Pas de panique, ton chiot est jeune et il est normal qu’il ait ses moments de folie. Mais heureusement il existe des solutions pour l’aider à se canaliser quand cela est nécessaire et aussi pour pas que cela toune à la catastrophe.

Retrouve en bas de cet article notre vidéo sur le sujet : Comment calmer un chiot agité

Comment calmer un chiot ?

« Oh regarde, il est si heureux ! » Ce que certains pensent être un chiot affichant du bonheur, est en fait un état connu sous le nom de surexcitation, où ton chiot est devenu hyperactif et excité par quelque chose ou quelqu’un. Et la surexcitation, qui, physiologiquement parlant, libère une poussée de dopamine chez ton chiot, peut devenir addictive, ne faisant que propager encore plus les comportements compulsifs.

Un problème que rencontrent les propriétaires de chiots est de ne pas savoir comment détecter la surexcitation. De plus, ils peuvent par inadvertance encourager leur excitation ou même essayer de la corriger sans s’attaquer à la cause première.

Savoir quand ton chiot devient trop excité

Si tu remarques que ton chiot est calme un instant, et subit soudainement un changement de comportement tel que des tocs (courir en rond de manière incontrôlable ou aller et venir de façon frénétique), sauter, mordre et mordiller, aboyer, tourner en rond, etc. Ce sont tous des signes que ton chiot est surexcité en ce moment.

Et pour clarifier, la surexcitation est différente de la simple hausse d’énergie. Certaines races, comme les chiens de troupeau ou de chasse, par exemple, sont naturellement plus actives que d’autres races et peuvent afficher des comportements hyperactifs comme ceux mentionnés précédemment. Généralement, cela peut être géré en fournissant à ces races l’activité physique nécessaire, comme un entraînement régulier ou des jeux de travail du nez.

Une surexcitation peut se produire chez ton chiot à cause d’un nouveau stimulus, d’être excité par une activité ou s’il anticipe quelque chose avec impatience. Cela nous amène à discuter des déclencheurs!

Déclencheurs courants de surexcitation

Si tu penses que ton chiot à des périodes de surexcitation, alors la prochaine étape est de faire une petite enquête sur ce qui le stimule et de l’observer dans ses changements de comportement. Tu peux déjà te demander…

« Est-ce que mon chiot tire sur la laisse et couine pendant les promenades ? »

« Est-ce que mon chiot a des tocs (courir en rond de manière incontrôlable ou aller et venir de façon frénétique) lorsque je le laisse sortir dans la cour ? »

« Est-ce que mon chiot commence à aboyer ou à sauter partout quand je rentre à la maison ? »

« Est-ce que mon chiot commence à tourner en rond et à sauter sur moi à l’heure du repas ? »

Pense à tous les moments où ton chiot montre un comportement surexcité. Et pense aussi à ce qui se passe pendant ces moments-là : ton chiot est surpris de voir d’autres chiens, des écureuils et des gens pendant sa promenade ou dans ton jardin. Ton chiot est à la maison depuis des heures à attendre votre retour, quand soudain vous franchissez la porte. Tu remarqueras peut-être que la surprise et l’anticipation sont deux des facteurs courants, ce qui peut contribuer à une accumulation d’excitation chez ton chiot.

« Mon chiot commence-t-il à grogner et à s’énerver pendant les jeux ? »

D’autres déclencheurs peuvent se produire pendant une activité, en particulier pendant les jeux. Il n’est pas rare qu’un chiot qui était déjà engagé dans quelque chose de stimulant comme un jeu de tir à la corde par exemple, joue gentiment un moment, puis s’intensifie, pour grogner et mordiller peu de temps après. Au cours de ces activités, tes mains et tes pieds, deviennent des cibles mobiles amusantes pour ton chiot, et peuvent parfois l’attirer et lui donner envie de les attraper.

calmer chiot

À faire et à ne pas faire pour aider à calmer ton chiot

Maintenant que tu connais les déclencheurs qui peuvent provoquer une surexcitation chez ton chiot, que se passe-t-il ensuite ? Voici quelques choses à faire et à ne pas faire, qu’il est bon de retenir et suivre la prochaine fois que ton chiot vivra une crise de surexcitation !

N’encourage pas son excitation 

C’est une chose que de nombreux propriétaires font par inadvertance d’une manière ou d’une autre. Accorder à ton chiot de l’attention positive ne fera que donner encore plus de valeur à son comportement. Une chose qu’il faut retenir « tu obtiens ce que tu récompenses ! », alors au lieu de cela, soit aussi neutre en énergie que possible et ne nourrit pas cette excitation. Choisis d’ignorer ton chiot dans un premier temps, si cela ne suffit pas isole-le. Il doit comprendre que son comportement n’est pas autorisé et que s’il continue il ne pourra pas rester avec toi.

Ne crois pas le mythe « ça passera avec l’âge ». 

Il existe une idée fausse selon laquelle avec l’âge, l’énergie du chiot disparaîtra. Bien que certains chiots se calment en vieillissant, la surexcitation n’est pas une énergie normale chez les chiots et peut continuer à apparaître même chez les chiens adultes. L’essentiel est de comprendre quand survient la surexcitation et ce qui la provoque afin d’y remédier avant qu’elle ne devienne incontrôlable.

Donne à ton chiot une solution saine. 

L’une des meilleures façons de gérer la surexcitation est de diriger l’énergie de ton chiot vers quelque chose de sain, comme une activité ou un jouet. Un jeu structuré comme la recherche d’objets, ainsi que l’apprentissage du calme et des sorties alliant marche calme en laisse et liberté contrôlée vont t’aider à canaliser ton chiot tout en lui permettant de rester actif.

Récompense un comportement calme. 

Laisse à ton chiot suffisamment de temps calme pour se détendre et se poser. Lorsque de lui-même il choisit de se mettre dans un état émotionnel stable tu peux en profiter pour lui proposer une séance câlins, un jouet à mâcher, une friandise naturelle qui l’encouragera à garder cette attitude calme et détendue. Ainsi tu associes le calme à quelque chose d’agréable, et plus tu récompenses cela, plus ton chiot choisira cette option.

Reste calme, tout le temps ! 

La meilleure façon de gérer un chiot surexcité est de rester calme. Cela signifie qu’il va falloir que tu contrôles ta propre excitation. Chaque fois où tu sembleras excité (voix forte et vive, gestes brusques, déplacements rapides …) ton chiot risque de se mettre sur la même énergie que toi et donc de monter en excitation. Le calme appel le calme, alors prend une tisane et détends-toi.

comment calmer un chiot

Comment apprendre à son chiot à se calmer ?

L’éducation de ton chiot aura un grand impact sur son comportement. Obéir demande de la concentration et pour être concentré ton chiot a besoin de se calmer. Pas besoin de lui apprendre tout un tas d’ordres dès maintenant, seulement deux ou trois ordres te seront indispensables. Il ne te restera ensuite qu’à les utiliser dans le quotidien pour canaliser ton chiot.

Lui apprendre le assis

Un ordre simple et indispensable pour le quotidien, apprendre le assis à ton chiot peut se faire dès son arrivée à la maison. Voici une méthode simple et efficace :

  1. Appelle ton chiot
  2. Présente-lui une friandise au-dessus de son museau
  3. Lève progressivement la main vers l’arrière de sa tête
  4. Dès qu’il pose les fesses dit-lui « assis » et donne-lui la friandise

Répète cela plusieurs fois dans la journée, lorsque cela sera facile pour lui tu pourras faire l’exercice avec la friandise dans la poche et simplement mimer le geste avec ta main tout en lui indiquant l’ordre oralement. Evidemment tout le temps de l’apprentissage récompense ton chiot à chaque fois qu’il obéit.

Plus tard une simple caresse pourra suffire à le récompenser.

Lui apprendre le coucher

Le assis peut suffire, mais sache qu’au coucher ton chiot sera plus stable, c’est une position qui l’incitera à se calmer et à se poser. Plus qu’un simple assis.

Pour lui apprendre le coucher procède de la manière suivante :

  1. Appelle ton chiot
  2. Demande lui de s’associer ( cette étape ne sera plus indispensable par la suite, mais elle facilite l’apprentissage
  3. Présente-lui une friandise devant son museau
  4. Descend la friandise vers le sol en éloignant progressivement ta main de ton chiot
  5. Dès qu’il se couche dit-lui « coucher » et donne-lui la récompense

Tout comme pour le assis, répète cela plusieurs fois dans la journée, lorsque cela sera facile pour lui tu pourras faire l’exercice avec la friandise dans la poche et simplement mimer le geste avec ta main tout en lui indiquant l’ordre oralement. Evidemment tout le temps de l’apprentissage récompense ton chiot à chaque fois qu’il obéit.

Plus tard une simple caresse pourra suffire à le récompenser et tu ne seras plus obligé de passer par le assis, il pourra directement se coucher.

Lui apprendre le pas bouger

L’autre ordre indispensable est le pas bouger. Il s’agit d’apprendre à ton chiot à maintenir une position pendant un temps donné. Il peut donc être appliqué au assis et au coucher afin d’obtenir le assis-pas bouger ou le coucher-pas bouger.

Il faudra déjà que ton chien connaisse le assis et/ou le coucher, ensuite te peut procéder de cette façon :

  1. Demander assis ou coucher à ton chiot
  2. Récompense-le 
  3. Puis dis-lui « pas bouger »
  4. Si ton chiot tien la position récompense-le à nouveau et redit lui « pas bouger »
  5. Si ton chiot bouge redemande-lui l’ordre « assis-pas bouger » ou « coucher-pas bouger » et fait-le attendre quelques secondes avant de le récompenser et redis lui « pas bouger »
  6. L’exercice doit se terminer quand tu le décides, libère ton chiot en lui disant « va » par exemple.

Au fil des entrainements ton chiot pourra tenir l’ordre de plus en plus longtemps et tu pourras espacer progressivement les moments où tu le récompenses.

L’appliquer au quotidien

Maintenant que ton chiot connait le assis-pas bouger et/ou le coucher-pas bouger tu vas pouvoir t’en servir au quotidien pour lui enseigner la maitrise et le calme. Utilise toutes les actions du quotidien qui te semblent pertinentes. En voici quelques unes :

Attendre avant de manger

Le moment du repas est souvent source d’excitation, mais la gamelle est aussi quelque chose de très motivant. Nul doute que ton chiot saura patienter sagement si c’est la seule façon d’avoir son précieux repas. Une fois que tu as tout préparé, idéalement en dehors de sa vue et sans qu’il s’en aperçoive, comme ça tu limites la montée en excitation. Appelle-le et demande lui un assis-pas bouger (ou coucher-pas bouger), pose la gamelle et attend quelques secondes. Ton chiot doit attendre ton feu vert pour y aller.

Attendre avant de sortir

La sortie en promenade ou dans le jardin est également un bon entrainement pour faire progresser ton chiot sur la gestion de la patience et du calme. Avant d’ouvrir la porte, demande-lui un assis-pas bouger et ouvre la porte. Tu dois pouvoir passer sans que ton chiot force ou te suive. Il doit attendre ton feu vert.

Attendre dans toutes les situations possibles

Le principe sera toujours le même : ton chiot obtiendra ce qu’il veut une fois qu’il sera calme et posé. Tu peux instaurer cette nouvelle règle partout où tu en as besoin. Et surtout dans les moments où ton chiot monte en excitation.

à quel âge un chiot se calme

Comment calmer un chiot qui mord tout le temps ?

Il arrive, lorsqu’un chiot est séparé trop tôt de sa mère et de sa fratrie, qu’il ne sache pas contrôler son envie de mordiller et qu’il y aille vraiment trop fort. Il faut dire que la bouche de ton chiot est remplie d’environ 28 rasoirs minuscules qui semblent être attirés par tes mains ou tes pieds. Mordiller est un comportement normal, et indispensable au développement de ton chiot. En revanche l’apprentissage du contrôle de la morsure est indispensable. Si ton chiot n’a pas pu l’apprendre avec sa mère, tu vas devoir lui apprendre toi-même.

Apprends à ton chiot l’inhibition des morsures

Apprendre à modérer la force d’une morsure est très important pour tous les chiens. S’ils ont appris l’inhibition de la morsure, ils comprennent qu’ils ne doivent pas mordre fort. Les chiots se mordent naturellement pendant qu’ils jouent. S’il mord trop fort sa mère ou l’un de ses frères, l’autre chien émettra probablement un cri fort, avertissant le chiot : « Hé, ça fait mal !

Tu vas devoir procéder de la même manière, mais je te conseille de ne pas attendre qu’il te fasse mal et d’interdire le comportement d’attraper une partie de ton corps. Attention cependant reste calme et de marbre, car pour certains chiots, un éclat de voix peut être synonyme de jeu et l’exciter encore plus. 

Si tu ne parviens pas à le canaliser, préfère simplement l’isoler.

Apprends à ton chiot que mordre signifie « jeu fini »

Si ton chiot mord en jouant, cela doit signifier que la récréation est terminée, sans exception. Crier ou punir physiquement ton chiot, aussi étrange que cela puisse paraître, peut être perçu comme une suite du jeu. Tu lui apprends que mordre lui offre un autre type de « jeu ». Dans le cas contraire tu peux aussi le rendre craintif vis-à-vis de toi. À la place, apprend-lui que mordre ne lui apportera rien, voire même de se retrouver exclu du groupe.

Donne à ton chiot un jouet à mâcher

Avoir un jouet à mâcher, que ton chiot adore, à portée de main est une excellente idée. Avant même que ton chiot ne déclenche le comportement de mordre ou de mordiller, propose-lui de combler son besoin (indispensable) de mâchonner grâce à un jouet ou une friandise naturelle (corne, sabot .)… En revanche ne lui donne pas s’il est déjà en train de mordiller, tu risquerais de récompenser et donc de valider le mauvais comportement. 

Assure-toi de combler ses besoins en exercice physique

Tu ne peux pas demander à ton chiot d’être calme en tout temps. Il a besoin de se défouler. Propose-lui quotidiennement des balades calmes, plus ou moins longues en fonction de son âge. Et quand sa croissance te le permettra, instaure plusieurs fois par semaine des sorties sportives.

Ne frappe jamais ton chiot

Rien, absolument rien, ne justifie de s’en prendre physiquement à un chiot. Ni même à un chien adulte. Si tu te sens dépassé par son éducation, fais-toi aider par un professionnel.

Contacte un éducateur canin RespectDogs si tu en ressens le besoin.

Je te laisse sur notre vidéo : comment calmer un chiot agité, et te dis à très vite pour un nouvel article.

Chien agressif : comprendre l’agressivité en 3 points essentiels

Chien agressif : comprendre l’agressivité en 3 points essentiels

L’agression est l’une des raisons les plus courantes pour lesquelles nos clients font appel aux services des éducateurs canins Respectdogs. Et c’est peut-être un problème que tu rencontres aussi avec ton chien. Mais qu’est-ce qu’un chien agressif ? L’agression est un comportement hostile, blessant ou destructeur envers un individu, qu’il s’agisse d’un humain ou d’un autre animal. Si ton chien te semble agressif tu es au bon endroit.

Au programme :

  1. Pourquoi mon chien est agressif ?
  2. Chien agressif comment faire ?
  3. Chien agressif avec les autres chiens

Avant de commencer, voici une vidéo qui pourrait t’intéresser :

Pourquoi mon chien est agressif ?

Il est important de déterminer la cause de l’agression pour traiter de manière appropriée le problème en question.

Comportements qui mènent parfois à l’agression

L’agression chez les chiens peut être due à de la garde de territoire, des protections de ressources ou d’un membre de la famille, à de la peur, de la frustration, de la prédation ou la douleur. Dans toutes ces situations, ton chien peut passer rapidement d’un comportement réactif, craintif ou protecteur à un comportement agressif.

Réactivité

La réactivité est souvent confondue avec l’agressivité. Si ton chien est réactif il réagit de manière excessive à certains stimuli ou situations. La génétique, le manque de socialisation , une éducation insuffisante, une mauvaise expérience ou une combinaison de plusieurs choses peuvent provoquer une réactivité, et la peur est généralement la force motrice.

Si ton chien est réactif il a certains déclencheurs, comme les hommes avec des barbes ou des chapeaux, les jeunes enfants ou les personnes âgées. Si ton chien est réactif, la meilleure chose à faire est de lui laisser de l’espace. Ne l’oblige pas à rentrer en contact avec ce qui le déclenche. Il te faudra certainement l’aide d’un éducateur comportementaliste. Car on parle ici d’un trouble du comportement et même si c’est la peur qui déclenche ton chien, il pourrait finir par mordre.

Attaque ou fuite

La peur est la cause la plus courante d’agression. Normalement, lorsque ton chien a peur et se sent menacé, il choisit de fuir tout ce qui lui fait peur. Dans les situations où ton chien est piégé ou coincé et ne peut pas fuir, il peut attaquer pour se protéger. Les chiens craintifs ne donnent aucun avertissement autre que leur langage corporel, retrouve les différents langages corporels de ton chien ici. Les morsures sont généralement des claquements rapides et peuvent survenir lorsque la personne part et a le dos tourné.

Il y aurait moins de morsures si on comprenait que c’est notre comportement, même quand nous pensons bien faire, qui peut paraître menaçant pour un chien. Par exemple, se pencher sur un chien et tendre la main pour le caresser au-dessus de sa tête, peut être perçu de manière intrusive, voire menaçante.

Une autre cause fréquente de peur chez les chiens est le manque de socialisation. Si ton chien a eu des expériences positives avec différents types de personnes, de bruits et d’endroits dès son plus jeune âge il sera moins susceptible d’avoir peur.

Protection des ressources 

Ton chien aura tendance à protéger les choses qui, selon lui, ont une grande valeur. Cela peut être des jouets, de la nourriture, des os, des zones de couchage et même des personnes. Cette tendance vient du fait que les chiens descendent d’ancêtres sauvages et devaient protéger leurs ressources pour survivre.

Eduquer ton chien aux ordres tels que « laisse », « ta place » et « pas bouger » peut aider à freiner ce comportement.

Réactivité en laisse 

Ton chien a peut-être tendance à grogner, aboyer et/ou se précipiter vers des choses qui le rendent nerveux ou craintif. Ces déclencheurs peuvent être d’autres chiens ou personnes et peuvent être spécifiques, tels que des enfants, des hommes, des personnes portant des chapeaux ou des chiens mâles/femelles.Les chiens réactifs tentent de faire disparaître la menace en augmentant la distance en fuyant ou en attaquant. Le problème, lorsque ton chien est en laisse, c’est qu’il ne peut pas fuir, la solution qui lui reste est donc d’attaquer.

chien agressif que faire

Des comportements qui ressemblent à de l’agressivité

Voici quelques comportements canins qui sont parfois interprétés comme agressifs mais qui en réalité ne le sont pas.

Mordiller 

Ton chiot interagit avec son monde par sa gueule. Lorsque ton chiot joue, avec d’autres chiens ou avec toi, il peut mordiller plus fort qu’il ne le devrait. Ce mordillement ne vient pas d’un chiot agressif, mais d’un chiot qui est trop stimulé, qui n’arrive plus à se canaliser et qui a besoin d’une pause.

Attention, il existe un problème comportemental chez certains chiots. Souvent s’ils ont étaient séparés trop tot de leur mère et/ou de leur fraterie. On se retrouve alors avec un chiot qui n’a pas appris à gérer sa machoire. On parle alors d’inhibition du contrôle de la morsure.

Jeu brutal

Le jeu est un comportement normal dans l’interaction canine. Le jeu pour ton chien est un combat simulé. Les chiots apprennent à le faire de manière appropriée auprès de leurs congénères. Les parties de jeu de ton chien peuvent devenir intenses, bruyantes, brutales et sembler agressives, mais tant que les deux chiens s’amusent et respectent leur langage corporel , cela peut être une excellente activité de socialisation et d’exercice.

Cependant tu ne dois pas accepter ce genre de jeu avec toi, prendre une partie de ton corps dans la gueule ne devrait pas être permis. Il sera difficile pour ton chien de comprendre qu’il peut attraper doucement ta main ou ton bras, mais pas le serrer.

Inconfort physique 

Si ton chien grogne ou claque des dents, il est possible que ce soit par douleur. En cas de doute consulte ton vétérinaire pour t’assurer qu’aucune douleur n’est responsable de son comportement.

Le langage du corps

Étant donné que ton chien ne peut pas parler, il s’appuie sur son langage corporel pour dire aux autres chiens et aux humains ce qu’il ressent dans différentes situations. Voici des signaux communs de langage corporel que tous ceux qui interagissent avec des chiens doivent comprendre.

Signes d’un chien amical :
  • Corps détendu
  • Gueule détendue
  • Remuant la queue
  • Positions de jeu
  • Oreilles détendues
  • Queue détendue ou qui remue (tout son corps)
  • Se mettre sur le dos, le ventre en l’air
  • Yeux doux, regard doux, cligne souvent des yeux
Signes d’anxiété :
  • Bâiller quand il n’est pas fatigué
  • lécher les babines (sans raison apparente)
  • Grattage soudain (sans raison apparente)
  • Halètement (sans raison apparente)
  • Queue repliée sous le corps
  • Poils dressés (sans raison apparente)
Signes de montée en excitation (en dehors des périodes de jeu) :
  • Oreilles en avant, gueule fermée
  • Regard intense, figé sur quelque chose
  • Corps en avant, tension musculaire
  • Queue haute, remuant lentement
  • Poils dressés
Signes avant une morsure :
  • Signes d’anxiété ou d’excitation
  • Grondement, grognement
  • Montrant les dents
  • Corps tendu

Si tu penses que ton chien est agressif, il est préférable de demander l’aide d’un professionnel. Les éducateurs canins Respectdogs sont formés pour aider les maitres de chien agressif.

En attendant, évite de mettre ton chien dans des situations pouvant conduire à un comportement agressif.

Si tu te demande encore si ton chien est vraiment agressif voici une autre de nos vidéos qui peut t’aider à mieux comprendre ton chien :

Chien agressif comment faire ?

Maintenant tu sais interpréter les signes que ton chien te donne. Malheureusement éviter les agressions n’est pas aussi simple. Voici quelques conseils pour t’aider.

Prend note du moment où ton chien devient agressif et des circonstances entourant le comportement. Il est essentiel de s’attaquer à la cause sous-jacente de l’agression. Le comportement n’est qu’un symptôme d’un problème sous-jacent. Il existe plusieurs façons de gérer l’hostilité et d’aider ton chien à rester calme. Cela demandra du temps, de la cohérence et peut-être l’aide d’un professionnel.

Consulte ton vétérinaire

Ton chien n’est pas né agressif ou méchant. Si son agressivité s’est développée très soudainement cela peut être dû à un problème médical sous-jacent. Les problèmes de santé pouvant provoquer une agression comprennent l’hypothyroïdie , les blessures douloureuses et les problèmes neurologiques tels que l’encéphalite, l’épilepsie et les tumeurs cérébrales.

Parles-en à ton vétérinaire pour déterminer si c’est le cas avec ton chien. Un traitement ou des médicaments peuvent aider à apporter de grandes améliorations à son comportement si la cause est médicale. Associé à une thérapie comportementale, ce traitement permettra de metter toutes les chances de ton côté pour gérer ton chien agressif.

Fais appel à un éducateur canin comportementaliste

Si ton vétérinaire a exclu un problème médical ou si le comportement agressif s’installe progressivement, il est temps de faire appel à un professionnel de l’éducation et du comportement canin. L’agressivité est un problème grave et dangereux, essayer de résoudre ça par toi-même n’est vraiment pas conseillé. Ton éducateur va mettre en place un programme de rééducation comportementale. Cela prendra du temps, certainement plusieurs mois, et te demandera beaucoup d’investissement personnel. Mais le jeu en vaut la chandelle.

Tu peux trouver un éducateur canin Respectdogs près de chez toi ici.

Mettre en place un programme de rééducation comportementale

Un comportementaliste peut t’aider à trouver la meilleure approche pour gérer l’agressivité de ton chien. Il pourra utiliser des méthodes comme la désensibilisation ou les renforcements.

Les règles pour un bon déroulement d’une rééducation sont : répéter beaucoup, sur de courtes séances et réagir rapidement.

Éviter la punition

Punir ou violenter ton chien pour un comportement agressif n’est pas du tout la bonne solution, cela peut même aggraver la situation. Ton chien pourrait ressentir le besoin de se défendre et lancer l’agression sur toi.

Cela peut aussi entrainer de l’agression rediriger ou amplifier le comportement agressif vers le déclencheur. Par exemple, ton chien grogne contre un enfant, tu te montres brutal avec lui, il peut se retourner contre toi, agresser de plus belle l’enfant ou bien s’en prendre au chien ou à la personne qui se trouve à côté de lui.

Mettre sous médicaments ?

Dans certains cas, la rééducation seule ne suffit pas, ou du moins elle sera plus facile avec une aide médicamenteuse. Il est important de comprendre qu’un chien qui éprouve de la peur, du stress ou de l’anxiété est incapable d’apprendre de nouvelles choses. Il faut voir les médicaments comme un outil pour aider ton chien à surmonter ce problème de comportement. De nombreux chiens n’auront besoin de médicaments que temporairement. Et les médicaments ne doivent jamais être utilisés seuls, sans rééducation comportementale. Parles-en à ton vétérinaire, si ton comportementaliste te le conseille.

Gérer les situations inévitables

Enfin, tu dois déterminer si ton style de vie te permet de réussir une rééducation comportementale pour ton chien. Par exemple, si tu as un chien extrêmement agressif envers les enfants et que tu as des enfants, il est presque impossible d’éviter la situation qui fait ressortir l’agressivité. Il faudra alors évaluer les chances de réussite et les risques, là encore demande de l’aide, nos éducateurs sauront te conseiller au mieux. Dans certains cas, il faudra penser à une autre solution comme trouver une autre famille à ton chien. Mais garde à l’idée qu’un chien avec des problèmes agressifs a de fortes chances de finir euthanasié…

chien agressif avec les autres chiens

Chien agressif avec les autres chiens

Si ton chien montre un comportement agressif envers les autres chiens, alors il se met dans une position où il pourrait subir ou infliger une blessure potentiellement mortelle, ce qui pourrait finalement entraîner une action en justice, et la suite tu la connais surement : ton chien risque l’euthanasie.

Ton chien ne s’entendra pas forcément tous les autres chiens. Il peut avoir du mal avec les chiens du même sexe que lui, ou alors avoir peur des autres chiens. Cela peut venir d’une mauvaise socialisation ou d’une désocialisation (ton chien a eu un bon départ mais cela fait plusieurs années qu’il n’est plus entré en contact avec d’autres chiens.)

Le problème c’est que certains propriétaires de chiens veulent tellement avoir un chien sociable avec tout le monde qu’ils ignorent les signaux qu’envoie leur chien et bien souvent c’est là que l’agressivité se met dangereusement en place.

Arrêter l’agressivité de ton chien envers les autres chiens

Il va falloir dans un premier temps faire un travail de désensibilisation, pour progressivement baisser la réactivité de ton chien.

Je te conseille vivement de te faire aider par un éducateur canin comportementaliste car c’est un exercice délicat.

Savoir comment travailler avec ton chien ou ton chiot et lui donner les indications appropriées lui donnera autre chose sur quoi se concentrer en présence des autres chiens. Il est important de garder ton chien et les autres en sécurité pendant que tu travailles ce problème de comportement et de travailler à une vitesse qui convient à ton chien.

Prend en compte les caractéristiques de ton chien 

Pour les problèmes d’agressivité envers les chiens, il est préférable de prendre en compte l’âge, la santé, le tempérament et les préférences de ton chien, tout en proposant des solutions appropriées. Reste calme et ne mets pas de tension continue sur la laisse. Ton chien est déjà tendu, si en plus tu créé une tension supplémentaire en le maintenant avec la laisse tu vas faire pire que mieux..

Une erreur courante lorsque l’on rencontre d’autres chiens est de se tendre et d’avoir peur de ce que notre chien peut faire. Si nous avons peur, notre chien captera cette énergie, ce qui déclenchera probablement une réaction agressive. Puisque tu ne peux pas assurer la sécurité du groupe, lui va le faire en éloignant « la chose effrayante ».

Reste détendu

Attention donc à ne pas provoquer une tension sur la laisse. Cela risquerait de donner envie à ton chien de bondir vers l’autre chien. Pour cela, il va falloir que ton chien soit déjà un minimum éduquer. S’il ne sait pas marcher sans tirer, s’il ne sait pas rester sans bouger au assis ou au coucher, ça va être très compliqué de le faire progresser sur sa réactivité.

Quand tu vois un autre chien, ignore-le et concentre ton chien sur un exercice qu’il connait, comme la marche au pied ou le assis pas bouger. 

Attention à ne pas bloquer ton chien

S’il se sent coincé entre toi et un mur, ou pire entre toi et l’autre chien, il n’a plus la possibilité de fuir et son seul autre choix sera d’attaquer. S’il n’a pas de raison de se sentir piégé et qu’il réagit c’est tout simplement que tu n’as pas mis assez de distance entre lui et l’autre chien. Eloigne toi suffisamment et concentre le sur un exercice connu. Tu pourras ensuite, progressivement, réduire la distance.

Ne le laisse pas fixer l’autre chien

Tu pourrais penser que laisser ton chien regarder l’autre fixement est une bonne chose, mais en fait il est juste en train d’attendre le bon moment pour réagir.

Ne permet pas ce mauvais comportement, ne laisse pas ton chien fixer l’autre. Il doit être concentré sur toi, pas sur l’autre chien. Si l’autre chien t’approche, par exemple, si le propriétaire est incapable de contrôler son chien, alors éloigne-toi dans une direction différente. Ne regarde pas l’autre chien et évite, si possible, de l’affronter.

Créer de l’espace ou bloquer l’autre chien

Tu peux le faire en changeant de trottoir ou en t’écartant au maximum pour attendre que l’autre chien passe. Tu peux également te mettre entre ton chien et l’autre, toi face à ton chien, de cette façon cela créera une distance supplémentaire.

En faisant cela tu évites une approche frontale qui serait à coup sûr plus conflictuelle.

Créer des expériences neutres

En créant autant d’expériences de rencontre neutres entre chiens que possible, c’est à dire que tu passes à côté et qu’il ne se passe rien, cela deviendra banal pour ton chien.

En restant suffisamment à distance pour ne pas déclencher de réactions ni chez ton chien, ni chez le chien d’en face ou alors en travaillant plus près si ton chien en est capable mais avec un chien complice qui ne réagira pas sur ton chien. Tu pourras alors faire progresser à vitesse grand V ton chien.

Avant d’aller plus loin voilà une autre vidéo qui peut être utile : Mon chien attaque mon autre chien !

Désensibilise ton chien aux autres chiens

Le problème avec les problèmes d’ agression de chien à chien , c’est que dans des situations régulières, le stimulus « autre chien » est trop fort et que l’environnement est trop déstructuré pour qu’un apprentissage puisse se produire. Souvent, ton chien surcharge rapidement et devient réactif, car l’autre chien est trop près, le regarde, est hyperactif ou viens vers lui.

Environnement calme

Dans le processus de désensibilisation , choisi d’entrainer ton chien dans un environnement calme avec un stimulus faible (chien très loin, de nature calme et sous contrôle de son maitre). 

De cette façon, tu vas affaiblir la force de réaction de ton chien, afin qu’il soit suffisamment calme pour écouter et apprendre. Cela est nécessaire pour créer des opportunités où tu pourras commencer à apprendre à ton chien à être calme et détendu, en présence d’un autre chien.

Capte son attention

Emmène ton chien loin, assez loin pour qu’il soit toujours calme et capable de t’écouter. Ensuite, obtiens son attention en appelant son nom. S’il te regarde, félicite-le. Tu peux alors lui demander un exercice simple qu’il connait bien. Comme le assis.

À chaque foi que ton chien se déconcentre et regarde l’autre chien, rappelle-le par son nom et l’ordre auquel il est sensé être. Récompense à nouveau le fait qu’il soit focus sur toi.

Réduis la distance

Une fois qu’il est à l’aide avec l’exercice, que la présence de l’autre chien ne le perturbe pas. Tu peux alors te rapprocher progressivement.

Ne t’approche pas trop près de l’autre chien, trop rapidement. Si tu avance trop vite, ton chien peut devenir réactif, et ne pourra plus réussir à se concentrer sur toi.Il faudra alors s’éloigner suffisamment pour recapter son attention et tu pourras alors récompenser et reprendre l’exercice. 

Pour que la désensibilisation soit efficace il faut toujours travailler à la bonne distance, celle qui sera suffisamment loin pour ne pas que ton chien réagisse mais suffisamment près pour le faire progresser.

Des séances courtes et progressives

Essaie toujours de rendre les séances courtes, amusantes et enrichissantes. Cela aide ton chien à associer les autres chiens au calme et à des expériences positives. J’arrête ta séance avant que ton chien ne montre un comportement obsessionnel et bien avant qu’il ne devienne agressif. Une fois que ton chien devient réactif ou montre un comportement agressif , il est généralement préférable de mettre fin à la séance peu de temps après. Une fois le calme et le focus retrouvé, car c’est que tu es allé trop vite ou trop loin dans ta séance.

Au fur et à mesure qu’il progresse, tu peux augmenter lentement la force du stimulus problématique. Par exemple, tu peux choisir un « chien cible » qui est en train de jouer avec son maitre.

Patience

Le processus de désensibilisation peut être long et difficile. Cependant, une pratique cohérente, progressive et régulière, permettra à ton chien de progresser.

Pour que la désensibilisation soit réussie, il est toujours important de garder ton chien en dessous de son seuil de réactivité.

À quoi s’attendre de la rééducation pour un problème  d’agression de chien à chien

N’attend pas trop, trop vite, de ton chien. Assure-toi de le féliciter, s’il s’engage volontairement dans des comportements d’évitement, lorsqu’il y a d’autres chiens autour. Cela peut être de détourner le regard de la direction de l’autre chien, de se concentrer sur autre chose de son environnement, ou de te regarder et de se concentrer sur toi.

Au début, félicite même les petits mouvements d’évitement, par exemple en détournant le regard pendant seulement 1 seconde. Si ton chien n’accepte pas les friandises, c’est qu’il est trop tendu ou trop stressé et il vaut mieux l’emmener un peu plus loin. Les friandises ne sont efficaces pour valider le comportement que lorsque ton chien réfléchit encore et n’agit pas à l’instinct.

Si tu continues à pratiquer des exercices de désensibilisation et apprends à ton chien à bien se comporter avec les autres chiens, il s’améliorera. À mesure qu’il progresse, il deviendra plus confiant, sera moins agressif envers les chiens et sera plus à l’aise avec de nouvelles expériences.

Je te laisse sur une dernière vidéo et j’espère que cet article t’aura aidé

Les Élevages de Berger Américain Miniature en France

Les Élevages de Berger Américain Miniature en France

Vous avez lu notre article sur le Berger Américain Miniature et vous êtes sûr que c’est le chien fait pour vous ? Nous avons listé pour vous quelques élevages en France tenus par des éleveurs passionnés. N’hésitez pas à les contacter pour en savoir plus…

Élevages de Berger Américain Miniature en France

 

Avant de vous parler des élevages de berger américain miniture, j’aimerai vous présenter l’élevage d’où proviennent l’intégralité des photos utilisées pour cet article de blog : Élevage of American Madness et j’aimerai remercier chaleureusement Déborah qui a accepté de nous aider à vous illustrer au mieux cette race qui mérite d’être plus connue.

Si comme moi vous avez trouvez ses chiens magnifiques n’hésitez pas à la contacter :

Déborah FRONT BRUNEL

TEL : 06.68.31.25.55

élevage berger américain miniature of american madness

Où acheter un berger américain miniature ?

Vous cherchez à acquérir un berger américain miniature, voici quelques adresses d’éleveurs passionnés en France, classés par département :

Éleveurs Berger Américain Miniature Alpes Maritimes (06)

Élevage du Castel d’Espago

Élevage Magical Minds

Éleveur Berger Américain Miniature Ardèche (07)

Élevage des Merveilles d’Ilona

Éleveur Berger Américain Miniature Aude (11)

Élevage of the Billy Dream’s

Éleveur Berger Américain Miniature Calvados (14)

Élevage Mr Lepage

Éleveur Berger Américain Miniature Côte d’Or (21)

Élevage d’Asubakatchin

Éleveurs Berger Américain Miniature Drôme (26)

Élevage au Hasard d’Éole

Élevage de l’Énergie en Folie

Élevage de la Tribu des Minis Indiens

Élevage of American Madness

berger américain miniature adulte

Éleveur Berger Américain Miniature Eure et Loire (28)

Élevage du Domaine de Zakur

Éleveur Berger Américain Miniature Finistère (29)

Élevage du Domaine les deux Hermines

Éleveurs Berger Américain Miniature Haute-Garonne (31)

Élevage des Coteaux d’Occitane

Élevage des Terres d’Ocres

Élevage du Domaine d’Helipon

Éleveur Berger Américain Miniature Hérault (34)

Élevage des Minis du Pic Saint Loup

Éleveur Berger Américain Miniature Ille et Vilaine (35)

Élevage de Park Braz

Éleveurs Berger Américain Miniature Isère (38)

Élevage des Minis Monts Bleus

Élevage Rainbowie’s Minis

Éleveur Berger Américain Miniature Jura (39)

Élevage Mini’s Red Moutain

Éleveurs Berger Américain Miniature Loire (42)

Élevage des P’tits Bergers du Pilat

Élevage Pearly Pearl

Éleveur Berger Américain Miniature Lot (46)

Élevage of Little Sun Forever

Éleveur Berger Américain Miniature Marne (51)

Élevage des Gardiens de Meleth

berger américain bleu merle

Éleveur Berger Américain Miniature Haute Marne (52)

Élevage of Sparkling River

Éleveur Berger Américain Miniature Morbihan (56)

Élevage du Domaine des trois Mas

Éleveur Berger Américain Miniature Moselle (57)

Élevage The Kingdom of the Little Stories

Éleveurs Berger Américain Miniature Nord (59)

Élevage de Stophiane

Élevage de l’Arche de Lou

Éleveur Berger Américain Miniature Oise (60)

Élevage de la Horde des Tutus Fous

Éleveurs Berger Américain Miniature Orne (61)

Élevage de l’Univers d’Évine

Élevage of American Little Stars

Éleveur Berger Américain Miniature Hautes Pyrénées (65)

Élevage du Domaine du Moulin d’Aure

Éleveur Berger Américain Miniature Pyrénées Orientales (66)

Élevage du Clos des Fées Neoloo

Éleveur Berger Américain Miniature Saône et Loire (71)

Élevage of Swanee River

chiot berger américain miniature

Éleveurs Berger Américain Miniature Sarthe (72)

Élevage de la Rivière des Aulnes

Élevage des Rêves Indiens

Éleveur Berger Américain Miniature Seine Maritime (76)

Élevage Mme Corruble

Éleveurs Berger Américain Miniature Seine et Marne (77)

Élevage des Plaines de Barbizon

Élevage du Domaine de Nelson

Éleveur Berger Américain Miniature Yvelines (78)

Élevage des Terres d’Icok

Éleveur Berger Américain Miniature Deux Sèvres (79)

Élevage des Petits Saphirs

Éleveur Berger Américain Miniature Somme (80)

Élevage du Bois du Halloy

Éleveur Berger Américain Miniature Tarn et Garonne (82)

Élevage des Tres’or de la Lyre

Éleveur Berger Américain Miniature Vendée (85)

Élevage Dream Team’s Minis

Éleveur Berger Américain Miniature Yonne (89)

Élevage des Bergers du Gryffondor

Mon chien saute : 3 étapes pour le stopper

Mon chien saute : 3 étapes pour le stopper

Ton chien est croisé kangourou ? Il te saute dessus, saute sur les gens, sur les portes, sur les voitures … Et franchement cela te mets mal à l’aise, il laisse des traces de pattes sur les vêtements, certaines personnes n’aiment vraiment pas ça, il abîme les portes, raye les voitures. Tu as pourtant essayé plein d’astuces mais rien n’y fait, ton chien saute partout ! Laisse-moi t’aider à calmer les sauts de ton chien, tu vas voir, ce n’est pas si compliqué que tu le penses. Si ton chien saute sur les portes, retrouve notre vidéo sur le sujet en bas de cet article.

Au programme :

  1. Mon chien me saute dessus
  2. Mon chien saute sur les gens
  3. Mon chien saute et mordille

Avant de commencer voici une vidéo qui pourrait t’intéresser : Mon chien saute comment faire ?

Mon chien me saute dessus

Sauter est un problème de comportement courant chez les chiens. Tu peux te retrouver avec un chien excité qui te saute dessus dès que tu franchis la porte de la maison. Ça ne te pose peut-être pas de problème, sauf quand tu es habillé pour sortir ! Là franchement ça craint ! Mais cela peut être encore plus problématique pour les jeunes enfants, les personnes ayant un handicap physique, certaines personnes âgées et les personnes qui n’ont absolument pas envie que ton chien leur saute dessus.

Pourquoi mon chien saute tout le temps ?

Pour comprendre pourquoi ton chien te saute dessus il va falloir remonter au tout début de votre histoire. Tu sais lorsqu’il n’était qu’une toute petite boule de poils beaucoup trop mignonne, ça y est tu y est ? Je parie qu’il venait facilement vers toi, demander des câlins, de l’attention … Parfois il posait les pattes sur toi. Comme il le ferait avec d’autres chiens, car ce comportement est accepté dans les interactions canines. Les chiots se sautent dessus pour jouer, la mère laisse ses chiots lui sauter dessus à condition que leur excitation soit modérée. Il est donc logique que ton chien fasse ce comportement-là avec toi. Et puis cela ne te dérange pas, il est tellement craquant !

Sauf que ton chien a grandi, il ne fait plus le même poids. Et puis tu ne peux pas passer tout ton temps à le caresser ou à t’occuper de lui. Sauf que c’est là que les ennuis commencent ! Ton chien insiste et saute de plus en plus, plus haut et en y mettant plus de force.

Il faut comprendre une chose, pour ton chien te sauter dessus ou simplement poser les pattes sur toi c’est le même comportement. Autrement dit, si ton chien te saute dessus … Et bien c’est parce que tu lui as appris que ce comportement était ok et en plus récompensé.

Mais comme il n’est jamais trop tard pour prendre de bonnes habitudes, je vais t’aider à régler ce problème.

mon chien me saute dessus

Comment faire pour que mon chien ne saute plus ?

J’ai une question pour toi, est-ce-qu’il arrive que ton chien pose les pattes sur toi et qu’il reçoive des caresses en guise de réponse ? Peut-être que c’est ce qu’il se passe lorsque tu rentres chez toi après une longue journée de travail car il t’a manqué. Ou peut-être que tu as un moment câlin avec lui et que tu aimes qu’il mette les pattes sur toi à ce moment-là. Si tu réponds oui je vais devoir te botter le derrière ! Comment veux-tu que ton chien arrête de te sauter dessus quand pour toi ce n’est pas le moment, mais que tu continues à lui dire « c’est bien, bon chien » aux moments où ça te convient ?

Il y a une règle dans l’éducation canine, la cohérence. Ton chien ne peut pas comprendre tes demandes si elles ne sont pas cohérentes. Parfois oui mais parfois non, c’est quelque chose qu’on peut faire comprendre à un enfant d’un certain âge, mais ton chien a plus ou moins les mêmes capacités de réflexion qu’un très jeune enfant. Ce n’est donc pas dans ses capacités de se dire : «  c’est l’heure de câlin je peux lui sauter dessus » ou « Ah non, il est habillé propre pour un mariage, je n’ai pas le droit de lui sauter dessus pour le moment ».

Donc la première étape pour que ton chien arrête de te sauter dessus c’est de lui faire comprendre que c’est interdit et toujours interdit. Les caresses et les câlins c’est lorsqu’il a les 4 pattes posées au sol. Si ton chien te saute dessus, ignore-le.

mon chien saute sur les gens

Mon chien saute sur les gens

Il est possible que ton chien arrive à se canaliser avec toi et arrête de te sauter dessus, mais que la tentation soit trop grande lorsque des invités arrivent chez toi, ou lorsqu’il croise des gens dans la rue. D’une part cela ne plait pas toujours aux autres de se retrouver avec ton chien dans les bras et d’autre part, cela risque de détériorer le travail que tu as fait pour qu’il arrête de te sauter dessus.

Comment empêcher mon chien de sauter sur les invités ?

Comme pour toi, il faut faire comprendre à ton chien que ce n’est pas permis et que personne ne récompense ce comportement. Même si ça ne dérange pas ta meilleure amie et qu’elle aime bien les chiens, interdiction de le caresser s’il saute.

La deuxième étape va être de lui proposer un comportement alternatif. Canaliser ton chien sur un « assis-pas bouger » et à ce moment-là il peut recevoir des caresses et des friandises car son comportement est adapté.

Il va falloir ensuite l’entrainer :

Demande à un membre de ta famille ou à un ami de t’aider. Il faut quelqu’un que ton chien connait et avec qui il avait l’habitude de sauter.

Demande le assis à ton chien, il va falloir évidemment lui apprendre en amont. Au départ utilise une laisse pour empêcher ton chien de sauter si la tentation est trop grande.

La personne s’approche de toi et de ton chien. Si ton chien se lève, ton aide doit se retourner immédiatement et s’éloigner.

Recommence l’exercice et répète jusqu’à ce que ton chien reste assis lorsque la personne s’approche, tu pourras alors le récompenser.

Petit à petit, c’est cette même personne qui va pouvoir récompenser ton chien, et même lui offrir une caresse.

Attention à ne pas faire monter l’excitation qui rendrait l’exercice trop difficile pour ton chien.

mon chien saute et mordille

Mon chien saute et mordille

Il arrive parfois, dans l’excitation, que ton chien saute et mordille en même temps. Ce n’est pas seulement un comportement super ennuyeux, cela peut vraiment devenir dangereux. Notamment s’il y a des enfants dont le visage arrive au niveau de la tête de ton chien.

Déjà rassure-toi, c’est un comportement canin normal de mordiller quand ton chien est excité, ça ne fait pas de lui un chien méchant. Pour autant ce n’est pas un comportement que tu dois accepter.

Souvent c’est un chien qui ne sait pas contrôler son énergie et son excitation, comme pendant les moments de jeu. Ça peut être aussi un chien qui demande de l’attention mais qui n’obtient pas la réponse souhaitée, il va donc essayer de l’obtenir différemment en mordillant.

Comment arrêter que le chien saute ?

En général les deux premières étapes n’ont pas suffi à calmer ton chien. Il va donc falloir que tu les associes à cette troisième étape :

Rendre impossible et inconfortable le comportement. 

Si l’ignorance ne fonctionne pas il faut aller un peu plus loin. Rien ne sert de repousser ton chien par des cris ou des gestes brusques, ça risquerait d’augmenter son excitation et donc d’aggraver la situation. Reste de calme et isole ton chien. Son excitation ne doit plus lui permettre d’obtenir ce qu’il veut : de l’attention. En l’isolant tu l’empêches d’obtenir ce qu’il cherche. Cela va lui permettre de retrouver son calme et ensuite tu pourras reprendre l’étape une et deux vues plus haut.

Voilà j’espère que cet article va t’avoir aidé. Pour les chiens les plus compliqués, l’aide d’un comportementaliste peut être la solution. Sache que les éducateurs RespectDogs se déplacent chez toi pour t’aider à régler tes soucis.

Je te laisse sur une dernière vidéo, qui t’aidera si ton chien saute sur les portes.

Avoir deux chiens à la maison : bonne ou mauvaise idée ?

Avoir deux chiens à la maison : bonne ou mauvaise idée ?

Tu passes tellement de bons moments avec ton chien que l’idée d’en avoir un deuxième te traverse l’esprit. En plus cela fera un compagnon à ton loulou lorsqu’il doit rester seul à la maison.  Mais tu as besoin de peser le pour et le contre avant de te lancer dans cette belle aventure ! Ça tombe bien j’ai exactement ce qu’il te faut. Je reprends avec toi les avantages et les inconvénients d’avoir deux chiens. Je vais te donner une méthode pour que les présentations se passent au mieux et également des conseils pour vivre en harmonie dans cette nouvelle meute. En bonus une petite vidéo sur « sortir deux chiens ensemble : comment faire ? »

Au programme :

  1. Avantages d’avoir deux chiens
  2. Inconvénients d’avoir deux chiens
  3. Comment présenter deux chiens
  4. Comment vivre avec deux chiens

Avant de commencer je te propose un résumé que nous avons fait en vidéo :

Avantages d’avoir deux chiens

Évidemment il existe des avantages ! Voici quelques-uns qui vont peut-être te convaincre d’adopter un second chien.

Les chiens sont des animaux de meute

Qui dit vivre en meute dit aussi que la solitude est assez mal tolérée. Ton chien peut très bien être heureux même s’il est seul avec toi. À condition qu’il passe énormément de temps avec toi. Ce qui n’est pas toujours possible avec les impératifs de la vie : travail, famille, vacances … Dans ce cas il est certain que d’avoir un compagnon poilu lui rendra tes absences beaucoup plus douces. Il faut dire que même avec toute la bonne volonté du monde tu ne seras jamais un meilleur compagnon pour ton chien qu’un autre chien pourra l’être. Et c’est normal ! Ils ont les mêmes codes, le même langage. À moins que toi aussi tu lui sentes les fesses pour lui dire bonjour …

Un copain peut prévenir l’anxiété de séparation

Alors attention, si ton chien fait de l’anxiété de séparation, lui offrir un copain ne sera pas une solution au problème si tu ne changes pas tes habitudes de vie. Et cela pourrait même te donner deux chiens qui font de l’anxiété de séparation et là c’est un peu l’inverse de l’effet espéré. D’ailleurs notre E-book peut t’aider à mieux comprendre ton chien, tu peux le récupérer ici gratuitement.

En revanche, adopter un deuxième chien après avoir fait les changements nécessaires pour réduire l’anxiété de séparation de ton chien peut être une super idée. Pour les mêmes raisons qu’énoncée plus haut, ton chien n’est pas fait pour rester seul plusieurs heures par jour, avoir un copain enlèvera donc ce problème.

Les chiens apprennent les uns des autres

Les chiens apprennent beaucoup par imitation, que ce soit les ordres de bases ou les réponses appropriées dans chaque situation. De ce fait lorsque tu adoptes un deuxième chien son éducation est beaucoup plus facile que pour le premier, car il aura ton chien comme exemple. 

Deux fois plus d’amour

Forcément, qui dit deux chiens, dit deux fois plus de câlins, deux fois plus de léchouilles, deux fois plus de bons moments passés ensemble, deux fois plus d’amour. Et ça, quand on aime les chiens, ce n’est pas négligeable.

avantages d avoir deux chiens

Inconvénients d’avoir deux chiens

On ne va pas se mentir, avoir deux chiens ça n’a pas que des bons côtés et il faut en être conscient avant d’adopter un second chien.

Tous les chiens ne s’entendent pas

Même s’ils sont faits pour vivre ensemble, certains chiens ne supportent pas la présence d’un congénère. Chaque chien a une personnalité unique et un passé qui font qu’il est ce qu’il est aujourd’hui. C’est important d’en être conscient, on ne vit pas dans le monde des bisounours où tout le monde aime tout le monde. 

C’est pour cela qu’il est très important de bien choisir son futur duo.

Une organisation sans faille

Avoir un chien c’est facile, ta maison est assez grande, ta voiture aussi. Si besoin tu trouves toujours quelqu’un pour le garder. Mais lorsque tu as deux chiens ce n’est plus la même chose, il faut deux fois plus de places ! C’est un critère à prendre en compte, est-ce que ta maison et ta voiture sont assez grandes pour deux chiens ? Est-ce que tu trouveras quelqu’un qui accepte de te garder les deux le jour où tu auras une urgence. 

Bon il y aura aussi deux fois plus de poils et de crottes à ramasser, deux fois plus de croquettes à acheter, deux fois plus de bêtises … Mais quand on aime, on ne compte pas.

Deux fois plus de chagrin

Oui, tout est multiplié par deux lorsque tu as deux chiens … Et cela est vrai aussi lorsqu’il faut leur dire au revoir. Cette étape est dure, que tu aies un ou deux chiens. La différence c’est que lorsque tu as deux chiens tu dois gérer tes peines et celles de ton chien qui reste. Ce n’est pas toujours évident mais si tu parviens à prendre sa présence comme une force vous serez les meilleurs partenaires dans cette étape difficile.

inconvénients d avoir deux chiens

Comment présenter deux chiens ?

Voilà, ça y est, tu es décidé. Un nouveau loulou va venir agrandir ta famille. Tu as pris le temps de bien le choisir et l’heure des présentations approche. Voici comment procéder pour que tout se passe au mieux.

Choisir un terrain neutre

Il est très important que la première rencontre se fasse en terrain neutre. C’est-à-dire un endroit qui n’est ni le territoire de l’un, ni le territoire de l’autre. Sans ressources à protéger, donc pas de jeu, pas de gamelle et pas de panier. Il faudra aussi que les humains présents ignorent les chiens afin de ne pas créer de compétition entre eux.

Sois discret

Idéalement il faut que deux personnes soient présentes. Une pour chaque chien, au cas où cela se passerait mal. Laisser une grande longe à chaque chien afin de pouvoir intervenir si besoin, mais laisser celle-ci par terre. Si tu tiens la longe cela risque de créer une tension supplémentaire.

Laisse-les se sentir, et prendre contact sans intervenir. Il est normal qu’il y ait des vocalises, des grognements, des couinements. Ils communiquent et c’est plutôt bon signe.

Normalement le jeu va rapidement s’installer et la première étape est gagnée.

À la maison maintenant

Il va falloir refaire cette étape mais chez toi maintenant. Ce qui est le territoire de ton chien. Il se peut qu’il se montre un peu plus assertif et c’est normal, il est chez lui et il explique au petit nouveau comment cela se passe ici.

Je ne l’ai pas précisé mais il n’est pas question de mettre les deux chiens ensemble dans la voiture pour aller jusque chez toi. Chacun dans une voiture ou alors séparé dans la même voiture.

En général tout se passe bien. Car ce qui rend la cohabitation entre deux chiens compliquée c’est l’interaction humaine.

Pas d’égalité chez le chien

Le chien est un animal de meute, je te le rappelle. Bien qu’il n’ait pas un dominant suprême et un soumis, leurs interactions fonctionnent autour de protections de ressource. Une ressource pour ton chien, c’est quelque chose qui a de la valeur à ses yeux : la nourriture, le jeu, son panier, son maitre, son copain préféré …

Et il sera alors parfois dominant sur une ressource, et pas sur d’autres. Et ça il faut l’accepter sinon l’entente entre tes deux chiens pourrait en pâtir. Un chien qui grogne c’est normal, et l’autre doit se pousser. Si tu interviens en grondant celui qui grogne tu risques de créer des confusions et des bagarres assez fortes risquent d’arriver

Les ressources

Une fois que les deux chiens ont fait connaissance il va être temps petit à petit de mettre à disposition des ressources, comme des jouets par exemple. Cela va bien se passer si le jeu est important pour l’un mais pas pour l’autre. Celui qui s’en fout un peu va vite lâcher l’affaire et passer autre chose et tant mieux. Mais si cette ressource est très importante pour tes deux chiens, soit l’un des deux va se « plier » et laisser tomber. Il faudra alors toujours aller dans ce sens-là lorsque tu joueras avec tes chiens et ne surtout pas les faire rentrer en compétition.

Ou bien jouer avec les deux en même temps ne sera pas possible car cela est trop important à leurs yeux. Et dans ce cas il vaut mieux passer du temps à jouer avec l’un puis avec l’autre. Il se peut très bien qu’ils s’entendent en ayant des jouets à dispositions lorsqu’ils sont seuls. Et que ce soit ta présence et le fait que tu joues avec eux qui les fassent rentrer en compétition.

Et cela fonctionne avec toutes les ressources.

avoir deux chiens

Comment vivre avec deux chiens

Comment vivre au quotidien avec deux chiens ? Et bien il faut s’adapter et aménager le temps er l’espace.

Connaitre, comprendre et accepter la psychologie canine

Pour que deux chiens vivent bien ensemble il est très important de bien les connaitre. Et ce n’est pas parce que tu as déjà eu 10 chiens dans ta vie que tu connais vraiment leur nature profonde. Mais il n’est jamais trop tard pour apprendre ! Si ce n’est pas déjà fait je te conseille vivement de télécharger notre e-book gratuit, qui sera ton premier pas dans la compréhension de ton chien.

Une fois que tu as compris comment fonctionne le chien, il faut que tu l’acceptes. Ton chien n’est pas une peluche, ce n’est pas non plus ton bébé. C’est un chien, un prédateur carnivore vivant en meute qui a ses propres « règles » et sa propre communication.

À partir de là tu vas pouvoir vivre en harmonie avec tes loulous.

Comble leurs besoins

Il est super important que les besoins de ton chien soient comblés, tu as sûrement déjà dévoré notre e-book donc je ne t’apprends rien. Les besoins fondamentaux d’un chien sont : l’exercice physique, l’obéissance et l’affection, et oui dans ce sens-là.

Si ton chien ne se dépense pas assez il sera trop tendu pour avoir de bonnes interactions avec un autre chien.

Si ton chien ne t’obéit pas, c’est qu’il ne voit pas en toi un leader. Et dans toute meute il faut un « dirigeant » et si ce n’est pas toi qui as cette place aux yeux de ton chien, alors c’est lui qui la prendra … Et là gare aux conséquences.

Aménage un espace pour chacun

Même si tes chiens s’entendent bien il est important que chacun puisse avoir un coin tranquille. Surtout au début où il y aura peut-être encore des désaccords, mais même par la suite. Si chacun a une place bien à lui, il pourra s’isoler s’il en ressent le besoin. Mais il est presque sûr qu’ils seront collés l’un à l’autre la plupart du temps.

Éduque-les 

Hormis la raison évoquée un peu plus haut, il est important que tu éduques bien tes chiens. Gérer un chien pas éduqué ça va, tu peux le tenir quand tes invités arrivent pour ne pas qu’il leur saute dessus, tu as deux bras pour le canaliser en promenade … Mais gérer deux tornades en même temps c’est tout bonnement impossible et tu risques de vite déchanter d’avoir pris deux chiens.

Ce n’est pas plus compliqué d’éduquer deux chiens mais ça demande plus de temps. Profite que le deuxième peut apprendre par imitation, et adopte ton deuxième chien une fois le premier éduqué. Ça te facilitera vraiment la tâche.

J’espère que cet article a répondu à tes questions, je te laisse avec notre vidéo sur « sortir deux chiens ensemble : comment faire ? »

Chien et chat : le duo parfait en 7 conseils

Chien et chat : le duo parfait en 7 conseils

Tu as déjà un chien et tu aimerais adopter un chat, ou à l’inverse tu as un chat et tu aimerais adopter un chat … Mais l’expression « comme chien et chat » porte tellement bien son nom que tu hésites vraiment à te lancer dans cette aventure. Le duo chien et chat est plein de surprise et de compromis mais c’est aussi souvent le début d’une belle histoire. Pour t’aider dans ton choix voici nos conseils, tu retrouveras également en bas de notre article une vidéo sur un problème fréquent : « comment apprendre à mon chien à ne pas courser les chats ».

Quelle race de chien s’entend bien avec les chats ?

Il est certain qu’avec une bonne éducation de ton chien et une bonne méthode de présentation, toutes les races de chiens peuvent vivre en harmonie avec les chats. Mais il est important de prendre en compte la sélection génétique du chien, ce qui fait que certaines races sont plus simples que d’autres pour les faire cohabiter avec un chat.

Par exemple, les chiens de terrier étaient historiquement élevés pour chasser, et le groupe des chiens courants comprend des chasseurs naturellement déterminés. Le chat est une proie aux yeux de ton chien. Par conséquent, un chat qui court peut déclencher cet instinct de prédation. 

De même, le groupe des chiens de berger a été formé pour rassembler et protéger le bétail et ton chat peut ne pas apprécier cet instinct de regrouper d’autres animaux. 

D’un autre côté, les groupes de races de chiens connus pour avoir des niveaux d’énergie bas s’harmonisent généralement mieux avec les chats. Par exemple, le groupe de chien d’agrément et de compagnie comprend des chiens de petite taille qui font de super partenaire à fourrure en raison de leur comportement calme et amical, et le groupe des chiens rapporteurs de Gibier, chiens leveurs de gibier et chiens d’eau comprend de nombreuses races connues pour leur disposition amicale envers les humains et les animaux.  

Il est important de noter, cependant, que les personnalités de ces groupes de races de chiens sont des généralisations ; il y a beaucoup de races au sein de tous les groupes qui peuvent parfaitement cohabiter avec un chat ! N’oublie pas que les personnalités individuelles du chien et du chat jouent également un rôle dans la relation. 

race de chien compatible avec les chats

Race de chien compatible avec les chats

Pour t’aider dans ton choix, voici 10 races de chiens qui seront plus faciles à faire cohabiter avec un chat :

1. Le Golden retriever

Les Golden Retrievers sont l’un des meilleurs chiens pour chats. Gentils et amicales, les Golden Retrievers acceptent volontiers les chats comme membres de la famille. Cependant, comme beaucoup de race elle doit être éduquée à ne pas courir après le chat dès le début de la cohabitation. Une fois cela accompli, le Golden Retriever et le chat seront à coup sûr un match parfait. De plus, cette race de chien est naturellement amicale envers les autres personnes et les animaux de compagnie ! 

2. Le Labrador Retriever

L’exubérant Labrador Retriever, ou « Lab », est un amoureux, pas un combattant. Il accueillera avec plaisir un chat dans sa famille. En plus de se lier d’amitié avec ton chat, le labrador est un gentil géant qui fera un compagnon idéal pour tes enfants. Comme toutes les races le Labrador aura besoin d’avoir son espace bien à lui, même s’il sera surement d’accord pour le partager avec son copain chat.

3. Le Beagle 

L’aimable Beagle semble apprécier la compagnie des félins, peut-être parce qu’il a été élevé pour chasser en meute. Par conséquent, si le chat fait partie de son groupe, il le considérera comme un membre de sa meute. En revanche attention si vous possédez plusieurs Beagle, comme chez toutes les races de chiens, l’effet de meute peut en faire des prédateurs redoutables. La personnalité sociable du Beagle en fait un plaisir pour la famille ainsi que pour les autres personnes et les animaux. 

4. Le Carlin

Un carlin est le chien parfait pour être gentil avec les chats. Tant qu’un chat permet à un Carlin d’entrer dans sa maison, il devient souvent rapidement ami. Pour éviter tout problème il est important que le Carlin et le chat puisse interagir seul sans la présence des maîtres. Comme pour tous les chiens, les maitres représentent une ressource affective importante pour l’un et l’autre et des rivalités pourraient apparaître. De plus, cette race de chien aime se prélasser, il n’aura donc pas de temps à perdre à poursuivre ton chat. Les carlins ont une nature douce et sont également généralement sûrs avec les petits animaux, tels que les cochons d’Inde. 

5. Le Bichon Frisé

Les Bichon Frisés ont une personnalité joyeuse et divertissante, ce qui en fait des compagnons de jeu avec le chat. Cependant, la personnalité extravertie du Bichon Frisé peut être trop écrasante pour un chat qui aime sa tranquillité. Par conséquent, cette race de chien douce acceptera et se liera d’amitié avec tout chat qui tolère (ou participe) à ses charmantes singeries ! 

cohabitation chien et chat

6. Le Chien de Berger des Shetland

Bien qu’il fasse partie de groupe des chiens de berger, le Berger des Shetland, ou « Sheltie », est connu pour être amical avec les chats. Leur nature douce, leur grande capacité à bien écouter et leur attitude accueillante font des Chiens de Berger des Shetland un bon pari pour les parents de chats, car ils vous obéiront une fois qu’ils auront appris à bien se comporter avec le chat. 

7. Le Basset Hound

Bien que le Basset Hound soit un chasseur naturel, il est plus intéressé par la chasse aux croquettes que par la chasse au chat. Les Basset Hounds peuvent être ton peu durs pendant leur éducation, mais leur personnalité décontractée les rend amicaux envers les autres animaux, y compris les chats. Sans oublier que l’attitude décontractée du Basset Hound est souvent une invitation pour le chat à se blottir à côté de son frère à fourrure !  

8. Le Caniche

Les trois tailles de caniche font d’excellents colocataires pour un ami félin. Les Caniches Toy ont tendance à jouer avec les chats, les Miniatures les tolèrent généralement et les Standards les ignorent souvent. Cette race de chien est dévouée à sa famille, et son instinct protecteur s’étend aussi au chat ! Le caniche actif se comporte mieux lorsqu’il fait beaucoup d’exercice, donc avec des promenades quotidiennes et des temps de jeu, la relation entre le caniche et le chat peut s’épanouir.  

9. Le Maltais

Le Maltais est sûr d’être gentil avec le chat, surtout parce que cette race de chien douce est souvent préoccupée par le fait de s’allonger sur le canapé plutôt que de se mêler des affaires des autres. Cependant, le chat peut être celui qui profite de la personnalité douce et tranquille du Maltais. Sur ce, ces deux-là peuvent vivre en paix si le chaton accepte de ne pas taquiner le maltais. Par conséquent, assure-toi de surveiller de près lorsque tu présentes ton chaton à votre maltais et ils s’entendront très bien !  

10. Le Terrier de Boston

Bien que les terriers ne soient généralement pas compatibles avec les chats, nous pouvons faire une exception pour ce monsieur : le Boston Terrier, ou « Boston ». Bien que les Bostons puissent se livrer à la poursuite du chat, le Boston Terrier de bonne humeur est poli envers les chatons ainsi que les autres animaux. 

comment faire accepter un chaton à un chien

Comment faire pour habituer un chat à un chien ?

Il existe de nombreuses façons de présenter un chien à un chat. Voici 7 conseils pour t’aider. Même si le chien a eu de l’expérience avec les chats et que le chat a déjà vécu avec un chien, procède avec prudence lors des présentations. Il est préférable d’avoir deux personnes présentes, une pour intervenir auprès de chaque animal, si nécessaire. Si tu as plus d’un chien, présente chaque chien séparément au chat.

Conseil 1 : Éduque d’abord ton chien

Lorsqu’il y a un problème entre les chats et les chiens, il est généralement causé par les chiens. C’est parce que les chiens ont un instinct de prédation plus élevé. Ils poursuivront instinctivement les petits animaux comme les lapins et les chats. Cela fait que les chats ont peur des chiens. Une façon de freiner ce comportement indésirable est l’éducation. Il faut apprendre à ton chien que courir après les chats est un comportement inacceptable .

Apprends à ton chien des ordres de base tels que «assis », « pas bouger » et « coucher ». Ces ordres t’aideront à manipuler ton chien plus facilement lors des interactions entre ton chien et ton chat. De plus, l’éducation améliore également ta communication avec ton chien et développe un lien de confiance entre vous deux.

Conseil 2 : Sois toujours présent au début

Tu ne dois autoriser l’interaction que sous ta surveillance, surtout les premières semaines. Il s’agit de protéger à la fois ton chat et ton chien. Ils peuvent devenir agressifs et finir par se blesser lorsqu’ils sont laissés seuls. Il faudra veiller à ce que ton chien ne course pas le chat et que ton chat n’agresse pas le chien. Tout en restant le plus neutre possible. Ce n’est pas le moment de donner des caresses à tes animaux. Cela pourrait au contraire les faire entrer en compétition vis-à-vis de toi.

Conseil 3 : Un endroit « sécurisant » pour le chat

La plupart des chiens sont plus actifs et énergiques que les chats. De ce fait ton chien peut avoir du mal à respecter les temps de repos de ton chat. Lui accorder un lieu de sécurité, qui est interdit au chien est une excellente idée. Cela te permettra aussi de mettre les croquettes de ton chat en sécurité également afin que ton chien ne les dévore pas. Tout comme pour la litière de ton chat, il y a de fortes chances à parier que ton chien mange les crottes du chat… Ce qui peut le rendre malade. Garde donc inaccessible litière et gamelle du chat et tout se passera bien.

chien agressif avec chat

Conseil 4 : Une désensibilisation progressive

Le but de la désensibilisation est de réduire la réaction de ton chien envers ton chat et inversement, par une exposition continue . De nombreux chiens ont tendance à être trop excités lorsqu’ils voient un chat pour la première fois. Leur réaction excessive pourrait mettre le chat mal à l’aise et rendre difficile l’interaction entre ton chien et ton chat. 

Une barrière pour bébé peut permettre de séparer ton chien et ton chat, mais ils peuvent toujours se voir et se renifler à travers la barrière.  Grâce à la désensibilisation, ton chien finira par perdre son intérêt pour le chat et ne réagira probablement plus de manière excessive lorsqu’il le verra, car il sera habitué à sa présence.

Conseil 5 : Laisse ton chat libre

Le chat a une tendance à s’enfuir, et tu peux être tenté de l’attraper afin qu’il rentre en interaction avec ton chien. Ce n’est pas du tout une bonne idée. Déjà tu risques de te faire gentiment mordre et griffer. En plus tu vas créer du stress chez ton chat qui aura des réactions plus agressives envers le chien. Du côté du chien, te voir attraper le chat peut déclencher chez lui son instinct de prédation, il pourrait alors être tenté de t’aider dans cette chasse au chat.

Conseil 6 : Des rencontres positives

Si tu veux que ton chat et ton chien deviennent amis il faut que leurs interactions soient positives, le plus possible. C’est exactement pareil pour toi, il t’est déjà arrivé de rencontré quelqu’un, de passer un super moment avec lui. En général tu as un super avis sur cette personne et tu l’affectionnes déjà alors que tu ne la connais presque pas. Pour les animaux ça fonctionne un peu pareil.

Si tu passes ton temps à reprendre ton chien ou ton chat, cela risque d’augmenter les tensions entre eux.

Conseil 7 : Prend ton temps

Si tu as de la chance, ton chat et ton chien peuvent devenir amis en quelques heures. Mais en général ça demande un peu plus de temps. Il faut du temps aux chats pour s’adapter aux chiens et de même pour que les chiens apprennent à bien se comporter avec les chats . Sois patient et chien et chat finiront par s’entendre. C’est juste une question de temps.

comment habituer un chat à un chien

Pourquoi les chiens et les chats ne sont pas amis ?

Contrairement à la croyance populaire, le monde n’est pas divisé en « j’aime les chats » et « j’aime les chiens ». Il semble que les amoureux des animaux qui aiment à la fois les chats et les chiens aient réussi l’exploit de garder les deux dans leur maison en parfaite harmonie. Les chats et les chiens ont de sérieux problèmes de communication historiquement établis. Ceux-ci rendent même une première rencontre très difficile. Par conséquent, comprendre où se situent leurs différences et comment elles se sont développées est une première étape importante pour les aider à devenir des amis.

Pourquoi les chiens et les chats ne s’entendent-ils pas : ennemis historiques

Pour commencer, les premiers chats et chiens qui ont rejoint les côtés des humains il y a plusieurs milliers d’années n’étaient pas les animaux domestiques que nous connaissons aujourd’hui.

Les chiens étaient déjà très sociables. Alors que leur principale motivation pour rester près de nous était la nourriture, les chiens auraient peut-être également apprécié la compagnie de leurs premiers humains. Néanmoins, ramasser les restes humains était toujours beaucoup plus pratique que d’avoir à chasser.

Pour les chats, descendants du chat sauvage égyptien, la nourriture était tout ce qu’ils voulaient de nous au début. Leurs ancêtres sont des animaux très solitaires. Les experts se demandent encore comment des animaux aussi timides ont pu devenir nos léopards de salon et nos lions de compagnie bien-aimés.

Ainsi, alors que les humains avaient l’avantage de profiter de la compagnie des deux , les chats et les chiens étaient toujours en compétition pour la nourriture et l’affection.

Ainsi, lorsque tu te demandes pourquoi les chiens et les chats ne s’entendent pas, rappelle-toi de leurs origines.

Deux langues très différentes

Cela signifie-t-il que les chiens et les chats se détestent historiquement et qu’il n’y a aucun moyen de changer cela ? Non. Cette inimitié de longue date explique comment les choses sont devenues ce qu’elles sont maintenant. La vraie raison des difficultés entre les chats et les chiens réside dans leurs comportements fondamentalement différents. Il semble que ceux-ci se soient formés au fil des millénaires de compétition. Par conséquent, les chats et les chiens parlent des langues totalement différentes. Je te donne quelques exemples :

Se saluer

Les chats se saluent en marchant droit l’un sur l’autre, la queue vers le haut, se regardent dans les yeux et clignent lentement des yeux pour indiquer qu’ils ne veulent pas faire de mal.

Les chiens se saluent en tournant les uns autour des autres, en remuant la queue et en évitant le contact visuel pour montrer qu’ils sont amicaux. Les contacts visuels sont un signe d’attitude assertive.

Se déplacer 

Les chats courent surtout lorsqu’ils ont peur ou au milieu d’une bagarre, sinon ce sont des animaux plutôt calmes. Les chiens adorent courir ! Pour eux, c’est amusant et souvent leur façon préférée de jouer. Cette attitude a tendance à inquiéter ou énerver les chats. 

Battre de la queue

Les chats n’agitent généralement pas la queue, ils la fouettent seulement lorsqu’ils sont très agressifs. Les chiens remuent la queue lorsqu’ils sont excités ou amicaux mais aussi lorsqu’ils sont en tension nerveuse.

Communication orale

Les chats ronronnent lorsqu’ils sont satisfaits ou essaient de s’apaiser ou d’apaiser quelqu’un. Les chiens n’ont pas d’équivalant au ronronnement , pour eux cela ressemble à un grognement et peut être interprété comme agressif et menaçant.

Les chats miaulent dans toutes sortes de situations, principalement pour communiquer avec les humains. Les chiens aboient principalement dans des situations négatives, lorsqu’ils se sentent menacés, ennuyés, agressifs ou anxieux. Ils aboient aussi dans les situations d’excitation ou de jeu. Les miaulements du chat auront tendance à exciter les chiens.

Voilà pourquoi la cohabitation peut être parfois difficile. Je te laisse avec notre vidéo « comment apprendre à son chien à ne pas courser les chats »