Snuffle mat : Comment fabriquer un tapis de fouille pour mon chien ?

Snuffle mat : Comment fabriquer un tapis de fouille pour mon chien ?

Comment occuper mon chien lors de mes absences ou par mauvais temps ? Nous avons la solution pour rendre les journées de votre chien enrichissantes !

Le tapis de fouille, aussi appelé souffle-mat ou tapis d’enrichissement, est un jouet qui a de nombreux bénéfices pour votre chien. On vous explique ses avantages et en plus, on vous montre comment fabriquer votre propre tapis.

Le snuffle-mat, qu’est ce que c’est ?

Le snuffle mat, ou tapis de fouille, est un jouet composé d’une multitude de lanières en tissus polaire dans lequel nous cacherons des friandises ou des croquettes. Dans le but d’occuper votre chien à les retrouver grâce à ses capacités cognitives. Il devra donc utiliser son flair pour retrouver toutes les friandises.

En plus d’être très facile à confectionner, c’est un très bon moyen de dépenser intellectuellement vos poilus ! Ils vont énormément se concentrer afin de trouver toutes les friandises, pendant ce temps, ils ne feront pas de « bêtises »! De plus, en mobilisant toute leur attention, cet exercice va les fatiguer et les calmer.

Au début, les friandises ne seront pas trop petites et pas trop cachées. Puis au cours des utilisations, vous pourrez faire des morceaux de plus en plus petits et les cacher de plus en plus entre les bandes de polaires.

Les lecteurs de cet article ont également aimé : Bien nourrir mon chien: 4 Habitudes essentielles !

Faîtes-voyager votre chien confortablement et en sécurité avec les conseils des éducateurs canin respectdogs

 

Un tapis de fouille, mais pourquoi faire ?

Le tapis de fouille est donc l’équivalent du jeu des Sprinkles (où l’on « saupoudre » des friandises dans l’herbe) mais en intérieur.

Le snuffle mat a de nombreux bénéfices pour les chiens : cela stimule leur flair et les aide à avoir une meilleure gestion de la frustration (lors de vos absences par exemple). Il permet également de leur procurer une dépense mentale ce qui aide à diminuer le stress. Le tapis de fouille permet aussi de travailler la concentration de votre chien.

Les lecteurs de cet article ont également aimé : Comment bien utiliser les récompenses ?

Ainsi, votre chien pourra plus facilement canaliser son énergie.

Autre avantage du tapis d’enrichissement est qu’il permet une ingestion plus lente de la nourriture. Il est donc idéal pour les gloutons .

 

Mais attention, lors de l’utilisation du snuffle mat, vous devrez absolument surveiller que votre chien ne mange pas les morceaux de polaire.

voyager-en-sécurité-avec-son-chien-les-éducateurs-canins-respectdogs

Je veux un tapis de fouille pour mon chien

Deux solutions s’offrent à vous ! Vous pouvez acheter directement votre tapis de fouille en magasin ou sur internet. Il en existe de différentes tailles et de différentes couleurs. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les budgets : de 5 à 50 € environ.

Nous avons sélectionné pour vous les tapis de fouille de DirectVet à moins de 20€ que vous pouvez retrouver ici : https://www.direct-vet.fr/jouets/2484-tapis-de-fouille-snuffelmat-snufflemat.html

Mais pour ceux qui aiment mettre la main à la « pâte », vous pouvez également confectionner un tapis de fouille personnalisé.

La confection du snuffle mat

La réalisation du snuffle mat est très simple mais prend un peu de temps.

Vous aurez besoin de :

  • Un paillasson en caoutchouc à trou
  • Des couvertures polaires, normalement 2 sont suffisantes, de la couleur que vous voulez (vous pouvez aussi récupérer des polaires usées dont vous ne vous servez plus.)
  • Et une bonne paire de ciseau.

 

grille-losange-caoutchouc-33x58cm

La première étape consiste a découper dans les couvertures polaires des bandes d’environ 3cmx20cm, c’est le plus fastidieux !

Une fois toutes les bandes coupées, il ne vous restera plus qu’a les nouées par un double noeud au paillasson. En fonction de l’épaisseur de la couverture et de la densité voulu du tapis, vous pouvez mettre 1 ou 2 bandes de polaires par côté de losange. Pour un coté plus sympa, vous pouvez alterner les couleurs.

 

fabriquer tapis de fouille
Voilà votre snuffle est prêt !!
 

Utilisation du tapis de fouille: quelques informations:

Pour la première utilisation il est conseillé de ne pas laisser le chien seul, afin de voir comment il réagit et s’assurer qu’il ne cherche pas à déchirer la polaire car il pourrait s’étouffer avec.

Si votre chien est déjà en embonpoint, vous pouvez lui mettre une partie de sa ration ou toute sa ration dans le tapis, plutôt que de lui mettre des friandises ou des croquettes supplémentaires. 

Si vous êtes adepte du BARF, vous pouvez mettre des friandises naturelles a l’intérieur, comme de la viande séchée etc…

Voilà, vous savez maintenant tout sur le snuffle-mat.

Cet article vous a appris des choses ou vous pensez qu’il peut être utile pour vos amis, alors partagez et commentez pour nous encourager à écrire d’autres articles sur des thèmes qui vous tiennent à coeur.

Alors abonnez-vous afin de ne louper aucun article qui pourrait vous être très utile pour vous et votre boule de poils 😉

Education du chien et comportement, les bases !

Education du chien et comportement, les bases !

Connaître les bases du comportement et de l’éducation du chien est essentiel. Car cela vous permet d’avoir la meilleure relation possible en évitant tout problème de cohabitation.

L’éducation est très importante, effectivement elle garantit que vous pourrez communiquer positivement avec votre chien.

La nécessité de former un chien, provient du fait qu’il est un descendant du loup. Il a donc un fonctionnement de meute et à besoin d’un leader, et si ce n’est pas vous ça sera lui !

 Ce comportement se retrouve chez beaucoup d’animaux. Par conséquent, l’éducation du chien est un geste utile et essentiel pour le bien-être de votre famille et le sien.

Vos qualités dans l’éducation canine

L’éducation canine nécessite beaucoup de temps et de dévouement, car votre chien devra avoir confiance en vous. C’est un processus graduel, réalisé au travers de courtes séances éducative ou de dressage. D’ailleurs Une activité trop intense pourrait en effet gêner l’animal, qui pourrait s’opposer et se rebeller contre son éducateur.

Vous ne devriez jamais malmener votre chien dans l’éducation. Car avoir un tel comportement pourrait l’effrayer, le rendant ainsi réfractaire aux enseignements. Cela pourrait également engendrer des troubles du comportement et rendre votre chien agressif.

Nous suggérons donc de récompenser l’animal pour chaque attitude correcte.

Les lecteurs de cet article ont également aimé : Bien utiliser les récompenses !


La récompense (qui peut consister par exemple en un biscuit pour chien ou du jeux) est un renforcement positif pour encourager le même comportement correct.

Il est également préférable que chaque membre de la famille participe aux séances d’éducation.
Même avec de courtes séances vous obtiendrez de très bons résultats: en créant ainsi une relation de confiance et d’affection entre l’homme et l’animal,.

Quand commencer à l’éducation de votre chien ?

L’éducation du chien doit commencer autant que possible dès son plus jeune âge. Ainsi pour être sûr que toute vélocité de caractère puisse être modifiée ou au moins tempérée. Cela vous aidera également à bien le socialiser.

Il existe d’ailleurs des écoles du chiot, elles sont pour les chiens de se socialiser avec ses congénères. De plus ces centres d’éducation sont encadrés par des éducateurs canin. Ils sont un excellent moyen pour les maîtres d’apprendre les bases du comportement du chien.

Bien sûr, éduquer un chiot peut être plus difficile s’il a une nature plus forte et plus active et des problèmes pour se concentrer sur un exercice donné. Bien sûr il sera toujours possible de changer les éventuels comportements indésirables avec patience et compétence

Les lecteurs de cet article ont également aimé : Comment socialiser son chiot ?

 

De façon générale, les règles en matière d’éducation sont les suivantes : 

Les séances d’éducation ne doivent jamais être trop longues ni trop lourdes, pour vous et votre chien. 
Il est évident qu’avec les chiots, vous serez plus patient et plus doux.

Besoin d'un éducateur comportementaliste ?

L’aide d’un éducateur canin comportementaliste professionnel peut parfois être nécessaire.

Chez Respectdogs nous proposons un formulaire d’évaluation comportementale en ligne. Rapide et facile à remplir, il permet ensuite à un de nos éducateurs d’en savoir plus sur la psychologie de votre chien et de vous proposer un programme éducatif personnalisé.

Nous intervenons en Seine-Maritime et dans l’Eure, nos cours on lieu à domicile sur Rouen et en extérieur dans les villes alentours.

Nous proposons ainsi des cours individuels et collectif au parc à Saint-Etienne du Rouvray, mais aussi sur le Neubourg, proche d’Evreux et sur Pont-Audemer.

Quel est le comportement naturel de votre chien ?

 

Aucun chien est égal à un autre chien, même dans la même race. Dans votre rôle d’éducateur, vous devez connaître plusieurs caractéristiques de tempérament.
Vous pouvez trouver ici les plus importants, en vous rappelant que chacun d’entre eux peut être présent dans un chien de petite ou plus grande taille. Même si l’éducation va permettre de tempérer ou amplifier certains traits de caractère, votre animal de compagnie possède sa propre personnalité.

Certaines races auront ainsi l’aboiement plus facile, puis d’autres tendront plus facilement vers l’hyperactivité. Mais comprenez que ces comportements qui peuvent parfois vous gêner ont été sélectionné par des éleveurs canins. Car à la base tous les chiens avaient une utilité bien précise, garde, chasse, protection, etc.

Des éducateurs canins expérimentés peuvent vous aider à canaliser ces traits comportementaux par l’éducation.

 

l'éducation du chien et les disparités de comportements canins vu par les comportementalistes canin Respectdogs de Rouen en Seine-maritime et de l'Eure

Tempérament :

C’est la réaction du chien au stimulus externe positif ou négatif. Plus la réaction aux motivations du maître est grande, plus le tempérament est coopératif.

Caractère :

C’est la capacité du chien à supporter les motivations extérieures désagréables, tant physiques que psychologiques.

Il peut arriver – involontairement – que l’individu soit bousculé, marché sur une patte par exemple.

Il peut réagir en pleurant, s’éloignant de l’homme et se rappelant l’épisode avec crainte, il aurait un caractère très faible.

S’il réagit en essayant de mordre ou de mordre les pieds de l’homme, il aura un caractère très déterminé.

Un compagnon avec un bon équilibre est au milieu.

Docilité :

C’est la disponibilité du chien naturel d’accepter volontairement l’homme comme leader. Eventuellement sans contestation et avoir à entreprendre une action répressive contre lui lors d’une éducation.

Vigilance :

C’est la capacité de voir rapidement les dangers potentiels ou les situations pouvant menacer le chien, le maître ou ses biens.
Comportement plus développé chez certaines races connu du monde canin.

L’agressivité :

C’est la capacité de réagir à des situations de menace pour le chien, son maître ou le territoire qu’il garde (maison, jardin, voiture, etc.)
Comme pour la vigilance, ce comportement canin est plus présent dans certaines races. Notez par ailleurs qu’il  peut être amplifié par un dresseur spécialisé.

Combativité :

C’est l’étape qui suit la précédente et représente la capacité de réagir en acquérant une attitude d’attaque. Ce comportement est peu recherché par les particuliers mais l’est pour les chiens de protection, d’intervention et militaire. Par conséquent, il fait auprès des maîtres civils la raison d’appel d’un éducateur comportementaliste canin qui tentera une rééducation canine.

Curiosité :

Comme pour tous les animaux, y compris les humains, il est considéré comme un intérêt naturel. Il sera par exemple observé par l’intérêt que le chien montre aux événements et aux stimuli qui se produisent normalement et qui affectent les sens olfactif, visuel et auditif.

Sociabilité :

C’est la capacité de s’intégrer simplement, naturellement et spontanément dans l’environnement humain. En outre plus la période de socialisation aura été riche et positive plus l’animal sera à l’aise dans diverses situations.

Possessivité :

C’est l’intérêt manifesté par le chien possédant tout objet, tel qu’un jeu, un os, etc.
Il considère certaines possessions comme sa ressource et impose une limite à ceux qui s’en approche.

Education du chien adaptée à sa psychologie.

Chaque chien est différent, en fonction de ses comportements, des stimuli qu’il reçoit de l’environnement, de ses expériences, des personnes qui s’occupe de lui. Dans la même portée, il peut y avoir des chiots avec une nature très différente.

On peut par exemple voir dominant, soumis, entreprenant, investigateur, craintif, etc. 

Cette diversification conduit à des méthodes pédagogiques différentes et, par conséquent, il n’est pas recommandé de « dresser soi-même », car cela pourrait « ruiner » la nature de votre chien, et même compromettre les bases de son équilibre psychologique.
Il convient donc de faire appel à un éducateur ou comportementaliste canin utilisant des méthodes naturelles.

Cependant, notez bien que ces métiers sont très peu réglementés. Donc il convient de s’intéresser à la réputation et aux résultats du professionnel.  D’ailleurs il existe depuis quelques années le brevet professionnel d’éducateur canin. De plus vous trouverez également des éducateurs avec de l’expérience qui ont fait une formation comportementaliste animalier par un centre privé. Encore une fois il convient de regarder les résultats de ces différents spécialistes comportementaux ou qui exerce le métier d’éducateur avant de se lancer.
Méfier-vous des offres alléchantes de premier rendez-vous gratuit, un professionnel ayant de l’expérience et déjà des résultats n’a pas besoin de proposer des rendez-vous gratuit pour constituer sa clientèle. 

Demander à votre vétérinaire s’il a des éducateurs à vous recommander et une bonne option.

les éducateurs canin comportementaliste respectdogs de rouen et d'evreux en normandie vous conseil dans l'éducation du chien et du chiot
Certaines habitudes agaçantes (telles que tirer en laisse, comportement agressif avec les chiens ou autres, ne pas revenir au rappel, sauter sur les gens…) ne vous permettent pas de profiter de la compagnie d’un chien bien éduqué avec qui vous avez établi une bonne compréhension.

Si c’est le cas soyez attentif au prochain article sur le thème de l’éducation et du comportement. Nous vous donnerons les ordres de bases essentiels à apprendre à votre loulou. Pour être sûr de ne pas rater cet article, pensez à vous abonner à notre newsletter.

Apprendre à mon chien à rester seul .

Apprendre à mon chien à rester seul .

Il détruit tout ce qu’il trouve en votre absence et vous vous demandez: comment apprendre à mon chien à rester seul sereinement ?

Vous adorez passer beaucoup de temps avec votre chien et aimeriez surement pouvoir l’emmener partout ! 

Seulement cela n’est pas toujours faisable, ainsi après l’adoption ou l’achat d’un chien viennent rapidement les questions :

Comment je vais faire pour qu’il soit sage en mon absence ? 

Que dois-je faire pour qu’il se sente bien et non pas abandonné pendant ce moment ?

Vous avez peut-être essayé plusieurs choses…par exemple lui dire que vous revenez et de ne pas s’inquiétez, ou bien vous arranger pour justement qu’il ne soit quasiment jamais seul, en demandant à un membre de votre famille de prendre le relais en votre absence.

Plusieurs aspects sont à prendre en compte en fonction de l’âge de votre chien et de vos habitudes de vie. Nous allons donc nous arrêter ici sur 4 points essentiels. Notez qu’il y en a beaucoup d’autres qui nécessitent parfois l’expertise d’un comportementaliste.

Le développement de la dépendance affective .

En premier nous devons nous mettre à la place de notre canidé préféré et comprendre que c’est un animal de meute. En conséquence le chien supporte mal qu’une partie de cette meute soit divisée pendant X nombre  d’heures car vous travaillez.

 Depuis sa naissance il a été quasiment tout le temps avec sa mère et sa fratrie. Une fois arrivé chez vous, le détachement a pu être plus ou moins compliqué souvent dur les premières nuits d’ailleurs ;).

berger-belge-malinois-avec-ses-chiots-qui-têtes

Le détachement forcé d’avec sa fratrie et sa mère pousse souvent le chiot à rediriger sa dépendance affective envers vous ou d’autres membres de la maison, animaux compris.

Cette forme de dépendance affective peut devenir ce qu’on appelle anxiété de séparation. Ce trouble du comportement et  et  très fréquent, chaque semaine je suis contacté pour aider des chiens souffrant de cela.

De plus il faut savoir que le sevrage de l’humain sur le chien ne suit en aucun cas un rythme qu’il choisirait naturellement.

L’allaitement se ralentirait vers 3 semaines avec une diversification de l’alimentation vers de la viande. Après cela il se stopperait progressivement à partir de deux mois.

Les chiots commenceraient à s’émanciper davantage vers 3 à 4 mois tout en restant intégré à la meute au moins jusqu’à leur puberté.

Les lecteurs de cet article ont également aimé : Les périodes de développement chez le chien.

Les déplacements d’une meute se font en groupe ils ne sont donc pas préparés à une vie solitaire pour une longue partie de la journée.

En d’autres termes la domestication du chien implique de lui apprendre à rester régulièrement seul.

Ce qui pose soucis pour une espèce vivant en meute, d’où parfois de gros dégât dans la maison. Par exemple entre autres, chaussures et vêtement détruits ou encore canapé éventré, parfois ce sont les murs et les prises électriques qui prennent, sans parler des loulous qui vont faire leurs besoins par anxiété. 

 

l'anthropomorphisme chez le chien et un des obstacle pour lui apprendre à rester seul sereinement

Bien que l’humain par anthropomorphisme, mette parfois les émotions en avant comme de la « vengeance » ce n’est en aucun cas la raison… Si votre chien à un tel comportement c’est qu’il est vraiment dans un état de mal être en votre absence… et le seul responsable est l’humain !

Rappelez-vous que l’animal n’a pas demandé à être enlevé de sa mère et sa fratrie. Bien sûr vous comblez ses besoins comme vous pouvez mais parfois le manque de connaissances de la psychologie canine fait que l’on renforce de mauvais comportement et que l’on peut créer une réelle détresse chez le chien.

Comme nous l’avons dit-il va extérioriser en faisant des destructions, parfois par de la malpropreté ou des aboiements intempestifs. Le but étant toujours d’évacuer le mal-être émotionnel dû à une dépendance affective.

Les conseils qui suivent ne remplacent en rien l’expertise d’un professionnel du comportement canin. 

De plus il faudra s’assurer de combler tous les besoins de son chien pour qu’il ait un comportement adapté à la vie humaine en votre absence .

Alors comment faire pour

apprendre à mon

chien à rester seul sereinement ?

apprendre à son chien à rester seul sans faire de bêtises et des destructions grâce aux conseils des comportementalistes respectdogs

 Pendant votre présence

Le travail pour apprendre à son chiot à rester seul commence déjà en votre présence. Si votre boule de poils peut avoir accès à vous systématiquement dès qu’il le désire, la frustration sera grande quand vous ne pourrez plus accéder à sa requête en votre absence.

 Il va donc falloir commencer par lui faire comprendre que certaines pièces de la maison sont interdites. 

Puis il devra ainsi vous attendre en dehors de celle-ci quand vous y entrez. Cette habitude de vie commencera à agir sur l’état émotionnel de votre loulou.

 Il va devoir gérer la frustration de ne pas vous suivre et avec le temps comprendre que vous finissez toujours par revenir.

Les lecteurs de cet article ont également aimé : Les 4 commandements pour voyager avec mon chien.

Le travail pour apprendre à son chiot à rester seul commence déjà en votre présence. Si votre boule de poils peut avoir accès à vous systématiquement dès qu’il le désire, la frustration sera grande quand vous ne pourrez plus accéder à sa requête en votre absence.

 Il va donc falloir commencer par lui faire comprendre que certaines pièces de la maison sont interdites. 

Puis il devra ainsi vous attendre en dehors de celle-ci quand vous y entrez. Cette habitude de vie commencera à agir sur l’état émotionnel de votre loulou.

 Il va devoir gérer la frustration de ne pas vous suivre et avec le temps comprendre que vous finissez toujours par revenir.

Limiter les effusions émotionnelles  à votre départ et retour.

Quand vous accordez beaucoup d’attention à votre chien avant de vous en aller vous créez une rupture brutale. Plus brutale que si vous lui aviez accordé peu d’attention à ce moment.

De même il sera préjudiciable d’apporter de grande effusion à votre retour. Votre chien risque d’accorder une importance excessive à celui-ci.

Cela risque de lui rendre l’attente  plus longue et désagréable. Ce qui pourra renforcer un déséquilibre émotionnel .

Le laisser seul rapidement

Laisser seul votre chiot rapidement ! Cela va permettre de lui faire comprendre que dans sa nouvelle vie il est normal de rester seul et que l’humain reviendra.

 Il sera beaucoup plus difficile pour lui de s’habituer si vous retardez cette étape.

Certains maîtres vont profiter d’une période de vacances, convalescence, chômage pour prendre leur chiot. Il va falloir se forcer à le laisser seul régulièrement pour qu’il comprenne que cela fait partie de sa vie. Plus vous retarderez ce moment plus cela sera difficile pour lui de s’y habituer.

Le laisser seul mais pas n’importe comment! Il faut qu’il ait dès son arrivée chez vous un endroit assez restreint. Ce lieu où vous lui  mettez son panier, ses jouets, ses friandises. C’est ici qu’il dort éventuellement la nuit et que vous pourrez le laisser en votre absence.

Commencez par le laisser dans cet espace réduit peu de temps. De plus il faudra associer votre départ à un jouet qu’il aime particulièrement ou un vieux tee-shirt à vous.

A votre retour il faudra bien entendu le ramasser. Pensez également à ne pas lui donner quand vous êtes là, car sinon en aucun cas il ne compensera votre absence.

Les 4 conseils des vétérinaires et éducateurs canins pour avoir un chien qui reste sage en votre absence .

les demandes d’attentions.

 Ne plus répondre à ses demandes d’attention constantes.

La mère des chiots favorise un détachement de ceux-ci en ne répondant pas à la moindre requête.

Elle ira voir très rapidement bien sûr, par exemple, si un chiot couine pour s’assurer qu’il n’y a rien de grave.

 Mais dans les interactions quotidiennes, elle va petit à petit les aider à s’émanciper. Ceci est pour leur bien-être, elle commencera par  refuser de se faire téter.

Elle peut le faire en grognant par exemple. Loin de ne plus les supporter ou de les rejeter complètement ce comportement fait partie de l’éducation. Une limite indispensable qui  préparera le canidé à plus d’autonomie.

Cette limite bienveillante est souvent enrayée par l’humain. Cette pauvre petite boule de poils qui se fait grogner après par un méchant adulte !

Donc si vous ne supportez pas cette éducation c’est surement que vous avez besoin d’en apprendre davantage.

Les comportements canins et humains sont souvent différent!

Alors s’il vous plaît n’en faites pas payer le prix à un chien qui fait son job !

chez le chien comme chez le loup la mère éduque les petits, comprenez comment mieux communiquer avec votre chien comme l'aurait fait sa mère

Vous voilà avec de quoi prendre un bon départ pour apprendre sereinement à votre chien à rester seul.

Si vous rencontrez déjà des soucis de cet ordre la mise en pratique de ses conseils pourront apaiser votre chien. De même il conviendra en parallèle de mettre en place une thérapie comportementale.

Je suis sûr que cet article peut aider beaucoup de chiens et leur maître alors partagez, commentez et faites nous savoir si vous avez aimé 😉

RECEVEZ GRATUITEMENT

Inscrivez juste ici votre prénom et adresse mail et je vous envoie gratuitement un contenu exclusif:

 

 

prenez de bonnes habitudes d'éducation canine avec votre chien grâce aux conseils des éducateurs et comportementalistes Respectdogs
Mon chiot mange ses crottes.

Mon chiot mange ses crottes.

Mon chiot mange ses crottes .
Tu veux une léchouille ? Euh vu les habitudes alimentaires que tu as, NON merci !
Un comportement bien écoeurant n’est-ce pas ?

Pour vous aider à mettre en place des solutions d’éducation canine du chiot, nous allons commencer par comprendre ce qui peut pousser un chien ou un chiot à manger ses crottes.

Ce comportement s’appelle la coprophagie. Cependant elle n’est pas forcément anormale en certaines circonstances.

De plus, la mère adopte ce comportement lorsqu’elle nettoie ses petits. C’est un comportement tout à fait normal afin de garder la litière propre et surtout pour ne pas attirer d’éventuels prédateurs.

Les jeunes chiots peuvent continuer à manger des excréments par mimétisme, en suivant l’exemple de leur mère qu’ils auront vu faire.

Cependant ce comportement va s’estomper avec le temps.

Seuls nos habitudes et comportements humains peuvent au contraire entretenir celui-ci.

Avec le temps et lorsque les chiots vont ne plus s’alimenter avec le lait de la mère et qu’ils déféqueront en dehors du terrier elle arrêtera de manger les excréments progressivement.

Le comportement de mimétisme de mon chiot qui mange ses crottes comme sa mère va donc s’éteindre également petit à petit.

Quand il perdure ce comportement et souvent lié à la vie du chien avec l’humain découvrez ici les raisons principales :

Troubles de la digestion

inspection-crotte-chien
Lorsque votre chien mange ses excréments ou ceux des autres animaux cela peut être une question d’appétence.

Des nutriments laissés dans les crottes sont appétents pour le chien qui ne voit aucun inconvénient à les dévorer.

Vous comprendrez que le goût de nos canidés est moins développé que le nôtre.

C’est surtout la matière grasse présente qui va rendre une chose appétente pour votre chien ainsi que son odeur.

Vous remarquerez que nous n’avons pas la même interprétation que Médor sur ce qui est une bonne d’une mauvaise odeur.

La présence de parasites digestifs, peut également faire que votre chiot ou chien digèrent moins bien.

Les nutriments non digérés ou mal digérés se retrouveront dans les excréments.

Ce qui explique que ces derniers restent appétant pour lui.

Un chien qui est sujet à des douleurs digestives constantes peut chercher à se soulager en ingérant des matières non alimentaires.

En conséquence le but est d’essayer de se soulager, il peut ainsi reporter son intérêt sur des excréments.

Donc une alimentation non adaptée ou de mauvaise qualité peut faire, s’il la digère mal, que des nutriments se retrouvent dans les excréments.

Il se peut aussi que ses scelles soient différentes et le pousse à les ingérer. 

Premier point donc si mon chiot mange ses crottes: s’assurer de la bonne santé de ses intestins !

Pour cela: alimentation canine premium et Vermifugation régulière.

Les lecteurs de cet article ont également aimé : Bien nourrir mon chien: 4 Habitudes essentielles !

Le stress et l’enfermement:

chien-qui-attend-en-regardant-par-la-fenetre
Vous avez un rythme de vie qui vous contraint à laisser votre chien seul longtemps.

Vous avez choisi pour préserver votre maison de l’enfermer durant ces longues périodes d’absence.

L’apprentissage de la solitude est souvent très compliqué pour le chien.

En effet nous leur demandons d’être sage la nuit pendant que nous dormons, puis pendant que nous sommes partis travaillés.

Même si votre chien dispose d’un grand jardin, cela ne remplace pas votre compagnie! Et les journées peuvent être très très très longues…

Les lecteurs de cet article ont également aimé : Comment apprendre à mon chien à rester seul sereinement ?

Donc il faut bien s’occuper, entre deux poursuites de voiture ou autres distractions apparaissant.

Les objets en tous genres à mâchonner et éventuellement manger ses propres excréments peut être autant d’activités enrichissantes devant cette routine ennuyeuse !

De plus si votre chien vit en box ou en chenil et fait ses besoins dans ce qu’il considère comme sa place, son panier il peut se sentir très mal et en venir à manger ses propres excréments. 

Vous l’aurez compris, la solution ici va passer par connaître et combler les besoins de votre chien.

Mauvais apprentissage de la propreté 

interdit-de-faire-sa-crotte
Nous avons vu en introduction que mon chiot mange ses crottes ou celles de ses frères et soeur par imitation du comportement de la mère .

Il peut également le faire par imitation de votre comportement .

Je parle bien d’imiter votre comportement de ramassage des selles ! 

Il peut ainsi voir le même comportement que sa mère faisait reproduit par vous lorsque vous nettoyer le jardin ou la maison devant lui s’il n’est pas encore propre.

Je vais donc ne pas ramasser devant mon chien .

La méthode mise en place pour apprendre la propreté à votre chiot pourrait aussi l’inciter à vouloir faire disparaitre ses excréments avant que vous tombiez dessus.

Savoir comment rendre son chien propre vous permettra d’éviter de créer la coprophagie chez lui! Comportement qui dégoutte tous les maîtres .

Pour que la mauvaise habitude change !

retroviseur-probleme-devant-la-solution

Maintenant que nous avons évoqué les grandes causes de ce comportement et que vous savez comment y remédier, il est important que je vous explique qu’après avoir supprimé une cause un comportement peut subsister par habitude !

Et oui, mon chiot mange ses crottes peut-être aussi par routine !

Comme chez l’humain le cerveau du chien va garder des rituels dans lequel il peut trouver une satisfaction immédiate.

Afin de réduire un stress ou de procurer un apaisement, certains prennent ou reprenne la cigarette à un fort moment de stress de leur vie.

Souvent ils continuent ce rituel dans des moments quotidiens ou moins stressants alors qu’à la base ils auraient été capables de faire sans .  

Que devons-nous mettre en place pour changer une habitude ?

En créer des nouvelles bien sûr !!! et surtout des bénéfiques ! 

Pas question de vider le frigo, de donner des pastilles à votre loulou ou de lui coller un patch anti-coprophagie 😉

Donc la première règle pour rééduquer un mauvais comportement et de tout mettre en oeuvre pour qu’il ne se reproduise plus !

Dans un premier temps: Je vais surveiller mon chien au moment de sa pause caca et le rentrer systématiquement après pour ramasser sa déjection en dehors de sa vue.

En parallèle: je vais devoir lui apprendre un ordre qui signifie : ne prend pas.

Les lecteurs de cet article ont également aimé : Trois choses essentielles pour bien utiliser les récompenses ?

Le mot que vous voulez mais toujours le même, « laisse » « pas toucher » etc.

Mot que vous devriez lui apprendre pour commencer avec son jouet, ou sa gamelle !

Le but est que sur un mot votre chien lâche ce qu’il tient ou détourne vivement son attention.

Vous utiliserez ce mot dès qu’il approche sa truffe d’une crotte pour la manger et afin de le désintéresser de celle-ci.

Cependant, compensez par une nouvelle habitude plus sympa comme venir jusqu’à vous pour être récompensé par exemple .

Au début, vous pouvez vous aider d’une longe afin d’avoir un contrôle sur votre chien à distance.

Comme pour tous les exercices et apprentissages, soyez patients et persévérants.

L’éducation c’est avec votre chien que cela se passe alors on se déconnecte et au boulot !

Vous avez aimé cet article ou souhaitez y ajouter votre expérience, alors partagez et commentez 🙂 !

chien-machouille-batonnet-pour-les-dents

PS: en attendant que la mauvaise habitude soit passée, pour la bonne haleine pensez aux bâtons à mâcher 😉

rendre son chien plus heureux les conseils des éducateurs canins respectdogs

Votre e-book gratuit!

 - 3 principes pour le rendre plus heureux !

 - Les habitudes pour le rendre plus obéissant !

 - Mieux comprendre le comportement canin!

Vérifiez votre boite mail ou vos spams si elle est capricieuse ;)

Pin It on Pinterest