Il détruit tout ce qu’il trouve en votre absence et vous vous demandez: comment apprendre à mon chien à rester seul sereinement ?

Vous adorez passer beaucoup de temps avec votre chien et aimeriez surement pouvoir l’emmener partout ! 

Seulement cela n’est pas toujours faisable, ainsi après l’adoption ou l’achat d’un chien viennent rapidement les questions :

Comment je vais faire pour qu’il soit sage en mon absence ? 

Que dois-je faire pour qu’il se sente bien et non pas abandonné pendant ce moment ?

Vous avez peut-être essayé plusieurs choses…par exemple lui dire que vous revenez et de ne pas s’inquiétez, ou bien vous arranger pour justement qu’il ne soit quasiment jamais seul, en demandant à un membre de votre famille de prendre le relais en votre absence.

Plusieurs aspects sont à prendre en compte en fonction de l’âge de votre chien et de vos habitudes de vie. Nous allons donc nous arrêter ici sur 4 points essentiels. Notez qu’il y en a beaucoup d’autres qui nécessitent parfois l’expertise d’un comportementaliste.

Le développement de la dépendance affective .

En premier nous devons nous mettre à la place de notre canidé préféré et comprendre que c’est un animal de meute. En conséquence le chien supporte mal qu’une partie de cette meute soit divisée pendant X nombre  d’heures car vous travaillez.

 Depuis sa naissance il a été quasiment tout le temps avec sa mère et sa fratrie. Une fois arrivé chez vous, le détachement a pu être plus ou moins compliqué souvent dur les premières nuits d’ailleurs ;).

berger-belge-malinois-avec-ses-chiots-qui-têtes
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Google+

Le détachement forcé d’avec sa fratrie et sa mère pousse souvent le chiot à rediriger sa dépendance affective envers vous ou d’autres membres de la maison, animaux compris.

Cette forme de dépendance affective peut devenir ce qu’on appelle anxiété de séparation. Ce trouble du comportement et  et  très fréquent, chaque semaine je suis contacté pour aider des chiens souffrant de cela.

De plus il faut savoir que le sevrage de l’humain sur le chien ne suit en aucun cas un rythme qu’il choisirait naturellement.

L’allaitement se ralentirait vers 3 semaines avec une diversification de l’alimentation vers de la viande. Après cela il se stopperait progressivement à partir de deux mois.

Les chiots commenceraient à s’émanciper davantage vers 3 à 4 mois tout en restant intégré à la meute au moins jusqu’à leur puberté.

Les lecteurs de cet article ont également aimé : Les périodes de développement chez le chien.

Les déplacements d’une meute se font en groupe ils ne sont donc pas préparés à une vie solitaire pour une longue partie de la journée.

En d’autres termes la domestication du chien implique de lui apprendre à rester régulièrement seul.

Ce qui pose soucis pour une espèce vivant en meute, d’où parfois de gros dégât dans la maison. Par exemple entre autres, chaussures et vêtement détruits ou encore canapé éventré, parfois ce sont les murs et les prises électriques qui prennent, sans parler des loulous qui vont faire leurs besoins par anxiété. 

 

l'anthropomorphisme chez le chien et un des obstacle pour lui apprendre à rester seul sereinement
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Google+

Bien que l’humain par anthropomorphisme, mette parfois les émotions en avant comme de la « vengeance » ce n’est en aucun cas la raison… Si votre chien à un tel comportement c’est qu’il est vraiment dans un état de mal être en votre absence… et le seul responsable est l’humain !

Rappelez-vous que l’animal n’a pas demandé à être enlevé de sa mère et sa fratrie. Bien sûr vous comblez ses besoins comme vous pouvez mais parfois le manque de connaissances de la psychologie canine fait que l’on renforce de mauvais comportement et que l’on peut créer une réelle détresse chez le chien.

Comme nous l’avons dit-il va extérioriser en faisant des destructions, parfois par de la malpropreté ou des aboiements intempestifs. Le but étant toujours d’évacuer le mal-être émotionnel dû à une dépendance affective.

Les conseils qui suivent ne remplacent en rien l’expertise d’un professionnel du comportement canin. 

De plus il faudra s’assurer de combler tous les besoins de son chien pour qu’il ait un comportement adapté à la vie humaine en votre absence .

Alors comment faire pour

apprendre à mon

chien à rester seul sereinement ?

apprendre à son chien à rester seul sans faire de bêtises et des destructions grâce aux conseils des comportementalistes respectdogs
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Google+

 Pendant votre présence

Le travail pour apprendre à son chiot à rester seul commence déjà en votre présence. Si votre boule de poils peut avoir accès à vous systématiquement dès qu’il le désire, la frustration sera grande quand vous ne pourrez plus accéder à sa requête en votre absence.

 Il va donc falloir commencer par lui faire comprendre que certaines pièces de la maison sont interdites. 

Puis il devra ainsi vous attendre en dehors de celle-ci quand vous y entrez. Cette habitude de vie commencera à agir sur l’état émotionnel de votre loulou.

 Il va devoir gérer la frustration de ne pas vous suivre et avec le temps comprendre que vous finissez toujours par revenir.

Les lecteurs de cet article ont également aimé : Les 4 commandements pour voyager avec mon chien.

Le travail pour apprendre à son chiot à rester seul commence déjà en votre présence. Si votre boule de poils peut avoir accès à vous systématiquement dès qu’il le désire, la frustration sera grande quand vous ne pourrez plus accéder à sa requête en votre absence.

 Il va donc falloir commencer par lui faire comprendre que certaines pièces de la maison sont interdites. 

Puis il devra ainsi vous attendre en dehors de celle-ci quand vous y entrez. Cette habitude de vie commencera à agir sur l’état émotionnel de votre loulou.

 Il va devoir gérer la frustration de ne pas vous suivre et avec le temps comprendre que vous finissez toujours par revenir.

Limiter les effusions émotionnelles  à votre départ et retour.

Quand vous accordez beaucoup d’attention à votre chien avant de vous en aller vous créez une rupture brutale. Plus brutale que si vous lui aviez accordé peu d’attention à ce moment.

De même il sera préjudiciable d’apporter de grande effusion à votre retour. Votre chien risque d’accorder une importance excessive à celui-ci.

Cela risque de lui rendre l’attente  plus longue et désagréable. Ce qui pourra renforcer un déséquilibre émotionnel .

Le laisser seul rapidement

Laisser seul votre chiot rapidement ! Cela va permettre de lui faire comprendre que dans sa nouvelle vie il est normal de rester seul et que l’humain reviendra.

 Il sera beaucoup plus difficile pour lui de s’habituer si vous retardez cette étape.

Certains maîtres vont profiter d’une période de vacances, convalescence, chômage pour prendre leur chiot. Il va falloir se forcer à le laisser seul régulièrement pour qu’il comprenne que cela fait partie de sa vie. Plus vous retarderez ce moment plus cela sera difficile pour lui de s’y habituer.

Le laisser seul mais pas n’importe comment! Il faut qu’il ait dès son arrivée chez vous un endroit assez restreint. Ce lieu où vous lui  mettez son panier, ses jouets, ses friandises. C’est ici qu’il dort éventuellement la nuit et que vous pourrez le laisser en votre absence.

Commencez par le laisser dans cet espace réduit peu de temps. De plus il faudra associer votre départ à un jouet qu’il aime particulièrement ou un vieux tee-shirt à vous.

A votre retour il faudra bien entendu le ramasser. Pensez également à ne pas lui donner quand vous êtes là, car sinon en aucun cas il ne compensera votre absence.

Les 4 conseils des vétérinaires et éducateurs canins pour avoir un chien qui reste sage en votre absence .
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Google+

les demandes d’attentions.

 Ne plus répondre à ses demandes d’attention constantes.

La mère des chiots favorise un détachement de ceux-ci en ne répondant pas à la moindre requête.

Elle ira voir très rapidement bien sûr, par exemple, si un chiot couine pour s’assurer qu’il n’y a rien de grave.

 Mais dans les interactions quotidiennes, elle va petit à petit les aider à s’émanciper. Ceci est pour leur bien-être, elle commencera par  refuser de se faire téter.

Elle peut le faire en grognant par exemple. Loin de ne plus les supporter ou de les rejeter complètement ce comportement fait partie de l’éducation. Une limite indispensable qui  préparera le canidé à plus d’autonomie.

Cette limite bienveillante est souvent enrayée par l’humain. Cette pauvre petite boule de poils qui se fait grogner après par un méchant adulte !

Donc si vous ne supportez pas cette éducation c’est surement que vous avez besoin d’en apprendre davantage.

Les comportements canins et humains sont souvent différent!

Alors s’il vous plaît n’en faites pas payer le prix à un chien qui fait son job !

chez le chien comme chez le loup la mère éduque les petits, comprenez comment mieux communiquer avec votre chien comme l'aurait fait sa mère
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Google+

Vous voilà avec de quoi prendre un bon départ pour apprendre sereinement à votre chien à rester seul.

Si vous rencontrez déjà des soucis de cet ordre la mise en pratique de ses conseils pourront apaiser votre chien. De même il conviendra en parallèle de mettre en place une thérapie comportementale.

Je suis sûr que cet article peut aider beaucoup de chiens et leur maître alors partagez, commentez et faites nous savoir si vous avez aimé 😉

RECEVEZ GRATUITEMENT

Inscrivez juste ici votre prénom et adresse mail et je vous envoie gratuitement un contenu exclusif:

 

 

prenez de bonnes habitudes d'éducation canine avec votre chien grâce aux conseils des éducateurs et comportementalistes Respectdogs
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Google+
rendre son chien plus heureux les conseils des éducateurs canins respectdogs

Votre e-book gratuit!

 -3 principes pour le rendre plus heureux !

 -Les habitudes pour le rendre plus obéissant !

 -Mieux comprendre le comportement canin!

Vérifiez votre boite mail ou vos spams si elle est capricieuse ;)