Calmer un chiot : 4 choses qu’il faut savoir

calmer un chiot

Et voilà ta nouvelle boule de poils est enfin arrivée dans la famille. Il est parfait, tellement chou, c’est le plus mignon de tous les petits chiens à tes yeux. Mais qu’est-ce qu’il lui prend ?! Le voilà qu’il se met à courir partout, à monter sur les meubles, à voler tes affaires, à aboyer … Est-ce qu’il est devenu fou ?

Pas de panique, ton chiot est jeune et il est normal qu’il ait ses moments de folie. Mais heureusement il existe des solutions pour l’aider à se canaliser quand cela est nécessaire et aussi pour pas que cela toune à la catastrophe.

Retrouve en bas de cet article notre vidéo sur le sujet : Comment calmer un chiot agité

Comment calmer un chiot ?

« Oh regarde, il est si heureux ! » Ce que certains pensent être un chiot affichant du bonheur, est en fait un état connu sous le nom de surexcitation, où ton chiot est devenu hyperactif et excité par quelque chose ou quelqu’un. Et la surexcitation, qui, physiologiquement parlant, libère une poussée de dopamine chez ton chiot, peut devenir addictive, ne faisant que propager encore plus les comportements compulsifs.

Un problème que rencontrent les propriétaires de chiots est de ne pas savoir comment détecter la surexcitation. De plus, ils peuvent par inadvertance encourager leur excitation ou même essayer de la corriger sans s’attaquer à la cause première.

Savoir quand ton chiot devient trop excité

Si tu remarques que ton chiot est calme un instant, et subit soudainement un changement de comportement tel que des tocs (courir en rond de manière incontrôlable ou aller et venir de façon frénétique), sauter, mordre et mordiller, aboyer, tourner en rond, etc. Ce sont tous des signes que ton chiot est surexcité en ce moment.

Et pour clarifier, la surexcitation est différente de la simple hausse d’énergie. Certaines races, comme les chiens de troupeau ou de chasse, par exemple, sont naturellement plus actives que d’autres races et peuvent afficher des comportements hyperactifs comme ceux mentionnés précédemment. Généralement, cela peut être géré en fournissant à ces races l’activité physique nécessaire, comme un entraînement régulier ou des jeux de travail du nez.

Une surexcitation peut se produire chez ton chiot à cause d’un nouveau stimulus, d’être excité par une activité ou s’il anticipe quelque chose avec impatience. Cela nous amène à discuter des déclencheurs!

Déclencheurs courants de surexcitation

Si tu penses que ton chiot à des périodes de surexcitation, alors la prochaine étape est de faire une petite enquête sur ce qui le stimule et de l’observer dans ses changements de comportement. Tu peux déjà te demander…

« Est-ce que mon chiot tire sur la laisse et couine pendant les promenades ? »

« Est-ce que mon chiot a des tocs (courir en rond de manière incontrôlable ou aller et venir de façon frénétique) lorsque je le laisse sortir dans la cour ? »

« Est-ce que mon chiot commence à aboyer ou à sauter partout quand je rentre à la maison ? »

« Est-ce que mon chiot commence à tourner en rond et à sauter sur moi à l’heure du repas ? »

Pense à tous les moments où ton chiot montre un comportement surexcité. Et pense aussi à ce qui se passe pendant ces moments-là : ton chiot est surpris de voir d’autres chiens, des écureuils et des gens pendant sa promenade ou dans ton jardin. Ton chiot est à la maison depuis des heures à attendre votre retour, quand soudain vous franchissez la porte. Tu remarqueras peut-être que la surprise et l’anticipation sont deux des facteurs courants, ce qui peut contribuer à une accumulation d’excitation chez ton chiot.

« Mon chiot commence-t-il à grogner et à s’énerver pendant les jeux ? »

D’autres déclencheurs peuvent se produire pendant une activité, en particulier pendant les jeux. Il n’est pas rare qu’un chiot qui était déjà engagé dans quelque chose de stimulant comme un jeu de tir à la corde par exemple, joue gentiment un moment, puis s’intensifie, pour grogner et mordiller peu de temps après. Au cours de ces activités, tes mains et tes pieds, deviennent des cibles mobiles amusantes pour ton chiot, et peuvent parfois l’attirer et lui donner envie de les attraper.

calmer chiot

À faire et à ne pas faire pour aider à calmer ton chiot

Maintenant que tu connais les déclencheurs qui peuvent provoquer une surexcitation chez ton chiot, que se passe-t-il ensuite ? Voici quelques choses à faire et à ne pas faire, qu’il est bon de retenir et suivre la prochaine fois que ton chiot vivra une crise de surexcitation !

N’encourage pas son excitation 

C’est une chose que de nombreux propriétaires font par inadvertance d’une manière ou d’une autre. Accorder à ton chiot de l’attention positive ne fera que donner encore plus de valeur à son comportement. Une chose qu’il faut retenir « tu obtiens ce que tu récompenses ! », alors au lieu de cela, soit aussi neutre en énergie que possible et ne nourrit pas cette excitation. Choisis d’ignorer ton chiot dans un premier temps, si cela ne suffit pas isole-le. Il doit comprendre que son comportement n’est pas autorisé et que s’il continue il ne pourra pas rester avec toi.

Ne crois pas le mythe « ça passera avec l’âge ». 

Il existe une idée fausse selon laquelle avec l’âge, l’énergie du chiot disparaîtra. Bien que certains chiots se calment en vieillissant, la surexcitation n’est pas une énergie normale chez les chiots et peut continuer à apparaître même chez les chiens adultes. L’essentiel est de comprendre quand survient la surexcitation et ce qui la provoque afin d’y remédier avant qu’elle ne devienne incontrôlable.

Donne à ton chiot une solution saine. 

L’une des meilleures façons de gérer la surexcitation est de diriger l’énergie de ton chiot vers quelque chose de sain, comme une activité ou un jouet. Un jeu structuré comme la recherche d’objets, ainsi que l’apprentissage du calme et des sorties alliant marche calme en laisse et liberté contrôlée vont t’aider à canaliser ton chiot tout en lui permettant de rester actif.

Récompense un comportement calme. 

Laisse à ton chiot suffisamment de temps calme pour se détendre et se poser. Lorsque de lui-même il choisit de se mettre dans un état émotionnel stable tu peux en profiter pour lui proposer une séance câlins, un jouet à mâcher, une friandise naturelle qui l’encouragera à garder cette attitude calme et détendue. Ainsi tu associes le calme à quelque chose d’agréable, et plus tu récompenses cela, plus ton chiot choisira cette option.

Reste calme, tout le temps ! 

La meilleure façon de gérer un chiot surexcité est de rester calme. Cela signifie qu’il va falloir que tu contrôles ta propre excitation. Chaque fois où tu sembleras excité (voix forte et vive, gestes brusques, déplacements rapides …) ton chiot risque de se mettre sur la même énergie que toi et donc de monter en excitation. Le calme appel le calme, alors prend une tisane et détends-toi.

comment calmer un chiot

Comment apprendre à son chiot à se calmer ?

L’éducation de ton chiot aura un grand impact sur son comportement. Obéir demande de la concentration et pour être concentré ton chiot a besoin de se calmer. Pas besoin de lui apprendre tout un tas d’ordres dès maintenant, seulement deux ou trois ordres te seront indispensables. Il ne te restera ensuite qu’à les utiliser dans le quotidien pour canaliser ton chiot.

Lui apprendre le assis

Un ordre simple et indispensable pour le quotidien, apprendre le assis à ton chiot peut se faire dès son arrivée à la maison. Voici une méthode simple et efficace :

  1. Appelle ton chiot
  2. Présente-lui une friandise au-dessus de son museau
  3. Lève progressivement la main vers l’arrière de sa tête
  4. Dès qu’il pose les fesses dit-lui « assis » et donne-lui la friandise

Répète cela plusieurs fois dans la journée, lorsque cela sera facile pour lui tu pourras faire l’exercice avec la friandise dans la poche et simplement mimer le geste avec ta main tout en lui indiquant l’ordre oralement. Evidemment tout le temps de l’apprentissage récompense ton chiot à chaque fois qu’il obéit.

Plus tard une simple caresse pourra suffire à le récompenser.

Lui apprendre le coucher

Le assis peut suffire, mais sache qu’au coucher ton chiot sera plus stable, c’est une position qui l’incitera à se calmer et à se poser. Plus qu’un simple assis.

Pour lui apprendre le coucher procède de la manière suivante :

  1. Appelle ton chiot
  2. Demande lui de s’associer ( cette étape ne sera plus indispensable par la suite, mais elle facilite l’apprentissage
  3. Présente-lui une friandise devant son museau
  4. Descend la friandise vers le sol en éloignant progressivement ta main de ton chiot
  5. Dès qu’il se couche dit-lui « coucher » et donne-lui la récompense

Tout comme pour le assis, répète cela plusieurs fois dans la journée, lorsque cela sera facile pour lui tu pourras faire l’exercice avec la friandise dans la poche et simplement mimer le geste avec ta main tout en lui indiquant l’ordre oralement. Evidemment tout le temps de l’apprentissage récompense ton chiot à chaque fois qu’il obéit.

Plus tard une simple caresse pourra suffire à le récompenser et tu ne seras plus obligé de passer par le assis, il pourra directement se coucher.

Lui apprendre le pas bouger

L’autre ordre indispensable est le pas bouger. Il s’agit d’apprendre à ton chiot à maintenir une position pendant un temps donné. Il peut donc être appliqué au assis et au coucher afin d’obtenir le assis-pas bouger ou le coucher-pas bouger.

Il faudra déjà que ton chien connaisse le assis et/ou le coucher, ensuite te peut procéder de cette façon :

  1. Demander assis ou coucher à ton chiot
  2. Récompense-le 
  3. Puis dis-lui « pas bouger »
  4. Si ton chiot tien la position récompense-le à nouveau et redit lui « pas bouger »
  5. Si ton chiot bouge redemande-lui l’ordre « assis-pas bouger » ou « coucher-pas bouger » et fait-le attendre quelques secondes avant de le récompenser et redis lui « pas bouger »
  6. L’exercice doit se terminer quand tu le décides, libère ton chiot en lui disant « va » par exemple.

Au fil des entrainements ton chiot pourra tenir l’ordre de plus en plus longtemps et tu pourras espacer progressivement les moments où tu le récompenses.

L’appliquer au quotidien

Maintenant que ton chiot connait le assis-pas bouger et/ou le coucher-pas bouger tu vas pouvoir t’en servir au quotidien pour lui enseigner la maitrise et le calme. Utilise toutes les actions du quotidien qui te semblent pertinentes. En voici quelques unes :

Attendre avant de manger

Le moment du repas est souvent source d’excitation, mais la gamelle est aussi quelque chose de très motivant. Nul doute que ton chiot saura patienter sagement si c’est la seule façon d’avoir son précieux repas. Une fois que tu as tout préparé, idéalement en dehors de sa vue et sans qu’il s’en aperçoive, comme ça tu limites la montée en excitation. Appelle-le et demande lui un assis-pas bouger (ou coucher-pas bouger), pose la gamelle et attend quelques secondes. Ton chiot doit attendre ton feu vert pour y aller.

Attendre avant de sortir

La sortie en promenade ou dans le jardin est également un bon entrainement pour faire progresser ton chiot sur la gestion de la patience et du calme. Avant d’ouvrir la porte, demande-lui un assis-pas bouger et ouvre la porte. Tu dois pouvoir passer sans que ton chiot force ou te suive. Il doit attendre ton feu vert.

Attendre dans toutes les situations possibles

Le principe sera toujours le même : ton chiot obtiendra ce qu’il veut une fois qu’il sera calme et posé. Tu peux instaurer cette nouvelle règle partout où tu en as besoin. Et surtout dans les moments où ton chiot monte en excitation.

à quel âge un chiot se calme

Comment calmer un chiot qui mord tout le temps ?

Il arrive, lorsqu’un chiot est séparé trop tôt de sa mère et de sa fratrie, qu’il ne sache pas contrôler son envie de mordiller et qu’il y aille vraiment trop fort. Il faut dire que la bouche de ton chiot est remplie d’environ 28 rasoirs minuscules qui semblent être attirés par tes mains ou tes pieds. Mordiller est un comportement normal, et indispensable au développement de ton chiot. En revanche l’apprentissage du contrôle de la morsure est indispensable. Si ton chiot n’a pas pu l’apprendre avec sa mère, tu vas devoir lui apprendre toi-même.

Apprends à ton chiot l’inhibition des morsures

Apprendre à modérer la force d’une morsure est très important pour tous les chiens. S’ils ont appris l’inhibition de la morsure, ils comprennent qu’ils ne doivent pas mordre fort. Les chiots se mordent naturellement pendant qu’ils jouent. S’il mord trop fort sa mère ou l’un de ses frères, l’autre chien émettra probablement un cri fort, avertissant le chiot : « Hé, ça fait mal !

Tu vas devoir procéder de la même manière, mais je te conseille de ne pas attendre qu’il te fasse mal et d’interdire le comportement d’attraper une partie de ton corps. Attention cependant reste calme et de marbre, car pour certains chiots, un éclat de voix peut être synonyme de jeu et l’exciter encore plus. 

Si tu ne parviens pas à le canaliser, préfère simplement l’isoler.

Apprends à ton chiot que mordre signifie « jeu fini »

Si ton chiot mord en jouant, cela doit signifier que la récréation est terminée, sans exception. Crier ou punir physiquement ton chiot, aussi étrange que cela puisse paraître, peut être perçu comme une suite du jeu. Tu lui apprends que mordre lui offre un autre type de « jeu ». Dans le cas contraire tu peux aussi le rendre craintif vis-à-vis de toi. À la place, apprend-lui que mordre ne lui apportera rien, voire même de se retrouver exclu du groupe.

Donne à ton chiot un jouet à mâcher

Avoir un jouet à mâcher, que ton chiot adore, à portée de main est une excellente idée. Avant même que ton chiot ne déclenche le comportement de mordre ou de mordiller, propose-lui de combler son besoin (indispensable) de mâchonner grâce à un jouet ou une friandise naturelle (corne, sabot .)… En revanche ne lui donne pas s’il est déjà en train de mordiller, tu risquerais de récompenser et donc de valider le mauvais comportement. 

Assure-toi de combler ses besoins en exercice physique

Tu ne peux pas demander à ton chiot d’être calme en tout temps. Il a besoin de se défouler. Propose-lui quotidiennement des balades calmes, plus ou moins longues en fonction de son âge. Et quand sa croissance te le permettra, instaure plusieurs fois par semaine des sorties sportives.

Ne frappe jamais ton chiot

Rien, absolument rien, ne justifie de s’en prendre physiquement à un chiot. Ni même à un chien adulte. Si tu te sens dépassé par son éducation, fais-toi aider par un professionnel.

Contacte un éducateur canin RespectDogs si tu en ressens le besoin.

Je te laisse sur notre vidéo : comment calmer un chiot agité, et te dis à très vite pour un nouvel article.

RECEVEZ GRATUITEMENT
VOTRE GUIDE
« Rendre son Chien obéissant et bien dans ses pattes »

Inscrivez votre prénom et adresse mail et je vous envoie gratuitement un contenu exclusif :

prenez de bonnes habitudes d'éducation canine avec votre chien grâce aux conseils des éducateurs et comportementalistes Respectdogs
Autres articles de la catégorie Chiot | Education canine
Mon chien grogne : 6 choses à mettre en place rapidement

Mon chien grogne : 6 choses à mettre en place rapidement

Ton chien grogne, parfois lorsqu’il mange, parfois lorsqu’il joue, ou lorsqu’il voit un autre chien. Mais tu n’es pas sûr de bien comprendre son intention … Est-ce de l’agressivité ? Du jeu ? De la peur ? Ne t’en fais pas, on est là pour t’aider à déchiffrer le...

Mon chien court après les vélos : 5 étapes pour qu’il arrête

Mon chien court après les vélos : 5 étapes pour qu’il arrête

Ton chien court après les vélos le long du grillage de ton jardin, ou alors il veut les poursuivre et tire comme un fou sur sa laisse. Et si par malheur il est détaché, tu n’as plus aucun contrôle sur lui. Ce comportement gênant est dangereux pour les cyclistes, mais...

Les Élevages de Berger Américain Miniature en France

Les Élevages de Berger Américain Miniature en France

Vous avez lu notre article sur le Berger Américain Miniature et vous êtes sûr que c'est le chien fait pour vous ? Nous avons listé pour vous quelques élevages en France tenus par des éleveurs passionnés. N'hésitez pas à les contacter pour en savoir plus...Élevages de...

Mon chien saute : 3 étapes pour le stopper

Mon chien saute : 3 étapes pour le stopper

Ton chien est croisé kangourou ? Il te saute dessus, saute sur les gens, sur les portes, sur les voitures … Et franchement cela te mets mal à l’aise, il laisse des traces de pattes sur les vêtements, certaines personnes n’aiment vraiment pas ça, il abîme les portes,...

Avoir deux chiens à la maison : bonne ou mauvaise idée ?

Avoir deux chiens à la maison : bonne ou mauvaise idée ?

Tu passes tellement de bons moments avec ton chien que l’idée d’en avoir un deuxième te traverse l’esprit. En plus cela fera un compagnon à ton loulou lorsqu’il doit rester seul à la maison.  Mais tu as besoin de peser le pour et le contre avant de te lancer dans...

guide éducation canine

Votre e-book gratuit!

  

27 pages de conseils sur l’éducation et la psychologie canine pour donner le meilleur à votre chien:

✅  - Comment mettre en place une éducation juste ?
✅  - La clé d'une bonne socialisation !
✅  - 3 éléments essentiels au bien-être de votre chien.
✅  - Comment prévenir l'anxiété de séparation ?
✅  - La technique pour des moments de jeux sans bousculade
✅  - 5 règles de vie qui permettent son bien-être physiologique...

⭐️   - Inscription à nos mails privés ! Tout les jours des astuces canines dans votre boîte mail !

Vérifiez votre boite mail ou vos spams si elle est capricieuse ;)