Le choix du chiot

Le choix du chiot

Vous avez décidé d’adopter un nouveau compagnon, comment orienter votre choix ?

Comment décider quelle race est faite pour vous ?

animals-3017138_1920

Choisir de faire entrer un nouvel animal dans son quotidien doit être une décision mûrement réfléchie. 

Cette décision entraîne votre responsabilité pour plusieurs années et ne doit donc surtout pas être prise à la légère. 

Vous êtes heureux d’accueillir un nouveau compagnon à la maison et cela doit rester un plaisir à long terme. 

Pour cela vous devez bien vous renseigner sur la race que vous choisissez (en se rapprochant d’un éleveur ou dans un livre présentant les races de chiens par exemple) 

Il est important de ne pas choisir une race juste pour des critères esthétiques. 

N’hésitez pas à faire un tableau comparatif (activité, sport, départs en vacances, éducation .. ) qui vous aidera dans votre choix.

Vous ne devez pas oublier que vous allez devoir lui apporter tout ce qui est nécessaire à son bien-être, son hygiène mais aussi à son bon développement et son éducation

Vous devez être conscient des contraintes, des responsabilités induite par cette acquisition et des frais vétérinaires auxquels vous devrez faire face.

Vous devez vous poser les bonnes questions pour faire le choix de votre chiot :

Combien de temps pouvez-vous consacrer à votre chien chaque jour ? Combien de temps sera-t-il seul? 

Quel est votre mode de vie ?

En moyenne un chien a besoin de se dépenser au moins 30 minutes chaque jour en extérieur (hors de la maison et du jardin). 

Il faut aussi prévoir un temps pour l’éducation qui doit se faire quotidiennement. 

Chaque race à son tempérament mais aussi chaque chien.

Certaines races ont besoin de beaucoup d’activités physiques, alors que d’autres s’accommoderont parfaitement à une vie casanière. 

Si vous choisissez un individu avec du caractère, sachez qu’il faudra être plus rigoureux dans son éducation. 

Votre habitation et votre environnement sont-ils adaptés à la race que vous souhaiteriez ? 

Un chien de grande taille aura besoin de plus d’espace qu’un petit chien, mais pour autant un Dogue Allemand aura beaucoup moins besoin d’exercices physiques qu’un Jack Russel. 

Certaines races s’adapteront plus facilement à la vie en ville alors que d’autres auront besoin de vivre à la campagne. 

 Quel est votre budget ? 

Un grand chien peut manger jusqu’à 4 kg de nourriture par jour et un chien à poil long demandera un toilettage régulier. 

Ne pas oublier que pour n’importe quelle race que vous choisirez, il y aura bien sûr les visites régulières ou imprévues chez le vétérinaire ainsi que les vaccins, soins antipuces etc.. 

Quelles tranches d’âge ont les membres de la famille ?

 En présence d’enfants ou de personnes âgées évitez d’orienter votre choix vers des chiens de réputation hargneux ou brutes.

Voulez-vous un chien de garde ? 

Tous les chiens ont l’instinct de garde sur leur territoire mais certaines races prendront se rôle beaucoup plus à cœur que d’autres. 

puppy-3785835_1920

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur cet article, et à consulter un éducateur comportementaliste Respectdogs qui saura vous guider en fonction de vos attentes pour le choix de votre boule de poils.

 À bientôt pour un nouvel article canin ..

Accueillir un chiot à la maison

Accueillir un chiot à la maison

Vous allez accueillir un chiot à la maison ! Votre boule de poils va bientôt arriver dans votre foyer et il aura besoin de nombreuses choses que vous devez acquérir ou préparer au préalable pour qu’il ne manque de rien à son arrivée! 

Chiot Yorkshire terrier couché sur un tapis

Quelle gamelle choisir pour mon chiot ?

C’est l’une des premières choses que vous allez avoir besoin lorsque vous allez accueillir votre chiot chez vous. En ce qui concerne les gamelles, privilégiez au départ du matériel solide et lourd de préférence afin d’éviter tout retournement.

Il n’est pas obligatoire de sur-élever les gamelles. Le chien par nature mange au sol. Néanmoins veuillez à ce que le sol ne soit pas glissant (attention au carrelage, n’hésitez pas à utiliser un tapis anti-dérapant) afin de ne pas abimer ses membres et son dos.

Pour rappel, votre chiot devra avoir en permanence de l’eau fraiche à disposition et facilement accessible.

Chiots Golden Retriever mangeant dans une gamelle de croquettes

Comment choisir le collier de mon jeune chien ?

Le collier doit être parfaitement adapté afin que votre chiot ne puisse pas le retirer en balade. Préférez les modèles à crans (comme les ceintures) plutôt que ceux à réglages coulissant qui se dérèglent avec la traction.

En ce qui concerne le choix de la laisse, celles en cuir sont plus confortables et celles en nylon plus faciles à nettoyer.

Lors des premières sorties en laisse, votre chiot essaiera de la mordiller. Vous devez lui interdire formellement cette pratique car la laisse est le prolongement de votre main. Pour que les balades ne soient pas l’enfer à chaque sortie, vous devez également apprendre à votre chiot à ne pas tirer.

Pour se faire à chaque fois qu’il tire arrêtez vous et rappelez-le. Pour ce qui est de la marche au pied, nous vous conseillons de faire appel à un éducateur canin Respectdogs.

Nous vous conseillons de garder le harnais pour les balades et les sports canins, ainsi votre chien pourra différencier obéissance et détente.

éducation du Chiot

Où faire dormir mon nouveau chien ?

Lorsque vous vous apprêtez à accueillir votre chiot chez vous, il faudra lui trouver un endroit au calme où vous pourrez installer son couchage. Evitez les endroits bruyants ou les lieux de passage. Votre chien doit avoir son endroit dans lequel il peut se reposer tranquillement sans être dérangé sans cesse. Prévenez vos enfants que c’est son lieu de repos et qu’il est hors de question d’aller le déranger quand il est dans son panier.

Evitez de l’isoler, car il risquerait de ne pas apprécier son couchage et de rester près de vous. Mettez le panier dans la pièce de vie, facilement à vue, ce qui facilitera l’apprentissage du « à ta place ».

Ne placez pas son couchage en hauteur pour l’aspect hiérarchique ni près d’un passage de porte, afin qu’il ne cherche pas à gérer les allées et venues.

Les premières nuits, votre chiot risque de pleurer. N’allez pas le prendre dans vos bras, cela ne fera que renforcer son mal-être. Vous devez l’ignorer et d’ici quelques jours il se sera habitué à son nouveau chez lui. Pour faciliter la séparation avec la fratrie nous vous laisserons un petit bout de couverture avec l’odeur de sa mère dessus, vous pouvez aussi lui laisser un vieux vêtement que vous avez porté…

Chiot Cocker Anglais qui dort parmi ses jouets sur le tapis du salon

Comment transporter son chiot en sécurité ?

Vous serez amené à transporter fréquemment votre chiot en voiture. Notamment pour aller chez le vétérinaire ou pour partir en promenade. Dans une cage votre chien sera en sécurité dans votre véhicule. En plus, sa place sera clairement définie. A défaut le coffre reste l’endroit le plus sécurisé pour votre chiot. En aucun cas il ne doit être libre sur les sièges. Des laisses s’adaptent à la ceinture de sécurité et se fixent sur un harnais.

Chiot Boxer assis à l'arrière d'une voiture regarde par la fenêtre

Quels jouets pour mon chiot ?

Eléments indispensables à l’éducation du chiot, à son éveil, et au renforcement de votre complicité, les jouets devront être de qualité. Au début de son existence, votre chiot découvre chaque objet et risque de les détruire en les mordillant. Bannissez les jouets en mousse pour éviter tout risque d’étouffement et privilégiez des jouets solides, résistants en caoutchouc.

Chiot qui joue avec une peluche

Quelle cage choisir pour un jeune chien ?

Votre chiot risque d’être le roi des bêtises pendant votre absence. Il se peut également qu’il soit victime d’anxiété de séparation. Dans ce cas, il risque de détruire votre mobilier ou autre. Pour sa sécurité, nous vous recommandons d’optez pour une cage type SAVIC lorsque vous ne serez pas à la maison.

La caisse pour chien ne doit pas être perçue comme une punition et votre chien ne doit jamais y être placé dedans s’il vient de faire une bêtise. Vous devez l’habituer à y aller tout seul en plaçant au début des friandises à l’intérieur et en laissant la porte ouverte. Il faut que ce soit son endroit, sa zone de confort. Il faut savoir que les chiens qui font de l’anxiété de séparation sont stressés par l’espace. Plus la pièce dans laquelle il reste durant votre absence est grande, plus le stress de votre chiot sera important.

De plus la réduction de l’espace, notamment pour dormir, réduit le risque de malpropreté! Les chiens, sauf troubles, ne font pas leur besoins là où ils dorment!

Et n’oublions pas que se sont des animaux de terrier, alors une cage avec éventuellement un drap dessus lui conviendra parfaitement.

Vous connaissez maintenant tous les indispensables à avoir avant que votre chiot arrive chez vous ! Bonne route avec votre boule de poils.

Adopter un chien à Rouen : une Association pour l’Adoption de chien Rouen

Adopter un chien à Rouen : une Association pour l’Adoption de chien Rouen

Adopter un chien est une responsabilité à ne pas prendre à la légère. Un animal de compagnie aussi peut vous accompagner longtemps. En plus de vous rendre heureux, un chien est en mesure de vous protéger. Il deviendra le meilleur ami de chaque membre de votre famille. Sachez également qu’un animal bien dressé peut intégrer un foyer et lui apporter le réconfort dont il a besoin au quotidien. N’hésitez pas à vous faire accompagner d’un éducateur canin à Rouen pour cela. En attendant, voici tous nos conseils pour adopter un chien à Rouen.

Pourquoi adopter un chien ?

Le chien a toujours été considéré comme le fidèle compagnon de l’homme. Particulièrement affectueux, cet animal de compagnie est adapté aux enfants, aux adultes et aux séniors. Outre sa douceur envers son maître, un chien sait également améliorer votre humeur ou vous réconforter en cas de besoin.

Diverses situations peuvent vous pousser à adopter un chien. Il se peut que votre enfant en réclame un. Attention cependant à ne pas offrir un chien à un enfant comme vous offririez un jouet. Le chien devra être considéré comme faisant partie intégrante de votre famille.

  • La capacité de cet animal à garder votre maison n’est plus à prouver.
  • Votre compagnon à poils garantit une fidélité sans pareil. Adopter un chien à Rouen vous permet d’obtenir un animal de compagnie qui pourra être obéissant et en bonne santé, si vous vous en occupez correctement.
  • Un chien saura instaurer une ambiance chaleureuse dans votre maison.
  • Certains animaux dressés de manière spécifique peuvent servir de guide à une personne malvoyante ou assister une autre atteinte d’épilepsie. Un chien n’est pas seulement un animal de compagnie, il peut être éduqué pour assister son maître en cas de besoin.

 

Les Arts et les Âmes : l’association de protection des animaux à Rouen

L’association de protection des animaux Les Arts et les Âmes réunit des personnes qui agissent concrètement pour les animaux tels que les chiens et les chats. Les actions menées par les membres sont uniquement réalisées en faveur de la cause animale.

 

Les actions de l’association

Les Arts et les Âmes prennent soin des animaux qu’ils ont recueillis suite à un abandon ou un sauvetage. L’association de protection des animaux se charge ensuite de proposer ces animaux à l’adoption afin de leur trouver une famille aimante et responsable.

Créée en 2014, l’association de protection des animaux Les Arts et les Âmes s’est basée sur la création artistique afin de financer ses projets. Les artistes des quatre coins du monde peuvent participer à l’aventure en faisant un don à travers la commercialisation de leurs œuvres ou créations.

 

Pourquoi passer par une association pour adopter un chien à Rouen ?

Vous envisagez d’adopter un chien ou un chiot ? Le site internet Les Arts et les Âmes dispose des informations nécessaires à la réalisation de votre projet. Vous pouvez y voir les photos de quelques animaux à adopter. Les informations les concernant comme leurs noms, leurs dates de naissance, les caractéristiques de leur pelage, leurs poids, leurs identifications et leurs conditions de vie.

L’intérêt de passer par cette association pour adopter un chien est que vous obtiendrez un chien identifié, vacciné, stérilisé et en bonne santé. Il n’y a pas de mauvaise surprise !

Les membres de cette association d’adoption chien à Rouen sauront aussi conseiller chaque famille pour les aider à trouver un chien adapté à leur situation.

 

Comment adopter un chien à Rouen ?

Les conditions d’adoption de l’association se traduisent par le remplissage d’un formulaire de contact en ligne. Les démarches peuvent également se faire via la messagerie privée de Facebook ou par l’intermédiaire d’un e-mail. Vous pouvez également contacter directement l’association par leur numéro de téléphone. Enfin, vous pouvez voir certaines informations sur leur site internet.

Une visite au préalable vous permettra de poser les questions qui vous tourmentent. Vous en saurez davantage sur la suite de la procédure d’adoption.

 

Tarif Adoption chien Rouen

Les frais peuvent varier d’un animal à un autre.

Avec une association telle que Les Arts et les Âmes, vous avez l’avantage d’adopter un animal vacciné. Il dispose également de l’identification obligatoire et d’un certificat de bonne santé.

tarif adoption chien rouen 

 Besoin d’accompagnement pour l’éducation du chiot que vous venez d’adopter ? Pas de problème! Votre éducateur canin RespectDogs est là pour vous aider. 

Que doit apprendre le chiot  pendant la période de socialisation ?

Que doit apprendre le chiot pendant la période de socialisation ?

La socialisation d’un chiot est très importante afin d’avoir un chien bien dans ses pattes et équilibré à l’âge adulte. A quel moment se situe la période de socialisation? Quelles sont les erreurs à ne pas faire? Et surtout comment faire pour socialiser son chiot au maximum? Nous vous expliquons tout !

A quel âge s’effectue la socialisation d’un chiot ?

La socialisation d’un chiot s’effectue entre ses 3 semaines et ses 4 mois environ. C’est durant cette période qu’il est important pour lui de voir le maximum de chose. En effet, à la naissance, le cerveau du chien comme celui de l’Homme ou du Chat n’est pas totalement terminé.

Dans le cerveau du chiot, il y a une quantité importante de connexions entre les cellules nerveuses. Aux alentours des 7 semaines du chiot, le cerveau du chiot commence un « grand nettoyage », ainsi,  les cellules nerveuses que le chiot aura stimulé seront conservées, les autres seront supprimées.

La période entre les 3 semaines (période où le chiot dispose de ses capacités visuelles et motrices) et le « grand nettoyage » s’appelle la période sensible. Elle va durer jusqu’à l’âge de 4 mois environ, mais peut varier d’un individu à l’autre. Il est donc important pour le chiot de stimuler ses différentes cellules nerveuses pendant la période sensible afin qu’il ne les perde pas définitivement.

la socialisation du chiot

La communication pendant cette période de développement.

 Pendant la période sensible, le chiot doit apprendre à communiquer. D’abord avec son espèce et plus particulièrement sa mère ainsi que sa fratrie. Il apprend les codes canins. Ainsi il va apprendre la communication non verbale avec les siens.  Il apprendra grâce à sa mère tout un tas d’attitudes afin de se faire comprendre par ses congénères. Il va aussi apprendre pourquoi et quand grogner, aboyer etc.. 

Il va aussi apprendre à communiquer avec les espèces qui l’entourent telles que les humains, les chats, etc! Plus l’éducation du chiot commence tôt, plus elle est facile pour le chiot, ainsi vous augmentez vos chances de construire une relation solide et sereine basée sur la complicité et le respect des besoins de chacun  !

L’apprentissage de la hiérarchie canine

C’est aussi durant cette période que le chiot apprend la hiérarchie. Il va apprendre à trouver sa place dans une meute. Quelle est sa place, qui gère la meute et comment se comporter.

Dans une portée, c’est la mère qui va jouer le rôle de leader, elle peut décider qui mange quand, qui est autorisé a jouer ou non etc. Mais les petites boules de poils vont très rapidement se confronter entre eux afin de trouver leur place.

Ainsi, dans une portée vous pouvez vite distinguer quel chiot aura un caractère plus dominant, et quel chiot sera plus soumis. Durant la période sensible il est important pour le chiot de rencontrer d’autres chiens équilibrés afin de bien ancrer cette notion de hiérarchie. 

Un chien qui a compris la notion de hiérarchie aura moins de difficulté a trouver sa place une fois adulte et saura se comporter face à ses congénères.

L’imprégnation pendant la socialisation.

 C’est la capacité du chiot à reconnaitre ses semblables. Un chiot qui aura été élevé sans sa mère et sa fratrie et seulement en présence de chat, s’identifiera à un félin et aura plus de mal avec les contacts avec les autres chiens . C’est pour cette raison qu’il est important de ne pas le séparer trop tôt de sa mère afin qu’il s’identifie comme un chien. 

C’est durant la période sensible que le chiot doit découvrir toutes les espèces avec lesquelles il devra vivre: humain, chat, lapin, cheval… Il est important si le chiot doit vivre avec des NAC qu’il puisse les rencontrer durant la période sensible afin qu’il ne les identifie pas comme des proies.

English Bulldog puppy

L’acquisition des auto-contrôles chez le chiot.

 Durant sa période sensible le chiot va aussi apprendre à se contrôler! A ne pas mordre trop fort, à savoir s’arrêter, etc.. La mère joue un rôle très important dans l’acquisition des auto-contrôles c’est elle qui au départ va reprendre le chiot s’il mord trop fort etc.. C’est elle aussi qui interviendra si pendant le jeu avec ses frères et soeurs il va trop loin et les fait pleurer. Il se peut si la portée est trop nombreuse ou si la mère est plus laxiste, qu’elle ne reprenne pas les chiots et que ceux-ci développent des troubles du comportement tel que la destruction, l’agressivité car il ne saura pas s’arrêter etc…

Le filtre sensoriel 

 Lorsque le chien entend des bruits qu’il ne connait pas, il peut réagir par peur surtout si durant la période sensible il n’a pas été habitué. Un chien qui restera a la campagne durant ses 4 premières mois aura du mal a s’habituer à la ville, à se balader dans la foule, aux bruits de circulation… Plus le chien verra de chose et plus il sera l’aise avec ce qui l’entoure, voyager en voiture, en bus, passer l’aspirateur le tout en étant bien entouré et pourquoi ne pas détourner sur le jeux afin qu’il l’associe a un bon moment 😉 !

la socialisation du chiot digue de bordeaux

L’apprentissage du détachement  

 C’est le moment où le chiot doit apprendre à être seul, à se détacher de sa fratrie et de sa mère. C’est très souvent le cas aux alentours des 2 mois lorsque le chiot est adopté dans sa nouvelle famille. S’il restait avec sa mère, celle ci commencerait à le repousser naturellement entre ses 4 et 6 mois afin qu’il apprenne à être seul.

Il doit se passer exactement la même chose au sein du foyer d’humain de votre chiot. Il vous associera comme sa meute, et doit apprendre à être seul. Il vous faudra donc faire comme sa mère et le repousser s’il devient envahissant. Si le détachement ne se fait pas correctement, le chiot peut développer des troubles du comportement. C’est ce qu’on appelle « l’anxiété de séparation » lorsque le chien devient destructeur lors de vos absences.

Nous espérons vous en avoir appris plus sur la période de socialisation du chiot, afin que vous puissiez démarrer une relation saine avec votre boule de poil le plus équilibré possible 😉 !

Vous l’aurez compris, le travail commence chez l’éleveur et continue avec vous 😉 !

 Chez vous comment c’est passé la socialisation de votre chiot ? 

Comment socialiser son chiot ?

Comment socialiser son chiot ?

Vous souhaitez un chiot à l’aise partout, qu’il ne soit pas agressif ou craintif ? La période de socialisation est une étape essentielle pour avoir un chien avec un comportement stable.
Pour savoir comment socialiser son chiot il faut déjà comprendre comment le développement comportemental du chiot s’effectue.
Les périodes de développement sont très importantes chez le chien, en effet, elles vont avoir un impact très important sur son comportement. Le développement comportemental du chiot va être grandement influencé par ces conditions de vie. Par conséquent comme dans toutes les espèces animales rien n’est tout inné (génétique) ni tout acquis (apprentissage et environnement), les deux interviennent.

Le chien est une espèce nidicole :

C’est quoi ça nidicole ? Cela signifie que les adultes utilisent des nids pour leurs petits. C’est d’ailleurs une des raisons pour lequel beaucoup de chiens aiment un espace confiné pour dormir, cela est rassurant surtout pour les chiens anxieux. La gestation est relativement courte par rapport à la taille corporelle, ainsi que par rapport au nombre de chiots de la portée allant jusqu’à 15 parfois.

Un chien de 30 kg a une gestation d’environ 2 mois alors que nous humain nous portons 9 mois, soit plus de 4 fois plus, sans pour autant peser 120 kg.

Les femelles ont un nombre important de mamelles afin de pouvoir nourrir un maximum de petits. De plus les nouveaux-né sont quasi nus, leurs oreilles et leurs yeux sont clos, la thermorégulation et la mobilité sont réduites, tout cela les rend très vulnérable et dépendant de leur mère. Les chiots sont pourvus d’un très petit cerveau à la naissance et leur croissance cérébrale est considérable dans les premières semaines de vie. De même ils ont une lactation courte, une puberté précoce, ainsi qu’une faible longévité..

A la naissance ils sont donc aveugles et sourds, et extrêmement vulnérables ! Le chien se développe très rapidement, il est considéré comme adulte entre 1 an et 18 mois pour la plupart des races.

Chronologie du développement

Avant la période de socialisation du chien il y en a trois autres qui sont également très importante. Si elle se déroule bien il vous sera plus aisé de socialiser votre chiot. On peut couper le développement comportemental du chiot en 4 périodes :
1-Prénatale : Avant la naissance
2-Néonatale : De la naissance à 2 semaines
3-Transition : De 2 à 3 semaines
4-Socialisation : De 3 semaines à 3 mois.

Du développement in utero jusqu’à l’âge de 3 mois, le chiot va être confronté à des situations qui modèleront son système nerveux central et auront une incidence sur toute sa vie. Par conséquent les expériences qu’il va vivre, tant en quantité qu’en qualité seront essentielles à son avenir comportemental. De plus ces périodes de développement sont sensibles, ce qui signifie qu’elles influencent grandement le comportement du chien.

1- Période Prénatale (avant la naissance)

La gestation dure environ 9 semaines. Pendant les 10 à 15 derniers jours de gestation, le foetus possède déjà des compétences tactiles. Pendant cette période le chiot va donc développer son sens tactile. Il réagit à la caresse du ventre de sa mère et au stress que celle-ci subit. Donc il est essentiel que la gestation de la mère se passe dans les meilleures conditions d’attention, de calme et de sérénité.

Un stress trop intense durant la gestation peut avoir des conséquences défavorables chez le chiot. Par exemple, comme la diminution des comportements de jeu, la réduction de la fréquence des interactions sociales, et l’anxiété augmentée. On remarque les mêmes conséquences si la femelle gestante se retrouve dans un milieu hypo-stimulant (isolement).

2- Période Néonatale (naissance – 2 semaines)

Cette période sera le développement de l’attachement de la mère aux chiots, de l’orientation tactile (ils se déplacent grâce au toucher.), de la flexion et extension des muscles et de l’acquisition du tonus normal.

À cet âge les chiots ont un comportement quasi végétatif. La maturation du système nerveux n’es pas terminée à la naissance des petits. Le chiot est sourd, aveugle et incapable de se mouvoir, il passe le plus clair de son temps à dormir.

Le réflexe de frisson thermique n’existe pas dans les premiers jours. Ce qui explique que les chiots dorment en amas les premières semaines car leur régulation thermique n’est pas encore efficace.

la période de socialisation du chiot commence à l'âge de 3 semaines pour finir vers 3 mois environ
Le chiot est totalement dépendant de sa mère qui le nourrit, le protège, le nettoie par léchage en stimulant l’élimination et ingérant ses excrétions. L’apparition du réflexe de fouissement (il cherche à enfouir sa tête dans des endroits bien chauds), du réflexe labial (essaie de téter tout ce qui s’approche de ses lèvres), et du réflexe périnéal (il fait ses besoins quand sa mère lui lèche le ventre et le périnée). C’est pendant cette période que se mettent en place les connexions nerveuses. Elles sont influencées par le programme génétique de l’individu et par l’environnement où il grandit ainsi certaines synapses se stabilisent tandis que d’autres sont éliminées.
Les spécialistes du comportement du chien conseillent de prévoir dès la naissance des petits:
  • une pièce d’éveil avec des sons variés.
  • des jouets de différentes textures, des tissus, des morceaux de bois… pour les familiariser aux objets inconnus et favoriser leur stimulation sensorielle.

Chez un individu, un manque plus ou moins important de stimulation d’un système sensoriel entraînera des réactions disproportionnées par rapport au comportement de sujets élevés dans des conditions « normales ». D’ailleurs, à l’inverse une hyper-stimulation irait dans le même sens. Donc l’équilibre entre ces deux extrêmes est là où un niveau moyen de stimulation est atteint.

3- Période de Transition (2-3 semaines)

C’est la phase de développement des sens, le chiot ouvre les yeux (entre le 10ème et le 14ème jour), entend (entre le 14 et le 21ème jour). Il sursaute au bruit car les oreilles s’ouvrent également durant cette période (réflexe de sursautement). C’est également le début de vocalises complexes, de l’orientation visuelle (se déplacer grâce à la vue) et de l’autonomisation motrice (les mouvements deviennent faciles et naturels).

Ainsi, c’est à cet âge que l’on peut détecter une déficience visuelle ou auditive. Le sommeil du chiot est encore important mais il n’occupe plus que 65 à 70% du temps.

En bref, à la fin de la période de transition le chiot a acquis les compétences sensorielles et motrices qui vont lui permettre d’acquérir les comportements complexes qu’implique la vie en meute.

4- Période de Socialisation et familiarisation. (3-12 semaines)

Les conseils gratuits pour socialiser son chien de la meilleur façon possible
Nous voilà à la période de socialisation, la comprendre est essentiel pour savoir comment socialiser mon chiot! Effectivement la période de socialisation commence chez l’éleveur mais c’est vous qui devez continuer le travail après l’adoption.

Les chiots se dirigent vers les sons et la lumière. Puis l’apprentissage de groupe commence, c’est la socialisation primaire. C’est aussi le début de l’apprentissage du comportement de communication avec les premiers aboiements, grognements, jappements. Le comportement exploratoire (d’investigation) débute lui aussi.

C’est le moment des apprentissages essentiels : acquisition des auto-contrôles comme l’inhibition de la morsure (les cris du mordu font lâcher le mordeur.), la hiérarchie, les jeux.

Attention : si les chiots sont séparés de leur fratrie à ce moment là, on risque un mauvais contrôle de l’inhibition de la morsure. Ainsi qu’un apprentissage incomplet des règles sociales et un hyper-attachement.

Puis vient aussi l’apprentissage de la hiérarchie par appréciation de la gestion de l’espace et de la disponibilité de la nourriture. Par exemple le chiot constate qu’il ne peut manger que lorsque tel individu a terminé etc…

Ensuite la phase d’aversion débute  dès cinq semaines. Par conséquent le chiot fuit les personnes inconnues et il a tendance à craindre les nouveautés. Ainsi les nouvelles espèces découvertes peuvent être considérées comme ennemies.

De même c’est le commencement des relations avec les autres espèces, l’attachement social aux être-humains. Si l’éleveur est un homme, célibataire, sans enfant, les chiots n’auront donc probablement jamais connu de femmes ou de jeunes. Ils peuvent donc les craindre dans le futur, parce qu’ils n’auront pas été habitués à eux.

 
Plus les premières semaines de la période de socialisation seront riches en enseignements plus le chiot sera apte à s’adapter à sa future vie.

L’âge légal de vente des chiots est 8 semaines. C’est une période extrêmement sensible, celle de la peur, de l’identification et de l’aversion qui débute et va s’étendre jusque vers la 12ème semaine.

Même s’il découvre le comportement de peur, c’est dans la 8ème et la 9ème semaine que le chiot est le plus curieux. C’est donc la meilleure période pour lui faire faire des expériences diverses (découvrir la ville, le bruit, les espèces inconnues etc.) afin qu’elles lui soient familières et ne génèrent pas de peur lorsqu’elles se reproduiront.

Le comportement d’évitement est une conséquence de la peur : l’animal évite ce qui provoque la peur.

Comment socialiser son chiot ?
Cette période est donc cruciale pour la vie future du chien, c’est l’apprentissage et le développement des relations sociales. Au contact de ses congénères le chiot va apprendre à bien communiquer avec son espèce..
  • Un chiot privé de toute relation avec ses congénères risque d’en subir de graves déficits au plan relationnel avec ses semblables : peurs, phobies, agressions envers les autres chiens, incapacité de ce reproduire.
  • D’un autre coté, un chiot élevé parmi d’autres chiens et n’ayant aucun ou peu de rapport avec l’homme pourra présenter les mêmes comportements de peur, phobies et d’agression vis-à-vis de l’être humain.
  • Au-delà des êtres vivant qu’il va côtoyer, le chiot doit également prendre connaissance de l’environnement qui sera le sien durant sa vie entière.

Un chiot avec un tempérament individuel curieux ou au contraire méfiant semble être un paramètre déterminant. En outre des individus de ce type seront plus distant de l’homme et donc plus susceptibles de développer un défaut de familiarisation.

Comment faire pour bien socialiser son chiot ?

Comment socialiser son chiot ?
Il y a risque de syndrome de privation ou d’isolement si le chiot reste après la 7ème semaine dans un élevage pauvre en stimulations du type « animaux de rente ». On comprend donc que l’absence de socialisation entraîne un comportement social inadapté de l’adulte…

De plus quand un chiot est isolé pendant la période de l’imprégnation, il ne pourra plus s’attacher, ni aux autres chiens, ni aux humains.

Tenez compte des observations suivantes:

  •  S’il vit jusqu’à la 14ème semaine avec des congénères sans voir d’humains, il aura un comportement normal avec les chiens mais pas avec l’homme. Cet animal pourra être apprivoisé et tolèrera peut être la nourriture et des contacts affectifs occasionnels avec l’humain (parties de jeux, caresses…), mais ne sera probablement jamais un animal domestique à l’aise.
  •  Si entre la 3ème et la 12ème semaine, un chiot vit avec des humains sans voir d’autres chiens, il sera très à l’aise au milieu des humains, auquel il s’identifiera, mais ne supportera pas le contact avec des congénères.
  • Des expériences démontrent que des chiots de 5 semaines, mis pour la première fois en contact avec des humains, les approchent avec confiance.
  • Par contre si le premier contact est à 7 semaines, ils hésitent à s’approcher.
  • Et si le premier contact est à 9 semaines, ils n’approchent pas les humains.
  • Enfin, si la première rencontre a lieu à 14 semaines, le contact est devenu impossible, le comportement étant celui d’un animal sauvage.

Vous comprenez donc que si vous adoptez votre chiot avant ses 12 semaines il y a beaucoup de travail à effectuer.

Voici des exercices recommandés et indispensables pour socialiser votre chiot:

Marche en laisse dans une rue calme puis progressivement marche en laisse dans une rue bruyante, passagère. Vous devez associer ces sorties à un moment positif. Par exemple, pensez à emmener jeux et récompenses.

Faites aussi des balades à la campagne avec de cours déplacement en voiture. Par exemple si possible efforcez-vous de lui faire rencontrer le plus de situations possible les ascenseurs, les gares… skateurs, vélos, poussettes…

Ensuite des rencontre avec différents types de personnes : adultes, personnes âgées, enfants, personnes en uniforme, vétérinaire, fauteuils roulants, skateurs, vélos, poussettes…
Puis rencontre avec des chiots et des chiens adultes, en vous assurant que leur vaccination est bien à jour. Rappelez-vous que votre chiot est encore vulnérable s’il n’a pas son rappel de vaccins. Il faut également qu’il rencontre avec d’autres animaux : chats, animaux de basse-cour, chevaux.

D’ailleurs profitez-en pour faire connaissance avec le tempérament individuel de votre loulou. Car il sera plus facile de mettre en place des exercices adaptés si vous vous apercevez par exemple qu’il cherche à attraper les vélos, jogger ou autre objet en déplacement.

Comment socialiser son chiot ?

Dès le début et à l’aide de friandise apprenez lui à être manipulé sans stress : brosser, toucher les oreilles, ouvrir la gueule, essuyer les pattes, être porté, avoir la gueule fermée. Si votre chien est un jour blessé vous serez heureux de lui avoir appris à se laisser inspecter sereinement.

C’est également le moment de jouer à différents jeux et créer un lien de cette façon. Devenez son meilleur compagnon de jeux. Cela vous sera très utile au moment de l’éducation de votre chiot.

Continuez à lui apprendre à contrôler ses mordillements. Votre chiot est un carnivore et il est génétiquement programmé pour muscler suffisamment sa mâchoire . Vous devez lui donner des jouets sur lequel il pourra combler ce besoin mais en aucun cas vous devez l’autoriser sur vos mains

Les lecteurs de cet article ont également aimé : 3 choses essentielles pour bien utiliser les récompenses !

Comment socialiser son chiot ?
Même si vous avez envie de l’emmener partout, c’est pendant que vous socialisez votre chiot qu’il faut aussi lui apprendre à rester seul. Commencez par de courtes périodes et associez votre départ avec un jouet nouveau que vous lui laissez. Il fera office de doudou en votre absence vous devez donc le ramasser dès votre retour.

Conclusion

Pour commencer, il ne faut jamais adopter un chiot avant l’âge de huit semaines et si vous ne savez pas dans quelles conditions il a été socialisé. Le chien doit être socialisé et cela commence chez l’éleveur par de bonnes expériences avec ses congénères. .

Donc même si vous faites l’acquisition d’un chiot issus d’un milieu sain, riche en stimulation positive il reste beaucoup de travail pour qu’il reste équilibré, sociable et familiarisé avec son environnement.

J’espère que cet article vous aura appris davantage comment socialiser votre chiot. Je suis sûr que ces information peuvent être utile certains de vos amis, alors partagez commentez pour m’encourager à écrire d’autres articles de ce type ! S’il y a un sujet qui vous tiens à coeur dite le moi en commentaire et ça sera peut-être l’objet d’un prochain blog canin 🙂

Mon chiot mange ses crottes.

Mon chiot mange ses crottes.

Mon chiot mange ses crottes .
Tu veux une léchouille ? Euh vu les habitudes alimentaires que tu as, NON merci !
Un comportement bien écoeurant n’est-ce pas ?

Pour vous aider à mettre en place des solutions d’éducation canine du chiot, nous allons commencer par comprendre ce qui peut pousser un chien ou un chiot à manger ses crottes.

Ce comportement s’appelle la coprophagie. Cependant elle n’est pas forcément anormale en certaines circonstances.

De plus, la mère adopte ce comportement lorsqu’elle nettoie ses petits. C’est un comportement tout à fait normal afin de garder la litière propre et surtout pour ne pas attirer d’éventuels prédateurs.

Les jeunes chiots peuvent continuer à manger des excréments par mimétisme, en suivant l’exemple de leur mère qu’ils auront vu faire.

Cependant ce comportement va s’estomper avec le temps.

Seuls nos habitudes et comportements humains peuvent au contraire entretenir celui-ci.

Avec le temps et lorsque les chiots vont ne plus s’alimenter avec le lait de la mère et qu’ils déféqueront en dehors du terrier elle arrêtera de manger les excréments progressivement.

Le comportement de mimétisme de mon chiot qui mange ses crottes comme sa mère va donc s’éteindre également petit à petit.

Quand il perdure ce comportement et souvent lié à la vie du chien avec l’humain découvrez ici les raisons principales :

Troubles de la digestion

inspection-crotte-chien
Lorsque votre chien mange ses excréments ou ceux des autres animaux cela peut être une question d’appétence.

Des nutriments laissés dans les crottes sont appétents pour le chien qui ne voit aucun inconvénient à les dévorer.

Vous comprendrez que le goût de nos canidés est moins développé que le nôtre.

C’est surtout la matière grasse présente qui va rendre une chose appétente pour votre chien ainsi que son odeur.

Vous remarquerez que nous n’avons pas la même interprétation que Médor sur ce qui est une bonne d’une mauvaise odeur.

La présence de parasites digestifs, peut également faire que votre chiot ou chien digèrent moins bien.

Les nutriments non digérés ou mal digérés se retrouveront dans les excréments.

Ce qui explique que ces derniers restent appétant pour lui.

Un chien qui est sujet à des douleurs digestives constantes peut chercher à se soulager en ingérant des matières non alimentaires.

En conséquence le but est d’essayer de se soulager, il peut ainsi reporter son intérêt sur des excréments.

Donc une alimentation non adaptée ou de mauvaise qualité peut faire, s’il la digère mal, que des nutriments se retrouvent dans les excréments.

Il se peut aussi que ses scelles soient différentes et le pousse à les ingérer. 

Premier point donc si mon chiot mange ses crottes: s’assurer de la bonne santé de ses intestins !

Pour cela: alimentation canine premium et Vermifugation régulière.

Les lecteurs de cet article ont également aimé : Bien nourrir mon chien: 4 Habitudes essentielles !

Le stress et l’enfermement:

chien-qui-attend-en-regardant-par-la-fenetre
Vous avez un rythme de vie qui vous contraint à laisser votre chien seul longtemps.

Vous avez choisi pour préserver votre maison de l’enfermer durant ces longues périodes d’absence.

L’apprentissage de la solitude est souvent très compliqué pour le chien.

En effet nous leur demandons d’être sage la nuit pendant que nous dormons, puis pendant que nous sommes partis travaillés.

Même si votre chien dispose d’un grand jardin, cela ne remplace pas votre compagnie! Et les journées peuvent être très très très longues…

Les lecteurs de cet article ont également aimé : Comment apprendre à mon chien à rester seul sereinement ?

Donc il faut bien s’occuper, entre deux poursuites de voiture ou autres distractions apparaissant.

Les objets en tous genres à mâchonner et éventuellement manger ses propres excréments peut être autant d’activités enrichissantes devant cette routine ennuyeuse !

De plus si votre chien vit en box ou en chenil et fait ses besoins dans ce qu’il considère comme sa place, son panier il peut se sentir très mal et en venir à manger ses propres excréments. 

Vous l’aurez compris, la solution ici va passer par connaître et combler les besoins de votre chien.

Mauvais apprentissage de la propreté 

interdit-de-faire-sa-crotte
Nous avons vu en introduction que mon chiot mange ses crottes ou celles de ses frères et soeur par imitation du comportement de la mère .

Il peut également le faire par imitation de votre comportement .

Je parle bien d’imiter votre comportement de ramassage des selles ! 

Il peut ainsi voir le même comportement que sa mère faisait reproduit par vous lorsque vous nettoyer le jardin ou la maison devant lui s’il n’est pas encore propre.

Je vais donc ne pas ramasser devant mon chien .

La méthode mise en place pour apprendre la propreté à votre chiot pourrait aussi l’inciter à vouloir faire disparaitre ses excréments avant que vous tombiez dessus.

Savoir comment rendre son chien propre vous permettra d’éviter de créer la coprophagie chez lui! Comportement qui dégoutte tous les maîtres .

Pour que la mauvaise habitude change !

retroviseur-probleme-devant-la-solution

Maintenant que nous avons évoqué les grandes causes de ce comportement et que vous savez comment y remédier, il est important que je vous explique qu’après avoir supprimé une cause un comportement peut subsister par habitude !

Et oui, mon chiot mange ses crottes peut-être aussi par routine !

Comme chez l’humain le cerveau du chien va garder des rituels dans lequel il peut trouver une satisfaction immédiate.

Afin de réduire un stress ou de procurer un apaisement, certains prennent ou reprenne la cigarette à un fort moment de stress de leur vie.

Souvent ils continuent ce rituel dans des moments quotidiens ou moins stressants alors qu’à la base ils auraient été capables de faire sans .  

Que devons-nous mettre en place pour changer une habitude ?

En créer des nouvelles bien sûr !!! et surtout des bénéfiques ! 

Pas question de vider le frigo, de donner des pastilles à votre loulou ou de lui coller un patch anti-coprophagie 😉

Donc la première règle pour rééduquer un mauvais comportement et de tout mettre en oeuvre pour qu’il ne se reproduise plus !

Dans un premier temps: Je vais surveiller mon chien au moment de sa pause caca et le rentrer systématiquement après pour ramasser sa déjection en dehors de sa vue.

En parallèle: je vais devoir lui apprendre un ordre qui signifie : ne prend pas.

Les lecteurs de cet article ont également aimé : Trois choses essentielles pour bien utiliser les récompenses ?

Le mot que vous voulez mais toujours le même, « laisse » « pas toucher » etc.

Mot que vous devriez lui apprendre pour commencer avec son jouet, ou sa gamelle !

Le but est que sur un mot votre chien lâche ce qu’il tient ou détourne vivement son attention.

Vous utiliserez ce mot dès qu’il approche sa truffe d’une crotte pour la manger et afin de le désintéresser de celle-ci.

Cependant, compensez par une nouvelle habitude plus sympa comme venir jusqu’à vous pour être récompensé par exemple .

Au début, vous pouvez vous aider d’une longe afin d’avoir un contrôle sur votre chien à distance.

Comme pour tous les exercices et apprentissages, soyez patients et persévérants.

L’éducation c’est avec votre chien que cela se passe alors on se déconnecte et au boulot !

Vous avez aimé cet article ou souhaitez y ajouter votre expérience, alors partagez et commentez 🙂 !

chien-machouille-batonnet-pour-les-dents

PS: en attendant que la mauvaise habitude soit passée, pour la bonne haleine pensez aux bâtons à mâcher 😉

rendre son chien plus heureux les conseils des éducateurs canins respectdogs

Votre e-book gratuit!

 - 3 principes pour le rendre plus heureux !

 - Les habitudes pour le rendre plus obéissant !

 - Mieux comprendre le comportement canin!

Vérifiez votre boite mail ou vos spams si elle est capricieuse ;)

Pin It on Pinterest